Volvo lâche des voitures du haut d'une grue

Auto Le constructeur suédois lâche ses voitures d’une hauteur de 30 m afin de simuler des collisions extrêmes ce qui permet aux équipes de désincarcération d’améliorer leurs techniques.

Stéphane Lémeret pour 20minutes
— 
Volvo
Volvo — DR

Afin de permettre aux services de secours de se préparer à des scénarios hors normes en simulant les forces en jeu lors de collisions extrêmes, plus violentes encore que celles simulées lors d’un crash test conventionnel, Volvo Cars a fait tomber plusieurs voitures neuves du haut d’une grue de 30 mètres. Cela a permis de simuler les dommages observés lors d’un accident impliquant un seul véhicule lancé à très grande vitesse, lors d’une collision à grande vitesse entre une voiture et un camion, ou encore lors d’un grave choc latéral infligé à un véhicule de tourisme.

Dans de telles circonstances, la vie des occupants du véhicule ne tient parfois qu’à un fil. La priorité est donc, pour les conduire à l’hôpital aussi vite que possible, de les en extraire à l’aide d’engins hydrauliques de désincarcération, également appelés « mâchoires de survie » dans le jargon. Les experts en désincarcération utilisent souvent l’expression « heure d’or » pour désigner l’heure dont ils disposent à compter de l’accident pour dégager les victimes et les amener à l’hôpital.

Volvo
Volvo - DR

Tous les résultats des crash tests ainsi que ceux des exercices de désincarcération consécutifs réalisés par Volvo Cars seront compilés dans un rapport de recherche exhaustif, qui sera mis à disposition des secouristes d'autres pays afin qu’ils tirent parti de son contenu pour perfectionner leur aptitude à sauver des vies.