Production des batteries de voitures électriques: L’ONU met en garde

Auto L’ONU a récemment publié un rapport concernant la production des batteries pour véhicules électriques. La page 46 de ce document, concernant les enjeux sociaux et environnementaux, interpelle à plus d’un titre.

Stéphane Lémeret pour 20minutes

— 

Rapport ONU
Rapport ONU — DR

Au début de son rapport, la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement) rappelle évidemment l’importance des véhicules électriques dans la lutte contre les gaz à effet de serre. Mais l’objectif principal de cette publication est de mettre en garde contre les dangers liés à l’extraction des matières premières utilisées pour la production des batteries.

Ainsi peut-on lire en page 46 : « On estime que jusqu’à 40.000 enfants travaillent dans des conditions extrêmement dangereuses, avec un équipement de sécurité inadéquat, pour très peu d’argent, dans les mines du sud du Katanga. Les enfants sont exposés à des risques physiques et abus psychologiques en échange d’un maigre revenu destiné à subvenir aux besoins de leurs familles. »

Objectif 2025

La CNUCED précise encore que « Le gouvernement de la République Démocratique du Congo reconnait ces problèmes de travail d’enfants dans les mines. » et qu’il est prévu que la pratique disparaisse complètement en 2025. Enfin, le rapport sensibilise également à la pollution liée à ces extractions minières. Le drainage d’acides miniers contamine notamment les rivières, et parfois même l’eau normalement propre à la consommation.

L'intégralité de ce rapport (en anglais) est disponible ici.