Entretien, essence, péage: Quelles sont les régions les plus chères pour les automobilistes?

VOITURE Les budgets sont très variables suivant l’endroit où l’on habite en France...

Nicolas Raffin

— 

Vue sur la Défense depuis le pont de Neuilly, le 22 janvier 2017.
Vue sur la Défense depuis le pont de Neuilly, le 22 janvier 2017. — Renard Houpline/SIPA

Mieux vaut vivre en Lorraine qu’en Provence-Alpes Côte d’Azur… si on veut réduire ses dépenses concernant la voiture. C’est l’un des enseignements du « Budget de l’automobiliste 2016 » présenté ce jeudi à Paris par l’Automobile club association (ACA).

Pour son classement, l’organisation a comparé les postes de dépenses automobiles en prenant comme référence la Renault Clio IV essence (SP95) avec un kilométrage moyen de 8.400km. Si le budget national de référence* de ce véhicule atteint 5.883 euros en 2016, de grandes disparités existent suivant les régions de France, qui sont celles d’avant le redécoupage en 12 nouvelles régions.

Budget global : les Lorrains avantagés, PACA bon dernier. Avec un budget moyen annuel de 5.441 euros, les automobilistes lorrains sont ceux qui dépensent le moins pour leur véhicule en France. La raison : moins d’argent englouti dans l’essence que dans les autres régions (703 euros annuels), ainsi que des frais de péage limités (164 euros), qui s’expliquent par le fait que les habitants de cette région roulent un peu moins que les autres (moins de 7.000 km annuels). De même, la Picardie et la Champagne-Ardenne ont un budget global inférieur à 5.500 euros.

>> Lire aussi : C’est en Bretagne que la prime d’assurance auto est la moins chère de France

En revanche, le budget global pour un résident en Provence-Alpes Côte d’Azur atteint 6.184 euros, notamment à cause des frais d’assurance (730 euros) et d’entretien (880 euros) particulièrement élevés par rapport aux autres régions. Rhône-Alpes et le Languedoc-Roussillon affichent également des budgets supérieurs à 6.000 euros.

Le budget total de l'automobiliste en 2016, région par région.
Le budget total de l'automobiliste en 2016, région par région. - ACA/Dossier de presse

Frais d’entretien : le grand écart. Là encore, l’ACA note de grandes disparités entre les régions. Pour un même véhicule, la facture part de 773 euros en Champagne-Ardenne et Bourgogne et grimpe jusqu’à 889 euros en Ile-de-France. Concernant les plus fortes hausses de tarifs, Rhône-Alpes (+3,8 %) et le Nord-Pas-de-Calais (+3,1 %) arrivent en tête. Selon l’ACA, « le renchérissement vient en particulier des pièces détachées Renault, dont les prix ont progressé de 2,5 % » en 2016.

Carte grise et carburant : le pouvoir des régions. Les Conseils régionaux décident du montant de taxation pour le certificat d’immatriculation – la fameuse carte grise – en fixant un prix au « cheval fiscal ». L’ACA remarque que « selon les régions, la valeur de la carte grise va pratiquement du simple au double, de la Corse (135 euros pour la Clio) à la Provence-Alpes Côte d’Azur (256 euros) ».

Concernant l’essence, chaque région peut également moduler la taxe intérieure sur la consommation des produits énergétiques (TICPE), en prélevant un maximum de 2,5 centimes d’euro par litre. Fin 2016, la Corse était la seule région à ne pas appliquer cette taxe.

Le détail des budgets région par région.
Le détail des budgets région par région. - ACA/Dossier de presse

>> Lire aussi : Prix de revient kilométrique: Dacia reste en tête des voitures peu coûteuses

*Ce chiffre prend en compte : le crédit contracté pour acheter la voiture (en supposant que l’achat ait eu lieu en 2016 et que le crédit dure 4 ans), les frais financiers, l’assurance, le carburant, l’entretien (calculé selon les dépenses recommandées par le constructeur pour les premiers 120.000 kilomètres), les frais de garage, les péages.