Adrien Regattin au duel avec Adrien Rabiot lors du match   entre le PSG et Toulouse le 19 janvier 2016.
Adrien Regattin au duel avec Adrien Rabiot lors du match entre le PSG et Toulouse le 19 janvier 2016. - MARTIN BUREAU / AFP

Si Laurent Blanc n’a pas du tout aimé les sifflets du public parisien, ce dernier a sans doute été encore plus irrité par le tristounet spectacle sur la pelouse. Qualifié pour les huitièmes de finale de Coupe de Francee grâce à un penalty transformé dans les derniers instants par Zlatan Ibrahimovic (2-1), le PSG a souffert contre Toulouse. En zone mixte, chacun des joueurs avait son explication à avancer pour expliquer les déboires parisiens contre le dix-neuvième de Ligue 1, déjà bien enquiquinant samedi en championnat. Bon, plus ou moins bonne.

Laurent Blanc : La faute au TFC et à la première période moisie de Paris

« Toulouse, décidément, nous pose des difficultés, et si cette équipe joue comme ça, elle va embêter beaucoup de monde. Ils sont en train de retrouver une âme. Pour nous, il y a encore eu une différence notoire entre les deux périodes. Les vingt premières minutes, on n’est pas dans le match, c’était mieux ensuite, avec un recadrage à la mi-temps »

>> A lire aussi : Blanc veut prolonger son contrat avant PSG-Chelsea

David Luiz (au micro d’Eurosport) : La faute à ses potes qu’il a dû secouer

« On n’a pas mis assez d’intensité, on n’a pas fait un match de haut niveau. On était lents… On a commencé mentalement doucement, j’ai essayé de réveiller l’équipe. Avec ce genre de début, on aurait pu concéder plusieurs buts. On a fait une meilleure seconde période. Elle nous a permis de gagner. »

David Luiz montrant aux joueurs du PSG comment marquer de la tête/MARTIN BUREAU/AFP

Benjamin Stambouli : La faute à plein de trucs (mais pas juste les remplaçants parce que bon, il en fait partie)

« A cause du turnover ? Je pense que c’est un ensemble de facteurs, Toulouse a beaucoup de mérites aussi et on prend ces victoires avec grand plaisir. On ne veut rien lâcher, on va essayer de gagner le plus de match possible. On ne va pas se plaindre d’avoir un calendrier chargé, plus il y en a mieux c’est. Ça donnera du temps de jeu à certains joueurs. »

Mots-clés :