Les Parisiens Giuly (à g.) et Traoré (à dr.), autour du Lillois Vittek, lors d'un match de L1 le 30 août 2009 au Parc des Princes.
Les Parisiens Giuly (à g.) et Traoré (à dr.), autour du Lillois Vittek, lors d'un match de L1 le 30 août 2009 au Parc des Princes. - B.Tessier/REUTERS

La rédaction sport

Le PSG prend le commandement, Lens et Rennes s'offrent un match fou, Montpellier claque trois pions à Nice (et perd tous ses spectateurs d'un coup), Saint-Etienne gagne son premier match de la saison et Boulogne et Auxerre ne font pas sourire les statisticiens de la Ligue de Football Professionnel...

Le classement est ici

Lens-Rennes: 2-2
Demont (20', SP), Jemaa (72')
Bangoura (4'), Gyan (91')

Boulogne-Auxerre: 0-0

Sochaux-Monaco: 1-0

Sverkos (20', SP)

Nice-Montpellier: 0-3

Dernis (4'), Montano (49'), Compan (77')

Lorient-Le Mans: 1-0
Vahirua (63')

Saint-Etienne-Grenoble: 1-0
Landrin (23')

Lyon-Nancy: 3-1
Gomis (37'), Lopez (50'), Bastos (68')
Hadji (56')

PSG-Lille: 3-0
Clément (27'), Luyindula (78'), Jallet (90'+1)

Toulouse-Valenciennes: 0-1

Samassa (87')

Marseille-Bordeaux: 0-0


Pour revivre le match en live, cliquez ici...



Paris est vraiment d'attaque


Pas de doute, le PSG version Antoine Kombouaré est bel et bien lancé. Toujours invaincu, il a marché sur une équipe lilloise repoussée dans la zone de relégation. Au Parc des Princes, les Parisiens se son découvert un héros inattendu en Jérémy Clément. Alors que les Lillois pensaient devoir se méfier d'Erding, de Giuly (2 buts chacun depuis le début de la saison) ou des arabesques de Sessegnon, c'est le milieu défensif parisien qui a ouvert le score sur une reprise en demi-volée qui est allée se loger dans la lucarne de Butelle (27e).

Le revenant du jour

Ils étaient nombreux à lui jeter la pierre lors de son arrivée à Valenciennes. Mais depuis qu'il a débarqué dans le Nord, Mamadou Samassa fait mentir tous ses détracteurs. Remplaçant au coup d'envoi à Toulouse, c'est lui qui a libéré les Nordistes sur la pelouse du TFC. Un but inscrit dans les derniers instants de la rencontre qui permet à VA d'empocher son premier succès à l'extérieur depuis deux ans. Un joli hold-up.

Lyon déroule

La machine lyonnaise est en train de se lancer et on se demande qui va la stopper. En maîtrisant avec la manière les Nancéiens (plutôt offensifs comme d'habitude cette saison) à Gerland, l'OL s'empare de la tête du classement. L'OM et Bordeaux qui s'affrontent dimanche soir sont prévenus. Inutile de rappeler que les trois principales recrues lyonnaises ont encore marqué. Tout va vraiment bien dans le Rhône.

La soirée de folie de Montpellier


Trois buts plantés, zéro encaissé et voilà les Montpelliérains sur le podium de la Ligue 1. Avec deux victoires et deux nuls en quatre matchs, le bilan de Montpellier est très positif depuis le début de saison. A noter que la rencontre contre Nice a été interrompue pendant une vingtaine de minutes à cause de pétards jetés sur la pelouse. L'ensemble de la tribune visiteuse a été évacuée. Le retour des Montpelliérains en Ligue 1 est bouillant. A tous les niveaux.

La phrase du week-end

Elle est à mettre à l'actif de Loulou Nicollin, président de Montpellier, interrogé sur les pétards. «Cela m'écoeure. Ce n'est pas l'image de mon club. Ce n'est pas le fait de supporters, mais de trois ou quatre grosses merdes. Si nous les chopons, nous les interdirons de stade. On va déjà virer ceux qui les accompagnaient dans les bus.»

Péché d'orgueil pour Rennes

A Lens, les Rennais se sont baladés... en première période. Circulation de balle fluide, pressing efficace, une domination nette couronnée par un but de leur recrue Bangoura, le plan se déroule sans accroc. Mais, trop confiants, les Bretons que tout le monde redoute ont laissé Lens s'installer dans le match et revenir au score puis prendre l'avantage. Heureusement pour Rennes, Gyan a égalisé d'un but rageur de la tête dans les dernières minutes du match. Pour les Rennais, il va falloir quand même apprendre à se concentrer tout au long d'une rencontre.

Le but qui vaut cher


23e minute à Geoffroy-Guichard. Payet centre, Sanogo passe sans le faire exprès à Landrin dont le tir est touché par le gardien grenoblois, Viviani. Le ballon entre quand même dans la cage. Un but heureux mais un but important. Il permet à Saint-Etienne de remporter sa première victoire de la saison et de s'éviter une crise violente. A moins que ce ne soit que partie remise.

Le match à oublier

Il fallait bien qu'il y en ait un. Boulogne et Auxerre offrent à la LFP le premier 0-0 de la saison. Et un vrai 0-0, à la fois soporiphique et sans aucune action d'éclat.  Auxerre marque enfin un point mais inquiète tout le monde.