Le jeune afghan avec son maillot de Messi
Le jeune afghan avec son maillot de Messi - Instagram

Murtaza, l'Afghan de 5 ans qui avait provoqué l'émoi en se bricolant un « maillot » de Lionel Messi avec un sac plastique, veut toujours rencontrer son idole qui lui a offert deux vrais maillots dédicacés, a-t-il confié vendredi. Vêtu de son maillot flambant neuf aux couleurs de l'équipe argentine, Murtaza Ahmadi a tapé le ballon vendredi sur un terrain en terre de Kaboul, où il est venu avec son père pour recevoir la veille ses trophées envoyés par le joueur.

« Je veux rencontrer Messi, je l'adore », s'est exclamé le garçonnet, déjà fou de joie d'avoir reçu deux maillots du « 10 » du Barça et un ballon des mains de représentants de l'Unicef à Kaboul.

« Con mucho cariño »

Le joueur a écrit « con mucho cariño » (avec toute mon affection) sur le devant des maillots, l'un de l'équipe argentine, l'autre du Barça.

Murtaza a ému l'Argentin et la toile lorsqu'ont commencé à circuler des photos de lui portant fièrement un sac plastique à rayures bleu et blanc censé imiter le maillot de Messi. Son père Aref, qui se dit «simple fermier», n'a pas les moyens de lui offrir un véritable maillot.

>> A lire aussi : Le Barça reste lié à l'Unicef liés jusqu'en 2020 (et lui versera 2 millions par an)

Lorsque son histoire a commencé à faire le buzz, l'ambassade d'Espagne en Afghanistan s'est dit «prête» à essayer de faciliter un éventuel voyage pour Barcelone. Mais ces projets n'ont rien donné jusqu'à maintenant et la venue de Lionel Messi en Afghanistan paraît peu probable compte tenu de la situation sécuritaire toujours très précaire.

Son père demande au Barça de créer un club en Afghanistan

« Murtaza est très content d'avoir reçu les maillots dédicacés offerts par Messi, mais il veut toujours le rencontrer pour de vrai », a expliqué son père. Son oncle Yassine a encore plus d'ambition, puisqu'il a appelé le Barça à « créer un club de foot en Afghanistan pour que les enfants qui ont du talent comme Murtaza deviennent les futurs Messi ».

L'Afghanistan, où le Barça est autant populaire que le Real Madrid, a été très ému par le destin de Murtaza, d'autant que l'enfant vit à Ghazni, une province de l'est de l'Afghanistan où les rebelles talibans sont très présents. En outre, il est issu de la minorité hazara, souvent discriminée et stigmatisée par le passé en raison de son appartenance à l'islam chiite, dans un pays majoritairement sunnite.

Mots-clés :