Serena Williams à Melbourne, le 28 janvier 2016.
Serena Williams à Melbourne, le 28 janvier 2016. - PETER PARKS / AFP

Serena Williams est de retour en finale de Grand Chelem grâce à sa victoire sur la Polonaise Agnieszka Radwanska, en deux sets 6-0, 6-4, jeudi à l'Open d'Australie. L'Américaine restait sur un échec à l'US Open en septembre où elle s'était inclinée en demi-finale contre toute attente devant l'Italienne Roberta Vinci. Elle affrontera pour un septième titre à Melbourne, dans sa septième finale, l'Allemande Angelique Kerber (6e).

 

Il n'y a pas eu de surprise, ni vraiment de suspense, jeudi contre Radwanska qu'elle avait toujours dominée en huit rencontres. La N.1 mondiale a fait parler sa puissance au service (8 aces) et du fond du court pour remporter une victoire écrasante. Une statistique résume sa supériorité: 42 coups gagnants à 4. Le match a même commencé comme une démonstration. Après un premier set bouclé 6-0 en 20 minutes, on se dirigeait vers un record de vitesse.

«Physiquement je me sens bien mieux»

Mais la Polonaise, 4e mondiale, a réagi dans la deuxième manche. Breakée rapidement, elle a fait l'effort pour revenir et même passer devant brièvement (4-3). Ce ne fut qu'un feu de paille. Après un nouveau break à 5-4, Williams concluait en 1h04 min. «Physiquement je me sens bien mieux, j'avais besoin d'une pause après l'US Open. Agnieszka a commencé à bien jouer au deuxième set. Il a fallu que je réagisse. J'ai joué plus agressif et ça a marché», a commenté l'Américaine, âgée de 34 ans. Williams disputera sa 26e finale de Grand Chelem. Elle en a pour le moment gagné 21, à une unité du record de l'ère Open (depuis 1968) détenu par l'Allemande Steffi Graf.

Mots-clés :