Kim Sears, la petite amie d'Anfy Murray, le 29 janvier 2015, lors d'un match contre Tomas Berdych.
Kim Sears, la petite amie d'Anfy Murray, le 29 janvier 2015, lors d'un match contre Tomas Berdych. - Capture d'écran

Forcément, ça vous est déjà arrivé de crier des insanités à l'adversaire de votre joueur ou de votre club préféré. Généralement, du fond de votre canapé, ça passe inaperçu. Ce n'est pas le cas pour Kim Sears, petite amie d'Andy Murray. Lors de la victoire de l'Ecossais contre Tomas Berdych, jeudi matin en quart de finale de l'Open d'Australie, la compagne du joueur s'est un poil laissé aller.

 

Sauf qu'elle était filmée pile au moment précis où elle a lâché un «Fucking have it, you Czech fucking fuck». Ce qu'on peut traduire par «Prends ça putain, putain de Tchèque de merde». Pas très classe, mais qui sommes-nous pour lui jeter la première pierre?

Intérrogé par les journalistes, Andy Murray a défendu sa compagne. «Quand il y a beaucoup de tension, que vous (les médias) créez, alors c'est complètement normal. Durant tout le premier set tout était tendu. Même Tomas, qui dit rarement quelque chose sur un court, il y avait beaucoup de tension pour lui aussi. Oui, dans la chaleur du moment vous pouvez dire des choses que vous regrettez.»

Mots-clés :