Issa Cissokho, le défenseur du FCN, contre Lille
Issa Cissokho, le défenseur du FCN, contre Lille - F.Elsner / 20minutes

Propos recueillis par David Phelippeau

Il est sans doute la plus belle surprise du FC Nantes en ce début de saison. Issa Cissokho, défenseur de 28 ans, n’en finit plus de bluffer tous les spécialistes du football. L’intéressé finirait même par se surprendre…

Comment expliquez-vous votre excellent début de saison?

Beaucoup de gens étaient sceptiques sur ma capacité à jouer en L1, y compris Michel Der Zakarian. Le fait de savoir ça, ça m’a boosté. Je voulais prouver que j’avais mon mot à dire. Je me suis métamorphosé.  J’ai plus confiance en moi. C’est psychologique, je n’ai plus peur de l’adversaire.

Et vos centres qui ne passent plus derrière le but…

C’est mental aussi. Mes frères m’ont beaucoup parlé et m’ont dit que je dégageais quelque chose. Beaucoup d’amis me demandent ce qu’il  m’arrive. Même moi, quand je regarde mes matchs, je m’étonne! J’ai aussi beaucoup progressé tactiquement. C’est grâce à Michel Der Zakarian car il était beaucoup derrière moi l’année dernière. J’étais parfois ailleurs pendant les matchs. Je regardais dans les tribunes… Mais il ne m’a jamais lâché. J’ai gommé ainsi beaucoup de choses. Je sens bien maintenant quand il faut intervenir sur l’adversaire.

Est-ce une revanche pour vous?

Oui. Personne ne m’a fait de cadeaux, ne croyait en moi. Je ne connais pas un coach durant toute ma carrière qui a dit: «Issa, il va réussir». En attendant, ça fait plaisir de vivre ça. T’as beaucoup d’amis qui reviennent mais je sais qui est qui. Je sais maintenant à qui je vais donner mon maillot.