Quand une intelligence artificielle est créée pour troller les mails d’arnaque

SCAM Une entreprise néo-zélandaise a créé un bot qui fait tourner en bourrique les auteurs de mails frauduleux...

O. P.-V.

— 

Re:scam, le bot de Netsafe.

Re:scam, le bot de Netsafe. — YouTube

Initiative bienvenue en provenance de Nouvelle-Zélande. L’entreprise de cybersécurité Netsafe a développé un bot informatique conçu pour répondre aux arnaques par mail, a repéré Numerama. Re : scam, c’est son nom (« scam » veut dire « arnaque » en anglais), se présente comme « n’importe qui, et je ne suis personne », dans la vidéo de démonstration de la boîte néo-zélandaise.

Si vous souhaitez troller l’auteur de ce courriel réclamant de l’argent depuis le Nigéria ou ce mail à l’orthographe douteuse avec logo de la CAF, il faut transférer le message à me@rescam.org.

>> A lire aussi : Impôts: Attention aux e-mails frauduleux

L’intelligence artificielle prend le relais et bombarde le « scammeur » de questions. L’entreprise indique sur son site ne pas inclure le mail de la personne qui l’a contactée pour faire tourner en bourrique l’arnaqueur.

Des sites français pour signaler les arnaques

Pour ne pas être démasqué, le bot varie dans son temps de réponse, laisse parfois passer plusieurs jours, et se permet même des fautes grammaticales histoire d’être crédible : « Nous vous enverrons même une retranscription des conversations que Re : scam a eu avec le scammer - elles sont parfois assez drôles ! », décrit Netsafe.

Sinon, il est aussi possible (quoique les deux ne soient pas incompatibles) de signaler un mail frauduleux sur une plate-forme du gouvernement, disponible ici. La Commission nationale de l’informatique et des libertés aussi sa page de signalement, sur www.signal-spam.fr.