Twitter suspend les vérifications après avoir certifié un suprémaciste blanc

WEB Le réseau est en train de revoir son système...

P.B.

— 

Twitter a «vérifié» le compte du nationaliste américain Jason Kessler.

Twitter a «vérifié» le compte du nationaliste américain Jason Kessler. — Jason Kessler/Twitter

Vérifié ne veut pas dire approuvé. Jeudi, Twitter a mis en pause son processus de vérification, qui signale d’une icône bleue les comptes dont l’identité (des people et des journalistes, notamment) a été vérifiée. La raison ? La grosse polémique après la certification du nationaliste blanc Jason Kessler, organisateur du rassemblement d’extrême droite de Charlottesville, en août dernier, lors duquel un néonazi avait foncé sur des contre-manifestants.

De nombreux internautes ont été choqués, notamment car Kessler avait qualifié la victime de Charlottesville, Heather Heyer, de « grosse communiste dégoûtante ». « Les communistes ont tué 94 millions de personnes. C’est l’heure de la vengeance », avait-il écrit, dans un tweet depuis supprimé.

« Hey Jack, tu as vérifié un suprémaciste blanc, Hey Jack, tu as vérifié un suprémaciste blanc », a répété en 280 caractères le comédien Mamoudou N’Diaye.

« Un système cassé »

« La vérification a été conçue comme un moyen d’authentifier et d’identifier mais est interprétée comme un soutien ou un indicateur d’importance. Nous avons créé cette confusion et devons la régler. Nous avons mis en pause les toutes les vérifications pendant que nous travaillons sur la question », explique Twitter, qui peine à trouver le juste milieu entre la liberté d’expression et la lutte contre la haine et le harcèlement.

Son patron, Jack Dorsey, a fait son mea culpa : « Nous aurions dû communiquer plus vite (hier). Nos agents ont suivi notre politique de vérification correctement mais nous nous sommes rendu compte il y a un moment que le système était cassé et devait être revu. Nous avons fait une erreur en ne faisant rien. Nous travaillons maintenant pour le corriger au plus vite. »