Donner un smartphone à un enfant serait comme lui donner un gramme de cocaïne selon une experte des addictions

ADDICTIONS Pour une spécialiste anglo-saxonne, l’utilisation d‘Instagram ou Snapchat est aussi addictive pour un enfant que de boire de l’alcool ou prendre de la drogue…

M. F

— 

Trois enfants utilisent tablette, ordinateur et smartphone. Photo d'illustration.

Trois enfants utilisent tablette, ordinateur et smartphone. Photo d'illustration. — DELAHAYE CATHERINE/SIPA

« Je dis toujours aux gens : "Lorsque vous donnez à votre enfant une tablette ou un téléphone, c’est comme si vous lui donniez une bouteille de vin ou un gramme de cocaïne" », a déclaré lors d’une conférence à Londres, l’experte des addictions Mandy Saligari.

Pour la thérapeute, les applications telles que Snapchat et Instagram, pourraient être très addictives pour des enfants et adolescents vulnérables, rapporte The Independant. Celle qui intervient régulièrement à la télévision anglaise met en cause le temps passé à envoyer des messages via ces réseaux sociaux.

>>À lire aussi: VIDEO. Instagram, pire réseau social pour la santé mentale des jeunes

Selon Mandy Saligari, les drogues, l’alcool et ces applications, agiraient sur les mêmes zones du cerveau, liées aux impulsions. « Si vous détectez la dépendance assez tôt, vous pouvez apprendre à vos enfants à s’autoréguler, sans avoir à faire la police », a-t-elle conseillé.