Les champions de jeu de go Lee Se-Dol et Ke Jie en octobre 2016 à Séoul (Corée du Sud).
Les champions de jeu de go Lee Se-Dol et Ke Jie en octobre 2016 à Séoul (Corée du Sud). - Yonhap News/NEWSCOM/SIPA

Une nouvelle version d’AlphaGo, le programme d’intelligence artificielle (IA) de la filiale de Google DeepMind, a triomphé entre le 29 décembre et le 4 janvier du numéro un mondial de jeu de go, Ke Jie... dans le plus grand secret.

Les créateurs de l’outil nouvelle génération l'ont inscrit sous les pseudos « Master » et « Magister » sur les serveurs de jeu de go Tygem et FoxGo où s’affrontent les plus grands spécialistes de la discipline. L’IA y a remporté 50 parties de suite contre divers adversaires, dont le meilleur joueur du monde.

Une nouvelle version cachée sous des pseudos

D’autres champions de la discipline, comme le Japonais Iyama Yuta, le Chinois Gu Li et le Sud-Coréen Park Jung-hwan, ont eux aussi été battus à leur insu par le programme américain sur la même période. La première version du programme avait, elle, pris le dessus sur le champion du monde Lee Se-Dol en mars 2016.

D’autres parties prévues sans limite de temps

Face à l’insolent succès de sa création, Demis Hassabis a annoncé que cet AlphaGo 2.0 devrait disputer d’autres parties contre des maîtres du jeu venu de Chine, dans des conditions plus classiques et sans limite de temps.

Car, comme le note Futura Sciences, les victoires de l’IA ont été obtenues dans des confrontations en ligne jouées en accéléré, un format qui est censé défavoriser les joueurs humains face à la machine.

Mots-clés :