Les Google Cars pourraient être équipées de «papier tue-mouches» pour protéger les piétons

AUTOMOBILE En cas d'accident, les piétons resteraient collés à la voiture autonome de Google pour éviter d'être projetés...

M.C.

— 

Un protoype de Google Car dévoilé par Google le 22 décembre 2014.

Un protoype de Google Car dévoilé par Google le 22 décembre 2014. — GOOGLE

Un « papier tue-mouches » pour sauver des vies. Google, dont les voitures autonomes ont encore besoin de conducteurs, réfléchit à toutes les éventualités, notamment ces cas inévitables où ses véhicules seraient impliqués dans des accidents avec des passants. L’une des trouvailles des ingénieurs de Palo Alto, dont le brevet a été déposé, semble sortie tout droit de l'atelier de Géo Trouvetou : une surface adhésive pour « coller les piétons ».

L’idée de cette couche adhésive, décrite dans le brevet comme similaire à du papier tue-mouches ou du ruban adhésif double face, fait tout d’abord penser à une torture supplémentaire pour le passant, ainsi collé à la voiture qui vient de le percuter. En réalité, Google espère ainsi éviter aux victimes, habituellement projetées lors d’une collision, le traumatisme d’un second choc lorsqu’elles retombent sur la route ou percutent un autre obstacle.

Le remède pire que le mal ?

Afin que cette surface, qui enduirait tout l’avant du véhicule, reste efficace et pour éviter que ne s’y collent la poussière de la route, les feuilles mortes, les mouches et tout autre chose que des piétons, Google a imaginé que la partie adhésive serait recouverte d’une pellicule protectrice, laquelle se casserait comme une coquille d’œuf en cas de choc pour révéler la surface collante.

Alors qu’une porte-parole de Google prévient que cette idée ne sera pas forcément appliquée, un professeur à l’école de droit de Stanford émet certaines réserves, tout en saluant l’imagination des ingénieurs. « En matière de techniques de sécurité, les solutions présentent leurs propres dangers », explique Bryant Walker Smith au journal San Jose Mercury News. Les Airbag, par exemple, « peuvent blesser ou tuer, et les ceintures de sécurité empêcher de quitter le véhicule ». De la même manière, « avoir un piéton collé à une voiture qui percute ensuite un autre obstacle pourrait être pire que s’il était éjecté », note-t-il. Une nouvelle colle pour Google.