Une voiture Volkswagen.
Une voiture Volkswagen. - Brennan Linsley/AP/SIP

AUTOMOBILE L'addition totale dépassera de loin les quelque 18 milliards de dollars mis de côté par le groupe pour couvrir les coûts du scandale...

Vers un épilogue pour le volet américain du scandale «dieselgate»? Volkswagen a admis sa culpabilité dans le scandale des moteurs diesel truqués aux Etats-Unis et va payer 4,3 milliards de dollars supplémentaires de pénalités pour refermer l'affaire, qui a conduit à de nouvelles inculpations d'employés mercredi.

>> A lire aussi : VW proche d'un accord soldant l'enquête pénale sur le Dieselgate

Pour échapper à un procès, le constructeur automobile allemand a accepté de plaider coupable de «conspiration» visant à tromper ses clients et les autorités américaines, et d'«obstruction à la justice» pour avoir détruit des documents afin de dissimuler ses agissements, a indiqué mercredi le département de la Justice dans un communiqué.

VW reste visé par de nombreuses enquêtes dans d'autres pays

«Les tentatives de Volkswagen pour contourner les règles d'émissions et importer des voitures injustement homologuées constituent une violation flagrante des lois de notre pays sur l'environnement, la protection des consommateurs et les lois financières», a fustigé la ministre de la Justice américaine, Loretta Lynch.

Les nouvelles pénalités de 4,3 milliards viendront gonfler la facture de ce scandale qui s'élevait déjà, sur les seuls Etats-Unis, à 17,5 milliards de dollars pour indemniser les automobilistes, les concessionnaires et réparer les dommages environnementaux.

L'addition totale dépassera donc de loin les quelque 18 milliards de dollars mis de côté par le groupe pour couvrir les coûts du scandale. VW reste par ailleurs visé par de nombreuses enquêtes sur le reste du globe et pourrait voir sa défense fragilisée par son aveu de culpabilité aux Etats-Unis.

 

Mots-clés :