Tour de France 2019: Teuns prend l'étape... Bardet craque... Revivez la 6e étape en live et intégralité avec nous

CYCLISME La première vraie explication entre leaders

B.V.

— 

Julian Alaphilippe va-t-il garder son maillot à la Planche des Belles Filles?
Julian Alaphilippe va-t-il garder son maillot à la Planche des Belles Filles? — Anne-Christine POUJOULAT / AFP

Le vainqueur de l'étape: 

Dylan Teuns - retrouvez le classement de l'étape ici 

 

Le point sur les maillots:

Giulio Ciccone prend le jaune - retrouvez le cassement général ici 

Peter Sagan reste en vert - retrouvez le classement par points ici 

Tim Wellens garde le pois -  retrouvez le classement du meilleur grimpeur ici

Giulio Ciccone prend le blanc - retrouvez le classement du meilleur jeune ici

18h13: Ce qu'on retient c'est donc que:

- Geraint Thomas a l'air en forme

- Alaphilippe perd son maillot mais est un coureur incroyable

- Pinot est dans les clous, à 9' au général de Thomas

- Nibali et Bardet ne gagneront pas le Tour

18h08: Parmi les grands leaders, je fais un point rapide sur les dégats du jour. Je les compte par rapport à Geraint Thomas, premier parmi les "prétendants" à la victoire finale.

 

Pinot et Alaphilippe à 2 secondes

Quintana et Buchmann à 7

Fuglsang, Landa, Porte et Bernal à 9

A Yates et Dan Martin à 14

Uran à 18
Mas à 32

Kruisjwijk à 34

Nibali à 50

Bardet à 1'09

 


 


 

18h06: Et le classement de l'étape: 

à retrouver en intégralité ici

18h05: Voici le nouveau classement général:

à retrouver en intégralité ici

0km: Confirmé: Ciccone récupère le maillot jaune pour 6 secondes. 

0km: Alaphilippe pourrait perdre le jaune au profit de Ciccone pour quelques secondes en revanche !

0km: Bardet qui a totalement explosé il passe seulement maintenant la ligne !!!!

0km: Alaphilippe passe juste après Thomas, Pinot à côté de lui. Derrière ça perd quelques secondes. Il va falloir faire les comptes. 

1km: GERAINT THOMAS ET ALAPHILIPPE AU SPRINT !!!!

1km: Seul Thomas arrive à le suivre !!!!!!!!!!!!!

1km: ET ALAPHILIPPE ATTAQUE LUI-MËME ET DEPOSE LES MEILLEURS !!!! MAIS QUEL HOMME !!!!!

1km: Teuns!!!!!! Teuns va gagner l'étape!!!

1km: BARDET LACHE !!!!!

1km:  TEUNS VS CICCONE C'EST LA BAGARRE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

1km:  GAUDU FAIT TRES MAL !!!!!!!!!!!!!!!!!! BARDET SOUFFRE EN QUEUE DE PELOTON !!!!

1km: et il va faire trèèès mal aux jambes celui-là!!!

1km: Les hommes de tête attaquent le dernier kilomètre sur les gravillons !!!!

1km: On est dans le dur chez les hommes de tête, des passages extrêmement durs à 20% juste avant la flamme rouge.

2km: Ils sont plus que quinze dans le peloton mais ça fait maaaaaallllll cette accélération de Gaudu.

2km: Gaudu met le feu et fait sauter Kwiatkowski ! Les FDJ en tête de peloton pour Pinot, il va en mettre une petite.

3km: Barguil repris, Landa lui continue et a même pris 20 secondes. Derrière les Ineos sont en contrôle mais Kwiatkowski va bientôt lâcher. Julian est toujours au top.

3km: Il fait mal Landa !!!! Et les Sky ne sont plus que trois dont les deux leaders. Ils sont pas hyper serein les Britanniques.

3km: C'est Landa qui suit ! Ça s'excite un peu.

3km: ATTAQUE DE BARGUIL !!!! Oh le cyclisme spectacle !

3km: 2'45 d'avance pour les hommes de tête, ils ont désormais course gagnée ou presque.

3km: Meurisse aussi qui souffre. Ils sont plus que deux, Ciccone & Teuns!

3km: Tim Wellens lâche! Ils sont plus que trois pour la victoire d'étape. 

4km: Ahahha magique les Movistar... Valverde s'écarte, cramé, et Landa ne veut pas prendre la suite de peur de se cramer. Ils sont tjrs aussi bien organisés ceux-là.

5km: Sous la barre des 5 km, l'écart est de 3'14.

5km: Ils se regardent les quatre loustics devant. Derrière Valverde ne plaisante pas et mène le peloton.

6km: Ca va se jouer devant, quasi sûr désormais. Sauf si c'est vraiment la grosse grosse bagarre chez les favoris, mais il reste beaucoup d'équipiers autour des leaders.

7km: C'est parti pour la Planche !!!!!!!!!

9km: Et ben je pense que la victoire est devant. Ciccone, Teuns?

9k: C'est parti pour les leaders, passage à Mélisey, le village de Thibaut Pinot (et de son père Régis, qui est le maire)

11km: Alerte on va démarrer la Planche des Belles Filles! 1,5 kilomètres et c'est parti!

14km: Ils sont plus qu'une trentaine-quarantaine dans le peloton. A part Van Garderen, pas un gros nom de lâché encore.

15km: Si vous ne me croyez pas, voilà la preuve, Valverde bosse.

 

16,5km: Tejay van Garderen lâché! Le peloton avance vite sous la coupe de Valverde qui imprime le rythme.

18km: Ciconne prend les points et les bonif' en haut de la côte. Les quatre sont partis ensemble et doivent désormais faire cause commune jusqu'à la Planche. Est-ce qu'ils tiendront après? C'est encore très dur à dire, ils ont 4 minutes d'avance. Il en faudra au moins 3 au pied pour gagner l'étape.

19km: Valverde à la planche! Incroyable, ce n'est pas donc pas lui de leader de la Movistar. 

20km: on a trois belges et un italien en tête désormais! Wellens, Ciccone, Meurisse et Teuns. 4'37 d'aance sur le peloton.

20km: OHLALA LE PASSAGE A 20% terrible pour tout le monde De Gendt fait du surplace il s'écrase littéralement et c'est fini pour lui.

21km: Ah tiens les Jumbo Visma qui se réveille au pied du Mur des Chevrères, à 20 bornes de l'arrivée. Ils visent peut-être le jaune en cas de défaillance de Julian Alaphilippe.

22km: Tiens, c'est fini pour Peter Sagan. Tout sauf une surprise.

24km: Il tient bien De Gendt, il limite la casse en tête de ce col trèèèès dur (et très court aussi).

26km: 30 secondes entre De Gendt et ses poursuivants. Le peloton est lui à 5'15.

30km: On entre dans le col de Chevrères, un deuxième cat qui va nous emmener vers la Planche des Belles filles. 3,5 à 9,5% de moyenne, ça peut faire trèèèèès mal.

31km: L'écart fond entre De Gendt (qui compte une 12aine de secondes d'avance sur ses poursuivants) et le peloton. Je pense qu'il y a encore une chance de voir un retour des gros noms sur la fin d'étape.

32km: Movistar a bien vissé en tête de peloton, et les Ineos sont aussi en ordre de marche. Ca y est on parle vélo là, enfin.

34km: Tiens, et devant De Gendt part tout seul !

 

 

36km: On va passer à Melisey! Le village de Thibaut Pinot! 

38km: A priori, pas de leader piégé...

 

40km: Ca bombarde en tête de peloton là, Movistar + Bora font baisser l 'écart à 6'45. Et si les Fdj s'y mettaient eux aussi ? 

43km: C'est encore jouable pour revenir sur les échappés à condition que ça visse sévère en tête de peloton. Ca peut aller très vite, particulièrement qu'il y a encore deux (petits) cols avant la planche. 

47km: Les Bora aussi s'y mettent dans la descente. Alleluia. 

52km: Tien donc, les Movistar se réveillent et viennent rouler en tête de peloton. D'un coup, l'écart se réduit. On passe à 7'30!

56km: Bon bon bon, personne n'a envie de gagner l'étape. Donc le vainqueur sera devant.

60km: Abandon de Nicolas Edet, malade toute la journée il pointait à 21 minutes.

60km: Pour tromper l'ennui, on jette un oeil à la Planche des Belles Filles. Côté course, on est au milieu de l'ascension du ballon d'Alsace, rien ne se passe. 

 

61km: Oh merde on a perdu Greipel ! C'était pourtant le meilleur grimpeur de ce groupe.

63km: Je résume:

- les Deceuninck s'en foutent de sauver le maillot d'Alaphilippe

- les Ineos s'en foutent de l'étape

- Thibaut Pinot a finalement décidé que gagner une étape chez lui ça vaut pas le coup

 

Résultat:

- personne ne roule dans le peloton

- 9 minutes d'écart avec les échappés qui peuvent décemment espérer gagner l'étape désormais

- Ciccone est virtuel maillot jaune

63km: Meilleur moment de la journée, cette vue d'hélico sur le lac de Sewen. Car c'est VITE OUBLIER QUE LE TOUR DE FRANCE C'EST AUSSI LE TOUR DE FRANCE N'EST-CE PAS NICOLAS GEAY SUR LA MOTO 2?

64km: Déjà du monde à la Planche. Sans doute sont-ils venus pour saluer notre envoyé spécial sur place. Ou Thibaut Pinot, au choix.

 

  • Poulidordu33 a écrit:

Donc on nous a vendu qu'hier personne n'a bougé en prévision d'aujourd'hui... Et quand je vois que sur la première tentative d'échappée ca part... Y avait moyen d'avoir beaucoup plus de spectacle dans cette première partie d'étape.

 

>> Oui, certes. Mais c'était très prévisible qu'il ne se passe rien avant ce ballon d'Alsace. Il reste quand même 65 bornes derrière, partir avant aurait été du suicide. En revanche, là, on peut commencer à imaginer voir des choses. Mais aucune équipe ne semble vouloir prendre les choses en main dans le peloton. A tel point qu'on se demande si Deceuninck veut sauver le maillot d'Alaphilippe.

68km: Allez on se dirige vers le ballon d'Alsace. Est-ce qu'on va enfin voir un peu de spectacle ? Touours 8' entre les hommes de tête et le peloton. Aucune équipe n'a particulièrement envie de rouler et de revenir. Du coup, bon, on commence à se poser la question de savoir si ça va pas résister devant.

78km: La suite du programme:

 

84km: C'est Berhane qui passe en tête du grimpeur, devant Wellens et Ciccone. Wellens prend le large en tête de ce maillot à pois, mais on en reparlera quand Julian jouera vraiment ce maillot.

86km: On remonte temporairement, bientôt la fin de la Côte de Hundstruck, 2e catégorie. R.A.S devant comme derrière, écart autour des 7'. La bagarre n'a pas encore commencé (du tout).

  • Lawin a écrit:
  • scenario le plus chauvin: Dans la descente du grand ballon, Mollard jette malencontreusement un bidon dans les roue de Bernal qui emporte dans sa chute Thomas et Landa. Les voyant dans le ravin Pinot et Bardet placent une attaque et remportent l’étape avec 3mn d'avance..

 

>> Le scenario totalement pas fair-play (évidemment qu'on signe tout de suite).

87km: ohlala regardez ce qui nous attend d'ici 80 bornes.

 

91km: Petit coup de mou pour Wawa, mais ça va revenir.

 

100km: Allez on a fait la descente du Markstein, on va remonter sur un col de 2e CAT. 7'30 d'écart entre les échappés et la tête du peloton.

110km: Pas de toute, pour l'instant on est dans le scenario de l'ennui. Bon, c'était très prévisible. On verra un peu plus tard pour le spectacle. En attendant, je vous propose de faire un quiz, le plus dur de l'histoire environ. Ca devrait vous occuper un gros moment.​

 

116km: Ecart à 6'45 avec le travail de Deceuninck en tête de peloton. Les échappés viennent de passer au sommet du premier col, c'est Tim Wellens qui a pris les points je crois. Il consolide son maillot à pois me semble-t-il.

 

121km: Ca monte au train devant (et derrière aussi). R.A.S pour l'instant.

124km: On grimpe donc le Markstein, long col (10km) pas très dur (5% de moyenne). Je préfère vous prévenir tout de suite, il ne s'y passera rien. L'écart entre les hommes de tête et le peloton s'est stabilisé autour de 7 mins. Impossible de dire si ce sera assez pour espérer l'emporter à la Planche, ça va dépendre du rythme dans le peloton sur les 100 prochains kilomètres.

127km: C'est Ciccone le mieux placé dans l'échappé, et donc le virtuel maillot jaune. Il pointe à 1'43 de Julian Alaphilippe. A l'heure actuelle, les échappés comptent 7 minutes d'avance sur le peloton.

130km: Pasqualon gagne le sprint intermédiaire juste en bas du premier col. Et vous savez que ça veut dire, ça veut dire qu'on grimpe sur la route du Tour ! PLACE A LA MONTAGNE OUIIII

130km: En tout cas, les fuyards sont à 6' d'avance. On attend encore que ça se stabilise, c'est à dire que le peloton commence à rouler. Et qui va le faire? Ineos? Deceuninck ? 

135km: Bon je regarde la liste des échappés, pas grand-chose à en tirer. Ciccone,Teuns et Wellens sont sans doute les plus forts mais pas forcément assez pour aller au bout si ça roule sérieusement derrière. A noter qu'AG2R a mis un coureur à l'avant, Cosnefroy. A voir s'il est là pour aider Romain Bardet en cas d'offensive.

140km: Comme d'hab, n'hésitez pas à poser vos questions, commenter ou raconter votre vie. On aime vous lire.

144km: Avant qu'on grimpe, on va parler un peu de cette étape. Plusieurs scenario de courses possibles selon moi: 

 

Le plus décevant: ça se marque pendant touuuuute l'étape entre les leaders, on revient sur les échappés à 200 mètres de l'arrivée et Valverde plante tout le monde au sprint

 

Le plus probable: r.a.s jusqu'au grand ballon, où Ineos commence à mettre les choses en route. Le rythme s'élève jusqu'à la Planche où les favoris s'envoient un peu. Bernal tente le premier et laisse tout le monde derrière lui.


Le plus marrant: Des outsiders (Gaudu, Bennett, Konrad, Bardet?) sortent dans le ballon pour mettre les Ineos en difficulté, à 60 bornes de l'arrivée. Impossible de prédire ce qu'il peut se passer après, mais ça pourrait être marrant de voir comment Ineos réagit à ça.

149km: Le peloton a baché derrière, les échappés prennent 2'30 d'avance. C'est bon, on tient le premier scenario de cette course.

151km: On dirait bien que c'est fait pour les échappés, qui prennent rapidement 1'. On va faire la liste: Cosnefroy, Teuns, Geschke, Pauwels, Ciccone, Arndt, Berhane, De Gendt, Wellens, Grellier, Pollitt, Greipel, Pasqualon, Meurisse

153km: Les choses sérieuses commenceront à 130 kilomètres de l'arrivée avec l'ascension du Markstein, col de 1ere catégorie. Le premier de ce Tour je crois.

155km: Comme d'habitude dans les premiers kilomètres c'est la bagarre à l'échappée. Parmi ceux qui tentent de sortir on a du Berhane, du Monfort... En tout une quinzaine de loustics devant, mais aucun gros nom. Ils ont une quinzaine de secondes d'avance. 

158km: avant de rentrer dans le dur de cette étape, sachez qu'on a le premier abandon de ce Tour: Patrick Bevin de la CCC est out. Ils ne sont plus que 175 dans le peloton.

160km: C'est parti ! 160 kilomètres de montagne à travers l'Alsace et les Vosges.

13h23: Salut à tous! On arrive juste à temps pour le départ réel de cette étape ! Salut Mulhouse !!!!!!

On vous remet ici le profil de l'étape du jour. Ca monte haut et ça descend sec. On va se régaler jusqu'à l'arrivée à la Planche des Belles Filles, à laquelle on a rajouté 1 kilomètre très dur par rapport aux dernières éditions.

 

Le vainqueur de l'étape d'hier: 

Peter Sagan - retrouvez le classement de l'étape ici 

Le point sur les maillots:

Julian Alaphilippe en jaune - retrouvez le cassement général ici 

Peter Sagan en vert - retrouvez le classement par points ici 

Tim Wellens à pois -  retrouvez le classement du meilleur grimpeur ici

Wout Van Aert en blanc - retrouvez le classement du meilleur jeune ici

Le Tour de France, c'est avant tout le Tour des clichés du cyclisme. En voilà un beau pour annoncer cette magnifique 6e étape: « ce n'est pas ce soir qu'on saura qui va gagner le Tour, mais on saura qui ne va pas le gagner ». Car voilà, après l'arrivée à la Planche des Belles Filles, le premier grand rendez-vous entre les leaders de ce Tour, on aura une belle image des rapports de force sur cette Grande Boucle. Ineos va-t-il cadenasser toute l'épreuve ? Qui sera son leader, Bernal ou Thomas ? Pinot et Bardet peuvent-ils les embêter ? Alaphilippe peut-il s'accrocher à son maillot jaune ? Tant de questions auxquelles ont devrait avoir au moins un début de réponse cet après-midi. Autant de raisons de suivre l'étape en intégralité avec nous, du coup.

>> On se retrouve à partir de 13h25 pour le départ réel de cette étape...