Tour de France 2022: Philipsen s'impose sur les Champs-Elysées, Vingegaard remporte son premier Tour! La 21e et dernière étape à revivre en direct

cyclisme Suivez avec nous la 21e et dernière étape du Tour de France entre Paris-La Défense Arena et les Champs-Elysées

Nicolas Camus
— 
Le podium final du Tour de France 2022, avec le maillot jaune Jonas Vingegaard, entouré de Tadej Pogacar (2e) et Geraint Thomas (3e).
Le podium final du Tour de France 2022, avec le maillot jaune Jonas Vingegaard, entouré de Tadej Pogacar (2e) et Geraint Thomas (3e). — AFP

L'ESSENTIEL

  • La 21e étape du Tour de France emmène ce dimanche le peloton de Paris-La Défense Arena aux Champs-Elysées (115,6km).
  • Une étape très attendue par les coureurs, puisqu'elle marque la fin de ce Tour. Ils vont pouvoir profiter d'un début tranquille, où le peloton va plus discuter que rouler, avant que ça s'emballe une fois arrivé sur les Champs. 
  • Attention, horaires spéciaux aujourd'hui: le départ sera donné à 16h30, l'arrivée est estimée aux alentours de 19h30. 
  • Le maillot jaune Jonas Vingegaard va remporter son premier Tour de France, devant le double tenant du titre Tadej Pogacar. Le premier Français au général sera David Gaudu, 4e. 
  • Le Danois va également remporter le maillot à pois, tandis que son équipier Wout van Aert va ramener le maillot vert. Le maillot blanc du meilleur jeune est pour Pogacar. 
  • Tous les résultats et classements sont à retrouver ici.

 


20h50 : On ferme la boutique !

Sur ce, c'est l'heure de clore ce dernier live Tour de France. Vous avez été très nombreux à vivre la course avec nous pendant trois semaines, merci beaucoup. C'est toujours plus sympa de bosser quand on sait qu'on est lu. Prenez un peu de repos, parce que la Ligue 1 va repartir très vite :) Allez bonnes vacances, kiffez bien, on se retrouve bientôt. La bise.

20h42 : La voilà la belle photo ! Vingegaard, Pogacar et Thomas, le podium final de ce Tour.




20h39 : Il est là Jonas Vingegaard ! Avec son petit bébé dans les bras. L'hymne danois en son honneur. Et maintenant le discours.

« C'est un moment exceptionnel pour moi, incroyable. Il y a tellement de gens que j'aimerais remercier. D'abord, ASO, qui a amené le Tour au Danemark. Une des meilleures expériences de ma vie, chez nous... Ensuite mon équipe, grâce à tous, on y est parvenu. Je salue Wout, le meilleur cycliste au monde, phénoménal. Enfin, mes remerciements aux deux femmes de ma vie (sa femme et son bébé), sans elles ça aurait impossible de faire tout ce que j'ai fait. »

20h08 : On reste un peu dans le coin jusqu'aux remises des récompenses. Pour avoir notre petite photo du podium, final quand même !
19h51 : L'arrivée triomphale des Jumbo. Tut tut !




19h46 : Le petit câlin qui va bien avec madame et le bébé. Le bonheur total pour Jonas Vingegaard. Moment famille aussi pour Wout van Aert. Ils peuvent profiter, enfin !
19h45 : ET LE TRIOMPHE DE LA JUMBO ! Ils sont quatre à entourer Vingegaard au passage sur la ligne. Le Danois remporte son premier Tour, à 25 ans.
0km : LA VICTOIRE POUR PHILIPSEN !! Tout seul sur la droite de la route, y'a pas photo.
1km : Non ça n'ira pas au bout, rien à faire. Alors, Philipsen, Jakobsen, Groenewegen, Ewan ? Réponse dans quelques secondes !!
1,5km : Benjamin Thomas qui tente quand même avant la flamme rouge !!
3km : Là ça rigole plus du tout devant, les équipiers de sprinteurs à fond les ballons. Pogacar est rentré dans le rang, tous ceux qui avaient éventuellement songé à une attaque aussi. Impossible de sortir là.
5km : Les équipes de sprinteurs doivent le maudire, ça a complètement désorganisé la tête de peloton. Et van Aert qui se traîne en queue de peloton depuis tout à l'heure, a priori il ne disputera pas le sprint. Il va sûrement passer la ligne avec ses équipiers pour fêter la victoire de Vingegaard.
6km : HAHA MAIS OUI POGACAR QUI Y VA !!! Le baroud d'honneur, avec Ganna qui lui aussi voulait tenter un truc et qui vient se coller dans la roue . Pouah le relais qu'il met là y'a 50 mecs en file indienne derrière.
6,5km : Ding ding ding, les deux hommes de tête repris au moment où la cloche sonne pour indiquer le dernier tour !
7km : Ca tire la langue en tête, et on peut le comprendre. Ca fait 20 bornes qu'ils ne font un clm les deux, et es Champs dans le sens de la montée qui arrivent...
9km : Finito pour Duchesne, ils ne sont plus que deux ! Le peloton décide de les laisser en vie, bon choix à mon avis parce qu'ils ne représentent aucun danger.
12km : On perd encore un coureur dans l'échappée, cette fois c'est Le Gac qui met le clignotant. A trois là c'est définitivement mort... Ca va laisser un peu de temps pour d'autres tentatives dans le final.
13,5km : Nouveau passage sur la ligne, il reste deux tours !! Ca sent l'écurie messieurs.
15km : Toujours 15'' d'avance pour le quatuor de tête. On peut se dire qu'ils tiennent bon mais on peut surtout se dire que le peloton gère bien son affaire.
16km : Montez le son et régalez-vous.




18km : Ah, Doull qui plie bagages et qui se laisse décroché de l'échappée. A plus rien dans les chaussettes le Gallois.

20km : L'écart qui repasse sous les 15''. Pas plus mal en fait pour le peloton d'avoir une échappée bien dessinée, faut la laisser vivoter et la reprendre le plus tard possible, pour pas que ce soit la foire dans les derniers kilomètres. Comme à Cahors.
23km : Les équipes qui roulent derrière > Alpecin, Lotto, Quick-Step, BikeExchange... Et Van Aert dans un fauteuil pendant ce temps-là, qui attend que ça se passe avant que déboîter tout le monde.
25km : Popopo, 30'' d'écart ! Ils y vont tout droit les hommes de tête (non je déconne). En tout cas ils sont partis pour quelques kilomètres encore.
27km : Ah, un joli coup est sorti là, avec 14'' d'avance. C'est le plus gros écart de la journée. On trouve parmi les costauds deux Groupama FDJ, avec Duchesne et le Gac, accompagnés de Schachmann, Rutsch et Doull.
30km : Tout ça est très bien réglé en tout cas > Des mecs sortent, le peloton rentre, d'autres mecs sortent, le peloton rentre, encore d'autres mecs sortent, le peloton rentre... Les équipiers des sprinteurs vont porter plainte pour harcèlement.
33km : Plus que 5 tours déjà, ça file. Deux contre-attaquants sont rentrés mais le peloton est là, tout près. Ca va rentrer sur la place de l'Etoile.
36km : Y'a un gang de supporters danois à la sortie du pont des Tuileries, c'est quelque chose. Quel Tour en tout cas pour le Danemark, entre le départ à la maison, les échappés de Cort Nielsen, les quatre victoires d'étapes, et le succès final de Vingegaard, bien sûr. « Godt klaret », comme on dit (selon google trad) là-bas.
38km : Bissegger, Tratnik, Burgaudeau, Dewulf et Martinez s'en sortent pas si mal là pourtant, je peux vous dire qu'ils remontent les Champs plus vite que moi en scoot électrique, mais l'écart reste minime.
40km : Je peux vous dire que les équipes de sprinteurs elles sont au ta-quet. On laisse pas plus de 10'' d'avance, faudrait pas déconner non plus. Et ce sera comme ça jusqu'à la fin. Va falloir être trèèèèèès très fort pour créer une échappée digne de ce nom.
43km : Au tour de Bisseger de sortir, avec Dewulf dans la roue. Bon on sait très bien que ça va se finir au sprint mais c'est sympa, ça anime un peu la course.
45km : Ah mais ils font carrément le tour de la Place de l'Etoile maintenant ! Sympa. Avant ils faisaient juste demi-tour en haut des Champs.
47km : LA PATROUILLE DE FRANCE messieurs dames... Et pas n'importe quelle France.




49km : A peine quelques secondes d'avance sur la tête du peloton, où les 30 premiers coureurs sont en file indienne. Ca va vite, ça va très viiiiite !!
51km : Le changement de rythme mes petits potes. Ca dévale les Champs à 70 à l'heure là. Cosnefroy fait partie des fuyards, Neilands et Politt.
54km : Et top départ aussi pour la vraie course ! Les premiers coureurs qui veulent tenter le coup se mettent à la planche. Ca flingue dans tous les sens c'est n'importe quoi.
55km : Et le premier passage sur les Champs ! Avec l'équipe du maillot jaune pour ouvrir la route, comme le veut la tradition. Top départ pour les 8 tours de circuit à effectuer avant que ne soit jugée l'arrivée.
57km : Popopo les coureurs qui passent dans la court carrée du Louvre, puis à côté de la Pyramide. J'avoue ça a de la gueule.
60km : Toutes les deux secondes on passe devant un monument historique, Franck Ferrand il vit sa meilleure vie là. COUPEZ LE MICRO.
63km : Petit tour sur le Boulevard des Maréchaux. Ca roule mieux que d'habitude j'ai l'impression... (lol mdr)
65km : Allez, Van Hooydonck qui commence à imprimer un semblant de rythme en tête de peloton. Perso je suis pour, j'ai moyen envie d'arriver à 21h00.
67km : La coupette de tout à l'heure. Christophe Laporte pas le dernier, il a bien le droit, le seul vainqueur d'étape français de ce Tour.




69km : L'allure qui augmente un tout tout petit peu, alors qu'on arrive à Issy les Moulineaux. Les choses sérieuses vont commencer quand on sera entrés dans Paris.
73km : On laisse Simon Geschke seul devant pendant la montée. Porteur du maillot à pois l'Allemand, mais seulement parce qu'il est le dauphine de Vingegaard. C'est pas lui qui montera sur le podium tout à l'heure, alors qu'il l'a porté deux semaines au total. Geste sympa là quand même.
74km : Les coureurs arrivent au pied de la seule côte de la journée, le fameux col du pavé des gardes, à la sortie de Chaville. ET ATTAQUE DE... non rien.
77km : Les leaders qui profitent de la dernière journée pour remercier leurs équipiers, par exemple David Gaudu là qui se charge de ramener les bidons. Par contre va falloir en faire environ 48 allers-retours David si tu veux égaliser avec ce qu'on t'a ramené ces trois dernières semaines.
80km : Allez, la petite coupette de champ' pour Vingegaard et ses boys de la Jumbo. On peut dire qu'elle est méritée, les gars ont écrabouillé la course cette année (le maillot jaune, le maillot à pois, le maillot vert, 5 victoires d'étape, en attendant Wout tout à l'heure sur les Champs)
81km : Et les poissards du jour sont... Izaguirre, Boivin et Woods. Les pauvres, testés positifs au Covid, ils n'ont pas pris le départ ce midi. Les mecs ça fait trois semaines qu'ils triment comme pas possible et ils peuvent pas participer à la fête de fin d'année. Pas cool.
84km : Terrible en tout cas cette étape qui va faire baisser la moyenne générale stratosphérique de ce Tour. Bon, on va quand même terminer à plus de 42 de moyenne, ça va... (le Tour le plus rapide de l'histoire, btw)
87km : Sympa, les six coureurs danois qui restent dans le peloton qui se mettent à l'avant pour une petite photo. Ce Tour aura clairement été celui du Danemark, avec ces trois jours dingues au départ, 4 victoires d'étapes et le maillot jaune de Vingegaard bien sûr. Manque quand même Cort Nielsen sur la photo, c'est dommage. Rappelez-vous, on n'a vu que lui lors de la première semaine.




89km : Ah oui, et puis voilà à quoi a ressemblé le départ à La Défense Arena, un peu plus tôt. Jolie petite ambiance apparemment.




91km : A noter, quand même, ce petit malin de Wout van Aert qui a attaqué (pour de faux évidemment) au km 0, avec Pogacar dans la roue, suivi par Vingegaard. Ah on sait se marrer à la Jumbo.



 

94km : Pour l'instant, comme le veut la tradition, c'est le grand défilé dans le peloton. On prend le temps de discuter, de faire quelques photos, de se remémorer les bons moments de ces trois dernières semaines. Y'en a plus pour certains que pour d'autres...
17h31 : Tut tut c'est l'heure !

Allez on prend l'antenne pour cette dernière étape du Tour 2022. 115 kilomètres, dont environ 80 de balade dominicale avant que ça ne s'excite à l'approche de l'arrivée. Sur les Champs, évidemment. 

10h00 : La traditionnelle lecture du matin. Je vous laisse admirer le jeu de mots de mon estimé collègue William... Wout sera encore là dans le final aujourd'hui, vous pouvez fav.



10h00 : Les enjeux de la course

C'est ter-mi-né ! Il n'y a plus d'enjeux sur ce Tour, seulement du plaisir. Comme le veut la tradition, les coureurs vont aujourd'hui rouler à un train de sénateur à partir de La Défense Arena, d'où est donné le départ de cette 21e et dernière étape. Le temps de profiter, de tailler le bout de gras sur les trois semaines qui viennent de s'écouler, et de quelques photos souvenirs pour les porteurs de maillots distinctifs. Tout va s'accélérer en arrivant sur les Champs, où le peloton va passer 8 fois la ligne avant le sprint que toutes les grosses cuisses rêvent de remporter. 

>> Rendez-vous vers 17h30 pour vivre cette dernière étape ensemble...