Tour de France : « Ils ont couru bêtement »… Eddy Merckx tacle la Jumbo-Visma de Roglic

CYCLISME Le cannibale n’a pas été tendre avec l’équipe néerlandaise

W.P.

— 

Moment de solitude pour Primoz Roglic
Moment de solitude pour Primoz Roglic — Thibault Camus/AP/SIPA

La sentence du roi Eddy Merckx est tombée et elle n’épargne pas la Jumbo-Visma après le naufrage de Primoz Roglic, maillot jaune déchu sur les pentes de la Planche des Belles Filles. Pour le cannibale, il est clair que l’équipe néerlandaise aurait dû tuer le Tour de France bien avant le chrono de samedi.

« Ça fait des jours que je répète que les 50'' d’avance de Roglic n’étaient pas suffisantes pour assurer la victoire finale, dit le Belge à L'Equipe. Je voyais venir ce Pogacar gros comme une maison. » Merckx en profite au passage pour louer l’intelligence du Slovène de 21 ans, qui a su attendre son heure.

« Il n’avait pas besoin de passer à l’attaque car il savait qu’en face de lui, l’équipe Jumbo était la plus forte. La sienne s’est contentée de les suivre, c’était la seule solution de se faire tout petit et se faire un peu oublier avant le contre-la-montre. » Tout l’inverse de la Jumbo-Visma qui a « couru bêtement » malgré une emprise évidente sur la course.

Une bonne leçon de vélo

« Ils ont dominé, tout contrôlé, mais ils ont oublié seulement un gars, ce petit jeune de 21 ans à seulement 50''. Quelle erreur de jugement ! […] Ils auraient dû comprendre que Pogacar n’allait pas les attaquer, c’était impossible de les piéger en montagne. Mais ils auraient dû essayer de le faire sauter bien avant pour avoir une marge suffisante. C’est une bonne leçon de vélo. »