Tour de France 2018: Roglic gagne en costaud... Thomas tout près de la victoire finale... Revivez la 19e étape...

CYCLISME Suivez avec nous la dernière étape de montagne du Tour de France entre Lourdes et Laruns...

W.P.

— 

Roglic et Thomas, grands vainqueurs du jour
Roglic et Thomas, grands vainqueurs du jour — Christophe Ena/AP/SIPA

Tour de France 2018 - Etape 19

Lourdes - Laruns (200,5 km)

>> Six ascensions au programme dont: le col d'Aspin (1ère), col du Tourmalet (HC), col des Bordères (2e) et col d'Aubisque (HC)

Allez, on ferme ce live. Merci d'avoir suivi l'étape avec nous. On se donne rendez-vous pour le contre-la-montre. Ca devrait être un moment sympa à suivre. 

Roro Bardet fait troisième de l'étape, j'avais oublié de le souligner. Il a fait de son mieux, on ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir essayé. Mais cette année, il ne faisait pas partie du top du top. 

Breaking news: Primoz Roglic est heureux. 

L'autre info de la journée, c'est que Julian Alaphilippe remontera à Paris avec le maillot à pois. Il est mathématiquement assuré de gagner le prix de la montagne. Bravo à Juju. 

Geraint Thomas aura 2min05 d'avance sur Dumoulin avant le chrono de demain. Sur 31 km, je le vois mal perdre autant de temps. C'est pas comme s'il était mauvais rouleur en plus, le Britannique. 

0km: Thomas gratte les 10' de bonification, Dumoulin doublement perdant sur la ligne d'arrivée. Le chrono de demain sent bon la régalade. 

0km: VICTOIRE DE PRIMOZ ROGLIC! Il finit en mode contre-la-montre! Pfiouh, les frissons. Bonhomme!

1,9km: Quel panache! Il va prendre 30 secondes à Thomas et Dumoulin, le Roglic. La bataille pour la deuxième place sera trèèès serrée sur le CLM de demain. 

3,5km: Pour vous dire à quel point le début de la descente était fou...

 

6,7km: Roglic file loiiiiin! Vers la victoire. Il a fait le trou! Quel phénomène ce Primoz. 

8,4km: Roglic n'a peur de rien. En même temps, quand tu tombes d'un tremplin de saut à skis, une descente à vélo, c'est du gâteau à côté. 

12km: Froome donne tout pour rentrer sur Roglic et Dumoulin et continuer de se battre pour le podium. Dire qu'à une époque il ne savait pas descendre. Ou si peu. 

15,3km: J'ai le vertige à travers la télé et eux ils prennent des virages serrés à 60 à l'heure. Les malades. 

18,5km: Bon sang le brouillard. Les mecs disparaissent comme dans le triangle des Bermudes. 

19,9km: C'est parti pour la descente de l'Aubisque. Très technique, avec des virages serrés. 

20,7km: ATTAQUE DE BARDET! Roglic suit et contre! Ils vont basculer seuls derrière Majka dans la descente!

22km: Majka part tout seul! Bardet, Landa et Zakarin ne suivent pas!

22km: On s'observe devant... L'échappée est sur le point de mourir. 13".

23,9km: 23" d'avance pour Bardet et ses compagnons d'échappée. 

24,5km: Kruijswijk est reparti devant! Il prépare une nouvelle offensive de Roglic. Le Slovène est bouillant. 

26km: Quintana est pointé à 3' du groupe maillot jaune. Il souffre le martyr depuis hier, je rappelle qu'il est tombé, le Colombien. 

28,8km: 30 secondes d'avance pour Bardet, Majka et Landa. 

29,7km: On est au sommet du Soulor! Jungels se fait reprendre par le peloton et réussit à basculer avec eux. Petite descente avant de reprendre l'ascension pour 9km.

30km: Geraint Thomas n'a plus de coéquipiers avec lui! 

30,5km: Seulement 40 secondes d'avance pour Bardet, Landa, Majka et désormais Zakarin.

31km: L'accélération de Roglic a condamné Froome, distancé. Roglic retrouve Kruijswijk. Le Néerlandais lance le train. 

31,6km: ATTAQUE DE ROGLIC! Froome recolle en équipier. Et Bernal est distancé. Roglic insiste, il est vraiment très fort! Froome a du mal à le suivre. 

31,9km: Dan Martin qui contre maintenant! Il est laid à voir sur sa selle mais quel panache, quel fighting spirit. 

32,3km: Il va falloir parler un jour de Bernal, qui est je pense le meilleur des Sky sur cette dernière semaine. Il est monstrueux. 

32,6km: Ce guerrier de Dan Martin revient sur le groupe des leaders après un énième effort. Quel combattant!

33,2km: DUMOULIN ENCORE! Et Thomas et Roglic suivent encore... Froome distancé mais ramené par Bernal. 

33,8km: ATTAQUE DE TOM DUMOULIN! Roglic et Thomas suivent. Quintana lâché, sans surprise il est encore affaibli par sa chute d'hier. 

34km: Et Majka recolle au train! Qu'il est fort, le Polonais. 

34,4km: GROSSE ATTAQUE DE LANDA ET BARDET! Ce sont les plus forts!

35km: Attaque de Kruijswijk dans le peloton des favoris !!!!!!!! 

35,8km: Ca remonte, donc Zakarin revient en tête du groupe. Bob Jungels un peu lâché mais rentre au train, contrairement aux usagers de la SNCF direction Montparnasse. 

37km: Bardet et Izagirre font la descente à bloc! Zakarin et ses talents de non descendeur se fait décramponner. Il a le même talent que Pinot sur les descentes, c'est fascinant. 

40km: C'est parti pour six bornes de descente. Ca monte, ça descend. Ascension compliquée mais avec des temps faibles qui permettent de se refaire un peu. 

41,5km: La Sky a repris la tête du peloton. 1'45 d'avance pour l'échappée. 

42,1km: On arrive au sommet des Bordères. Bob Jungels fait le train dans le groupe de tête. Clairement il défend sa place au général. Il monte au train façon Dumoulin. 

42,9km: Gesink termine son boulot après avoir bouché près de deux minutes à lui seul. Pfiouh, solide le gaillard. Et dire que derrière, Roglic a encore Kruijswijk avec lui. 

44,1km: Alaphilippe repris à l'instant par un peloton qui revient inexorablement sur la tête de course. 1'55 d'avance seulement pour Bardet, Jungels & co. 

Magikmatta

AATTAQQUUUUE DE PIERRE ... EUH ROMAIN BARDET !!! C'est beau. Pour conforter sa belle 8e place.

>> Tous les français attaquent, et pourtant la Belgique nous dit qu'on ne fait que défendre :(

47km: Des nouvelles de Peter Sagan, il compte 18' de retard sur l'avant de la course. Il sera largement dans les délais, à ce rythme. 

47,6km: Castroviejo met le clignotant! Ca fait un Sky de moins dans le peloton des leaders. Devant, Warren Barguil est complètement lâché. Il aura été très dur ce Tour pour Wawa. 

48km: L'immense Baden Cooke encourage Romain Bardet. 

 

48,3km: Julian Alaphilippe distancé après avoir beaucoup travaillé pour Bob Jungels! Le Luxembourgeois va devoir s'accrocher pour remercier son pote. 

49,7km: Bataille à distance entre Landa et les Lotto-Jumbo de Roglic. Trois minutes d'avance pour l'Espagnol pour le moment, ce qui le replace virtuellement devant l'ami Primoz au général. 

51,9km: ATTAQUE DE RORO BARDET! Landa et Majka vont le jump. Ce sont les meilleurs grimpeurs de ce groupe. 

52,2km: Gesink roule en tête du peloton. Pour une attaque de Roglic? 

52,7km: Matez le profil de cette double ascension vers le sommet de l'Aubisque. 

 

52,9km: Wout Poels lâché, ça fait un Sky en moins. 

53,3km: Oh merde ce tweet de légende!

 

53,9km: Romain Bardet accélère en tête de peloton mais seulement pour faire rouler ses compagnons d'échappée. Ils n'ont que 3'29 d'avance sur le maillot jaune et ça peut vite revenir. 

54,2km: Mikel Landa a des fourmis dans les jambes, il va sûrement essayer de tout faire péter assez rapidement. 

61km: JONCTION A L'AVANT! Bardet, Landa et compagnie ont rejoint le groupe Alaphilippe!

64,2km: La chaussée est limpide, j'ai tellement envie de me lancer à 60 à l'heure sur ces faux-plats descendants... 

66km: Parler de Geo Challenge me donne envie de jouer à Geo Challenge. Du temps de ma splendeur je connaissais aussi bien le drapeau du Vanuatu que celui de la France. 

MonsieurXXX

SVP modo : c'est génial de suivre le tour avec vous ! Mais donnez nous les écarts par pitiééééééé !

>> Mais ça bouge tout le temps, j'y peux rien. Groupe Alaph'-Barguil en tête. Groupe Bardet-Landa à 30". Groupe maillot jaune 2'50. Groupe Etto: 17'. 

70,6km: On est dans la vallée... Encore une bonne dizaine de kilomètres avant que ça remonte. Bardet et Landa ne sont qu'à 30 secondes, ça va bien finir par rentrer. 

73km: Nos Twittos ont du talent.

 

gabriel73

mais l'Aneto n'est pas en France . ce qui ne change rien à son statut de point culminant des Pyrénées

>> Exactement, mais toi aussi tu avais envie de montrer tes compétences en Géographie, ce que je comprends. En revanche, je vous bouffe tous à Géo Challenge, sachez-le (coeur avec les doigts). 

84,5km: Peter Sagan est dans le gruppetto à 11 minutes. Tant qu'il reste dans ce groupe, il sera assuré de rester dans les délais. 

85,8km: Sans grande surprise, les leaders du Tour n'ont rien tenté dans le Tourmalet, bien trop loin de la ligne d'arrivée. L'Aubisque sera juge de paix. 

87km: Le groupe Bardet fonce dans la descente et pointe à 41 secondes des hommes de tête. 

92km: Alaphilippe passe au sommet du col du Tourmalet! La grande claaaaaasse! Il devance son gars sûr Jungels, qui s'est refait la cerise, le petit filou. 

92km: Contrairement à ce que dit Richard Virenque, le Tourmalet n'est pas le toit des Pyrénées. C'est le Pic d'Aneto (3.404m). Ouais bon, je chipote. Mais laissez-moi étaler mes connaissance en géo. 

93km: Bardet est revenu au train sur Landa! C'est ça mon Roro!

94,1km: Wout Poels prend la tête du peloton, ça roule assez fort. La sélection se fait, ils sont peu à pouvoir suivre. Gaudu est toujours avec les favoris. C'est bien petit! Grand espoir du cyclisme français. 

94,9km: Ah bah je me moquais de jungels mais Bobby est presque de retour dans le groupe de tête, encouragé par Juju Alaph'. 

96km: ATTAQUE DE MIKEL LANDA! Romain Bardet ne peut pas suivre... Seul Majka réussit à prendre la roue de l'Espagnol. 

96,4km: Fuglsang n'a finalement pas réussi à revenir sur les poursuivants. Pire, il coince même sévère. Et Kangert se laisse décrocher de la tête pour venir à sa rescousse. Il y a un Top 10 au général à défendre. 

96,6km: Ah bah tiens, Bob Jungels a craqué dans le Tourmalet après avoir fait le fou dans l'Aspin. Surprenant. 

97km: Fuglsang arrive sur le groupe Bardet qui n'a déjà plus que 20 secondes d'avance sur le peloton. Faut en remettre une couche, là!

98,5km: Une trentaine de secondes d'avance pour Bardet et les autres sur le peloton Sky. Ca commence à se précier cette affaire. 

99,5km: Pas de gros écart pour le moment entre le groupe Bardet et le groupe maillot jaune. 

100km: Attaque de Fuglsang!

101km: ATTAQUE DE ROMAIN BARDET! OUI POTOOOOO!!! VAS-Y MON GARS! 

101km: Mikel Landa est sorti dans la roue de Zakarin!

102km: ATTAQUE DE ZAKARIN!!!!!!! Enfin! On va pouvoir parler d'autre chose que de la Katusha. 

102km: MAIS CASSEZ-VOUS LES KATUSHA! ARRRRGHHHH!! C'est affreux ce qui se passe en tête de peloton. 

103,2km: Qu'il est dur, ce col. Qu'il est immensément dur. 

 

104,3km: Allez, on est dans le col du Tourmalet. S'il vous plaît, faites quelque chose sur ce col mythique, ne le bafouez pas. 

HoaLan

Sagan n'aurait-il pas fait trop d'efforts dans trop d'échappées pour prendre des points peu utiles ? efforts qui risquent de l'éliminer ce soir ?

>> Il s'en serait remis s'il n'était pas tombé. Il a gagné tous ses maillots verts de cette manière et ça ne l'avait pas tué. Là, c'est vraiment la chute d'avant-hier qui lui fait du mal. 

107km: C'est bien réel. 

 

110km: L'écart grimpe un peu mais pas des masses. Il va falloir passer à l'attaque dans l'échappée pour espérer prendre les leaders à défaut. 

 

114km: On attaque la descente pour attaquer ensuite le mythique Tourmalet. 18 bornes de descente. 

121km: ALAPHILIPPE EST VAINQUEUR DU GRAND PRIX DE LA MONTAGNE! Il vient de passer au sommet de l'Aspin, parfaitement lancé par son pote Bob Jungels. 

122km: Jungels bosse beaucoup dans cette échappée. Il se crame un peu avant le Tourmalet, pas une bonne idée s'il veut gratter du temps au général. 

123km: La journée sera longue pour Peter Sagan, déjà deux minutes de retard pour le maillot vert sur le peloton des leaders. 

124,2km: Ouch, Bob Jungels a mis un coup d'accélérateur en tête d'échappée, il fait exploser tout le monde. Seuls les meilleurs restent dans sa roue.

124km: Ca manque d'attaques solitaires à 130 bornes de l'arrivée, y'a plus de panache dans le vélo (panace = substances douteuses).

125km: Soler prend quelques mètres d'avance sur le peloton, sans attaquer franchement pour autant. On joue à quoi à la Movistar? 

126,4km: L'écart plafonne à trois minutes. L'échappée n'ira pas au bout... Non j'déconne, pour le moment on n'en sait rien, ça bougera forcément dans le Tourmalet chez les hommes de tête. 

127km: On arrive à l'endroit où cette chaudière de Riccardo Ricco avait attaqué en sprintant dans l'Aspin il y a pile dix ans.

Julie

Avec 4000° dehors (environ) + un collègue qui ne supporte pas la clim (Y en a-t-il un dans chaque bureau ?), y a pas à dire on est chauds oui !

Sinon : Gueraint en jaune sur les Champs ça veut dire quoi pour la sky et Froome ? mauvaise année, trop de tension autour de la star ou réel changement qui se profile ?

>> Courage avec cette chaleur. Je ne sais pas si ça signifie grand-chose. Froome a gagné le Giro et se défend très bien sur ce Tour malgré l'enchaînement. Pour moi, ça veut surtout dire que la Sky peut viser plusieurs grands tours dans la même année avec plusieurs leaders, mais bon, rien que l'on ne sache déjà. 

100km: Le train de la Katusha est quand même un peu moins impressionnant que celui de la Sky.

130km: On est dans l'Aspin! Enfin pas moi, les coureurs. Moi j'ai le cul posé sur ma chaise, affalé comme du n'importe quoi. 

132,5km: L'épouvantail, le boulet de l'échappée est l'excellent Bob Jungels. Le vainqueur de Liège-Bastogne-Liège est 12e au général à un peu moins de 15 minutes de Geraint Thomas. Du coup, la Katusha de Zakarin roule sur le Luxembourgeois et l'écart est seulement de 3 minutes. 

134km: On arrive au pied du col d'Aspin, l'ascension va bientôt commencer.

140km: Des nouvelles de Peter Sagan. Toujours diminué par sa chute de l'avant-veille, le Slovaque est pour le moment dans le peloton. Son seul objectif sera de finir dans les délais aujourd'hui pour ramener son maillot vert à Paname.

148km: C'est parti pour le live! Est-ce que vous êtes chauuuuuds? Moi oui! Y'a un piment rouge dans mon repas de midi, donc forcément. 

Je vous laisse saliver avec le profil de l'étape, le temps pour moi d'aller chercher de quoi manger avant le live.

 

C’est la der' avant le contre-la-montre et les Champs-Elysées ! L’étape reine des Pyrénées de ce Tour de France 2018 se présente au peloton pour, on l’espère, enfin bousculer le très solide Geraint Thomas, que l’on a quand même beaucoup de mal à ne pas voir arriver à Paris paré de jaune. Derrière, on compte sur Romain Bardet pour un baroud d’honneur, et on prie très fort pour que Nairo Quintana se soit remis de sa chute de la veille pour partir dès le Tourmalet. On a le droit de rêver, non ? Au pire, s’il se passe rien, on fera comme tous les jours : on meublera en se marrant.

>> Rendez-vous à 13h30 pour le début du live