Shanghai : Au bout du rouleau, Benoît Paire craque en plein match

TENNIS Il est grand temps que le Français fasse une pause dans sa saison

A.L.G.

— 

Benoît Paire, téléphone maison.
Benoît Paire, téléphone maison. — Emilee Chinn / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le cri du cœur de Benoît Paire. Totalement au bout du rouleau lors du deuxième tour du tournoi de Shangai contre Nikoloz Basilashvili, ce mardi à Shanghai, le Français s’est fait battre en trois sets (6-4, 1-6, 6-1). Une défaite qu’il prendrait presque avec le sourire, tant les trois semaines qu’il vient de passer en Asie l’ont rincé.

Avant d’expliquer en conférence de presse le pourquoi de ce ras-le-bol, le Français a craqué en plein match après un nouveau point perdu contre le Géorgien. « J’ai envie de rentrer chez moi, libérez-moi ! J’en peux plus d’être ici, j’en peux plus ! », a hurlé l’Avignonnais.

« Je n’ai pas dormi, je suis obligé de prendre des somnifères que Richard me donne tous les jours. Ça ne fait que trois jours que je dors. Je suis très content de rentrer à la maison. Je suis fatigué, la saison a été très longue, (…) j’ai des douleurs un peu partout », a-t-il déclaré dans des propos relatés par L'Equipe.

« C’est rare de perdre un match et d’être plus content que si j’avais gagné, a souri Benoît Paire. Ce n’est pas un manque de respect ou quoi que ce soit. C’est juste que là je suis au bout. Je vais me retirer d’Anvers aussi. J’ai besoin de souffler pour essayer de tout donner sur les deux derniers tournois de la saison. »