US Open; Malade et mené deux sets à rien, Jean Martin De La Poutre nous a encore offert une remuntada de rêve

TENNIS L'Argentin est définitivement un joueur magnifique...

J.L. avec AFP
Juan-Martin Del Potro est immortel.
Juan-Martin Del Potro est immortel. — Adam Hunger/AP/SIPA

L'Argentin Juan Martin del Potro, malade, a songé à jeter l'éponge lors de son 8e de finale de l'US Open plein de rebondissements remporté face à l'Autrichien Dominic Thiem après trois heures et 35 minutes de jeu et cinq sets (1-6, 2-6, 6-1, 7-6 (7/1), 6-4), lundi.


«Au milieu du deuxième set, j'ai pensé à abandonner», a expliqué Del Potro. «Je ne pouvais pas respirer, je ne pouvais pas bouger, Dominic dominait alors nettement le match», a ajouté l'Argentin qui, le nez pris depuis deux jours, a demandé l'intervention du médecin après seulement trois jeux.


«Mais j'ai senti le soutien du public, cela m'a porté jusqu'à la fin de la deuxième manche, j'ai ensuite gagné le 3e set en vingt minutes et le match a complètement changé, je ne crois plus avoir gaspillé un seul point à partir du 3e set», a-t-il détaillé. Le vainqueur de l'US Open 2009 a tout de même dû repousser deux balles de match dans le 4e set, avant de prendre définitivement le dessus sur le 8e mondial.

«Cette victoire est l'une des plus belles de ma carrière, qui plus est dans mon tournoi préféré, devant l'un des meilleurs joueurs du circuit», a-t-il estimé, refusant toutefois de la comparer à son titre à l'US Open 2009, sa victoire en Coupe Davis et sa médaille d'argent olympique en 2016.

En quarts de finale, Del Potro, 28e mondial, affrontera le Suisse Roger Federer, N.3 mondial et grand favori, qu'il avait battu en finale de l'US Open 2009 3-6, 7-6 (7/5), 4-6, 7-6 (7/4), 6-2. «J'ai beaucoup d'admiration pour lui, c'est le meilleur joueur de l'histoire, cela va être un match intéressant, mais la finale 2009, c'était il y a huit ans. Je sais comment jouer si je veux gagner, mais il va falloir voir comment je suis physiquement après ce combat des 8e de finale».