Tennis: Si Errani a été contrôlée positive, c'est à cause des pâtes de sa mère

TENNIS La joueuse italienne a expliqué que la substance à laquelle elle a été contrôlée positive vient du médicament que prend sa mère suite à une opération d'un cancer au sein...

N.C.

— 

Sara Errani lors du tournoi de Mason, aux Etats-Unis, le 15 août 2016.
Sara Errani lors du tournoi de Mason, aux Etats-Unis, le 15 août 2016. — Adam Lacy/CSM/Shutterst/SIPA

L’explication n’a pas totalement convaincu la Fédération internationale, mais elle lui a permis de voir sa peine réduite. Contrôlée positive au letrozole, un médicament classé dans la catégorie des stéroïdes anabolisants, Sara Errani a été suspendue deux mois, ce lundi. Auparavant, entendue par une commission indépendante, elle avait expliqué que cette substance s’était retrouvée dans son organisme à cause d’un plat de pâtes préparé par sa mère.

« Je n’ai jamais pris de produits interdits dans ma carrière et dans ma vie, a écrit la joueuse, ancienne numéro 5 mondiale, dans un communiqué. Cependant, cette substance (letrozole) est présente dans le Femara, un médicament que ma mère utilise quotidiennement depuis 2012 à des fins thérapeutiques après une opération d’un cancer au sein. Par conséquent, il était présent dans la maison où j’habite. »

En fait, la mère d’Errani aurait fait tomber du Femera dans les tortellinis qu’elle préparait, le 14 ou le 15 février. La commission a tenu compte de ces explications « et du fait que Mme Errani avait caché à sa fille qu’elle était toujours souffrante et qu’elle continuait à prendre sa médication », assure le quotidien L’Equipe.

Le rameur italien Niccolo Mornati, quatre fois médaillé aux championnats du monde, avait été contrôlé positif en 2016 au même produit, qui peut avoir un effet anabolisant « marginal » et masquer l’absorption de testostérone.