US Open : Monfils et Tsonga tranquilles, Gasquet balayé et 6 autres Français déjà dehors

TENNIS Voilà le bilan de la première nuit du Grand Chelem new-yorkais...

N.C. avec AFP
Gaël Monfils a fait le spectacle pour son premier tour à l'US Open face à Gilles Muller (victoire 3-0), le 29 août 2016.
Gaël Monfils a fait le spectacle pour son premier tour à l'US Open face à Gilles Muller (victoire 3-0), le 29 août 2016. — Seth Wenig/AP/SIPA

Tout va bien pour Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga. Les deux hommes forts du tennis français ont réussi une entrée en matière convaincante dans l’US Open lundi. « La Monf », de loin le Tricolore le plus en vue cet été avec son titre à Washington, sa demi-finale à Toronto et son quart de finale à Rio lors des JO 2016, a fait, comme souvent le spectacle, fracassant involontairement, pour le plus grand plaisir du public de Flushing Meadows, l’une des horloges électroniques en bord de court. Mais surtout, il n’a pas fait de détails face au Luxembourgeois Gilles Müller (6-4, 6-2, 7-6), et bien ce qu’on lui demandait.


« J’étais un peu inquiet à cause de mon dos, mais je suis très content de remporter ce match contre un adversaire difficile en trois sets », s’est-il félicité le Parisien, lui dont le dos bloqué l’avait contraint à renoncer à son 8e de finale lors du Masters 1000 de Cincinnati.

Tsonga aussi était dans le flou après des pépins physiques qui ont limité son rendement estival (éliminations au 2e tour à Rio et Cincinnati), mais le N.1 français a dominé sans mal l’Argentin Guido Andreozzi (N.133), issu des qualifications, 6-3, 6-4, 6-4. Les adversaires au 2e tour de Tsonga et Monfils devraient a priori leur poser encore moins de problèmes avec respectivement l’Australien James Duckworth (N.195) et le Tchèque Jan Satral (N.226).


Richard Gasquet, lui, n’a pas fait illusion : à court de compétition, toujours diminué physiquement, le N.3 français n’a pas pesé lourd face au Britannique Kyle Edmund (N.84) qui l’a balayé en trois sets 6-2, 6-2, 6-3. « Je me suis arrêté six semaines, j’ai une déchirure de cinq centimètres sur les obliques. Ça a été compliqué de reprendre le tennis », a admis le 15e mondial qui va perdre beaucoup de points au classement ATP après cette première élimination d’entrée en Grand Chelem depuis Roland Garros 2010.

Très attendu après la polémique qu’il a déclenchée à Rio avec son manque de motivation pour les Jeux olympiques, Benoît Paire est venu à bout du Serbe Dusan Lajovic (N.59) en cinq sets 6-2, 2-6, 3-6, 7-5, 6-1. Le 34e mondial, soutenu par sa compagne, la chanteuse Shy’m, s’est gardé de toute déclaration intempestive, se concentrant exclusivement sur sa victoire et son prochain match, contre le Chypriote Marcos Baghadatis.

Une longue liste d’éliminés…

Pour le reste, si Lucas Pouille a également empoché son billet pour le 2e tour, le contingent français a fondu de façon spectaculaire lors de cette première journée disputée sous une chaleur étouffante : parmi les sept éliminé(e)s, Gasquet donc, mais aussi Adrian Mannarino, Pierre-Hugues Herbert, Julien Benneteau ou encore Alizé Cornet.