Roland-Garros : Herbert face à Zverev... Nadal et Serena remettent le couvert... Le programme du mercredi 30 septembre

TENNIS Du beau monde sur les courts mercredi du côté de la Porte d'Auteuil

W.P.

— 

Sascha Zverev
Sascha Zverev — Javier Garcia/BPI/Shutterstock/SIPA

Le programme du mercredi 30 septembre (2e tour)

L’affiche du jour

C’est pas encore le grand luxe, mais le deuxième tour offre déjà des matchs respectables comme ce Zverev-Herbert qui devrait nous coûter une âme française de plus dans cette grande hécatombe qu’est Roland-Garros 2020. P2H, convaincant au tour précédent, va devoir hausser considérablement son niveau de jeu contre le finaliste de l’US Open. La tâche est rude mais pas impossible. Sascha Zverev est le joueur irrégulier par excellence parmi les cracks de la Next Gen. Et puis avec un peu de chance il sera cramé, même si on a du mal à y croire.

Les favoris du jour

Joli plateau de favoris à la victoire aussi bien chez les hommes que les femmes. Rafael Nadal​ et Dominic Thiem se farciront des Américains, Mackenzie McDonald et Jacques Chaussette aka Jack Sock. On notera aussi la présence de Wawrinka en ouverture sur le Lenglen, où jouera également la lauréate de 2018, Simona Halep, contre sa compatriote Begu. Enfin, Serena Williams s’amusera sur le Chatrier avec Pironkova au cours de l’après-midi.

Les Français du jour

Il en reste encore de ce côté du tableau, mais pour combien de temps ? On a déjà parlé d’Herbert, n’oublions pas Caroline Garcia qui partira favorite contre la 96e mondiale Sasnovich en clôture sur le Lenglen. Meilleure chance de voir un Français au troisième tour dans le tableau masculin, l’imprévisible Benoît Paire sera confronté à Coria. Ça sera plus dur pour Bonzi et Gaston contre le redoutable Sinner et le très bon Nishioka, tombeur d’Auger-Aliassime au tour précédent.

La météo

Eh bien figurez-vous que la pluie ne devrait pas trop nous embêter à part en fin de matinée. L’après-midi, on attend même des micro-éclaircies et des températures à hauteur de 19 degrés. C’est Rafa qui sera content, tiens.

La phrase du jour

Signée Kiki Mladenovic, éliminée au premier tour après avoir été victime d’une erreur d’arbitrage qui lui a coûté le gain du premier set. « L’arbitrage vidéo, ce serait génial, ça éviterait d’avoir des scénarios tristes comme celui que j’ai vécu aujourd’hui. C’est dommage d’en arriver à un point ou on voudrait remplacer l’être humain par la caméra. »

Le pari osé du jour

On a connu plus audacieux comme pari mais le tableau n’offre que trop peu de possibilités. Jack Sock prendra un set contre un Thiem mal réveillé avant de subir le courroux de l’Autrichien.