Roland-Garros: «Un match spécial pour lui et pour moi»... Nadal est impatient d'en découdre avec Federer

TENNIS Rafael Nadal est heureux de retrouver son plus grand rival

William Pereira

— 

Rafael Nadal retrouvera Roger Federer en demi-finale
Rafael Nadal retrouvera Roger Federer en demi-finale — Kazuki Wakasugi/AP/SIPA

De notre envoyé spécial à Roland-Garros,

« Le dernier match à Roland contre lui, c’est en 2011, c’est ça ? » Le dernier Nadal-Federer à Roland-Garros remonte à tellement loin que l’Espagnol lui-même a des doutes. Mais oui, c’était bien en 2011. Un succès en quatre sets en finale pour Rafa. A l’époque, les deux rivaux n’avaient pas 30 ans. Mais le temps qui passe n’enlève rien à l’adrénaline que suscite un tel affrontement, en tout cas pas chez Rafael Nadal.

« Jouer avec Roger en demie, c’est toujours un bonus. On a partagé les moments plus importants de notre carrière ensemble, ça sera un nouvel épisode de la saga et je suis très content de ça. Je vais essayer de bien préparer ça », s’est réjoui le numéro 2 mondial après sa victoire autoritaire contre Kei Nishikori en quarts de finale.

Ne pas laisser Federer dérouler son jeu

Toujours aussi modeste – presque trop – Rafa refuse de se lancer dans des pronostics. Mais cette fois, il a une bonne excuse : le manque de références face à « Rodgeur » sur ocre. « Si je l’avais affronté deux ou trois fois à Rome, Monte-Carlo, Madrid, je pourrais dire comment je le sens, comment je l’appréhende. Ça fait longtemps [qu’on ne s’est pas joués]. » Pour autant, Nadal sait à quoi s’en tenir contre le Suisse. Il s’agira de l’empêcher, comme il a toujours su le faire ici à Paris, de développer son jeu d’attaque.

« Je m’attends à ce qu’il joue agressivement, je pense qu’il va essayer de jouer de cette manière, il a le tennis pour le faire, je vais frapper assez fort pour ne pas lui permettre de faire les choses dans une bonne position, pour qu’il puisse moins bien mettre en place son jeu agressif. Contre lui, le niveau de tennis que vous devez avoir est le plus élevé. En ce moment je joue bien. Contre lui, il va falloir que je joue très bien. » La réciproque est sans doute encore plus vraie pour Federer.