VIDEO. Roland-Garros: Mains baladeuses et baisers forcés sur une journaliste, l'interview polémique de Maxime Hamou

TENNIS «Si ce n'était pas du direct, je lui aurais collé une droite» a expliqué la journaliste...

B.V.
— 
Capture d'écran des baisers de Maxime Hamou
Capture d'écran des baisers de Maxime Hamou — Capture d'écran

C'est la première polémique de ce Roland-Garros, et elle a failli passer un peu inaperçue. En fin de journée, lundi, après sa défaite au premier tour contre Cuevas, Maxime Hamou a donné une interview lunaire sur Eurosport reperée par le compte Twitter spécialisé dans le tennis, «Prise Marteau». 

On y voit le jeune Français de 21 ans aggriper la journaliste Maly Thomas et lui faire des baisers forcées pendant près d'une minute. 


La séquence est plus que gênante. La journaliste tente de se dégager sans perdre son sang-froid, avant de le repousser assez violemment à la fin de l'interview. Après avoir tourné sur les réseaux sociaux, cette video a choqué de nombreux internautes, dont la députée de Paris Cécile Duflot.


«Il l'embrasse de force, elle tente de se dégager, il la serre par le cou et tout le monde... rigole....» s'énerve Cécile Duflot. Interrogée par le Huffpost, Maly Thomas explique avoir détesté ce moment. « C'était franchement désagréable. Si ce n'était pas du direct, je lui aurais collé une droite ». Contactée par 20 Minutes, Eurosport assure que «la réponse de la chaîne se fera ce soir dans l'émission Avantage Leconte aux alentours de 20h30/21h».

De son côté, l'entraîneur du joueur a tenu à calmer le jeu. «Il s'entend bien avec les gens de cette chaîne d'habitude, il a voulu être très amical mais à 21 ans, on peut aussi parfois être très lourd, explique Martin Vaisse sur l'Equipe.fr. Je ne suis pas là pour l'excuser, il a fait une erreur en faisant le pitre et il doit être capable de sentir quand vient le temps d'arrêter les bêtises. C'est un gros point à travailler avec lui ».