PSG : Leonardo chasse la négativité et règle ses comptes avant le Final 8

FOOTBALL Le dirigeant du Paris Saint-Germain s’est exprimé plus ou moins en off après PSG-Sochaux

W.P.

— 

Vade retro, negativitas
Vade retro, negativitas — J.E.E/SIPA

Leonardo serait-il un homme superstitieux ? Avant le départ pour le Portugal en vue du Final 8 de la Ligue des champions, le Brésilien a fait le point avec les médias pour chasser la « négativité » ambiante, surtout après les blessures de Kylian Mbappé et Marco Verratti​. C’était déjà le cas avant le match retour contre le Borussia Dortmund, en février, juste après une victoire en championnat contre… l’OL.

On s’arrête là pour la dimension symbolique. Leonardo a d’abord un peu râlé sur le jugement trop en surface des médias français sur l’équipe de Thomas Tuchel. Son postulat ? Après quatre mois d’arrêt, il ne fallait pas s’attendre à des miracles dans le jeu. Et, quitte à jeter la faute sur quelqu’un, autant que ce soit sur les instances du foot français, qui ont privé Paris de rythme en annulant la fin de la saison de Ligue 1 ou encore aligné deux finales de coupes en huit jours et, comble du comble, calé la reprise du championnat le jour de la finale de la C1.

L’équité sportive pas respectée ?

Avant l’Atalanta, Leo se dit « très optimiste, avec un groupe très engagé », dans des propos relayés par L’Equipe, mais s’inquiète du manque d’équité avant le début de la fin des compétitions européennes. « On a été cassés dans le rythme, on arrive dans des conditions différentes que les autres. » A deux doigts d’être négatif, lui aussi.