PSG-OL: Un insatiable Mbappé dévore Lyon et le suspense de la Ligue 1 avec (déjà, oui)

FOOTBALL Le Paris Saint-Germain et Kylian Mbappé ont corrigé l'OL (5-0)...

William Pereira

— 

MbappExpress
MbappExpress — AFP

Au Parc des Princes,

Dimanche, la France attendait le PSG-OL de la 9e journée comme le messie. Lyon arriverait-il à créer l’exploit, stopper la série de victoires de Thomas Tuchel et par le même biais, sauver le suspense de la Ligue 1 ? La réponse est non. On est même très loin du compte. Malgré une première période honorable, les ouailles de Genesio ont fini par lâcher prise et quitter le Parc avec une valise (5-0). On est le 7 octobre et le PSG​ n’a plus qu’un adversaire, au Nord : Lille. Winter is coming.

Le plan de l’OL ne s’est pas du tout déroulé comme prévu

Bruno Genesio avait un plan, refaire le coup de Manchester City avec (presque) les mêmes joueurs et une stratégie peu ou prou identique. A savoir, un gros pressing sur le porteur du ballon dès les premiers instants et une projection rapide vers le but. Sauf qu’en football, les choses se passent rarement comme prévu. La cheville de Nabil Fekir tourne (3e), Mbappé tombe dans la surface (6e) et Neymar transforme (7e). Quatre minutes auront suffi à renverser le plateau d’échecs du Pep français. Et ce n’était que le début.

Un gros match dans l’intensité (avant l’heure de jeu)

Avant l'humiliation finale, Parisiens et Lyonnais se sont livrés une belle bataille. La séquence lunaire et (tournant du match) de la 51e minute - un poteau pour Cornet suivi d’un autre de Mbappé quand le PSG ne menait que d’un but – a parfaitement incarné l’esprit de ce premier tiers de match. Mais les expulsions de Kimpembe (33e) et Tousart (45e), avaient contribué à défricher un terrain voué à devenir, quelques minutes plus tard, la scène d’un seul homme. Fatal pour l’OL.

Mbappé détruit l’OL

On pourra toujours dire que la défense lyonnaise était aux fraises, que le gouffre servant de milieu à l’OL a facilité les choses, que le coaching de Genesio a été affreux, qu’Anthony Lopes a fini par en avoir marre de sauver les meubles. Mais quand un joueur claque un quadruplé en 13 minutes, on est obligé de se lever et applaudir sans minimiser l’exploit. Surtout quand il n’a même pas encore 20 piges et s’appelle Kylian Mbappé. Le gamin n’a pas fini de nous étonner.