Liverpool - Real Madrid : Grâce à un formidable Courtois, le Real remporte sa 14e Ligue des champions... Revivez le match avec nous

FOOTBALL Le football se joue à 11 contre 11 et à l'issue d'une longue journée agitée, c'est le Real Madrid qui gagne

W.P., N. S.
— 
Le gardien du Real Madrid Thibaut Courtois, encore impeccable devant l'attaquant de Liverpool Mohamed Salah ce samedi en finale de la Ligue des champions au Stade de France.
Le gardien du Real Madrid Thibaut Courtois, encore impeccable devant l'attaquant de Liverpool Mohamed Salah ce samedi en finale de la Ligue des champions au Stade de France. — Paul Ellis / AFP

L'ESSENTIEL

  • Liverpool et le Real Madrid s'affrontent au Stade de France en finale de Ligue des champions
  • Le Real vise un 14e titre, les Reds un 7e
  • Les supporters des deux équipes mettent une grosse ambiance



23h55 : Il est temps de fermer ce live, retardé pour les raisons que vous connaissez. J'ai encore pas mal de boulot en perspective. Bonne soirée !!!

 

23h53 : We are the champions retentit. Les feux d'artifices ont été tirés, les confettis lancés. Les supporteurs du Real, écharpes au bout des bras, reprennent l'hymne de Queen.
23h50 : Et place aux vainqueurs !!! Carlo Ancelotti, déjà premier entraîneur à avoir qualifié une équipe pour cinq finales de Ligue des champions (Milan AC 2003, 2005 et 2007) ; Real Madrid (2014 et 2022) a remporté sa 4e C1 (il n'a perdu que celle de 2005). C'est mieux que Zizou avec le Real et que le légendaire Bob Paisley avec les Reds.

 

23h47 : Au tour de Liverpool de recevoir sa médaille en chocolat. Jürgen Klopp salue le public. Mais les supporteurs des Reds ont déjà presque tous quitté le stade où certains ont eu temps de mal à rentrer. Forcément, ceux du Real sont restés...
23h46 : La cérémonie protocolaire commence, avec les arbitres qui reçoivent comme d'hab leur médaille. Soirée assez calme pour Clément Turpin finalement, si l'on excepte le but de Benzema refusé après recours au VAR. Les deux Français se sont parlé après le coup de sifflet final, d'ailleurs.
23h44 : S'il n'a pas marqué ce soir, Karim Benzema finit meilleur buteur de cette Ligue des Champions avec 15 réalisations, devant Robert Lewandowksi (13) et le Franco-Ivoirien de l'Ajax Amsterdam Sébastien Haller (11). Le Ballon d'Or est pour toi, Karim.
23h40 : Les joueurs du Real communient avec leurs supporteurs, ceux de Liverpool sont effondrés. Scène classique d'après-finale, alors qu'on prépare le podium pour la remise de la coupe.
23h39 : Le Real creuse encore plus l'écart au sommet du palmarès européen avec 14 C1. Liverpool reste bloqué à 6.
Sans surprise, Thibaut Courtois est élu homme du match. La réussite aura donc escorté le Real Madrid tout au long des phases finales. Et son ange gardien belge a réussi une prestation hors norme en finale face à des Reds qui peuvent légitimement être écœurés ce soir.
C'EST FINI !!! La 14e Ligue des champions est dans la poche du Real Madrid !!!
90e+4 : +4: Les fans du Real sont en extase !!!
90e+3 : +3: Vinicius, le buteur du soir, sort pour Rodrygo.
90e+2 : +2: Au tour de Camavinga de tirer au-dessus. Le Real tient le bon bout, clairement.
90e+1 : +1: Ceballos à peine entré en jeu qui loupe le 2-0. Assez vilaine, son action.
5 MINUTES D'ARRET DE JEU
89e : Modric, l'idole du peuple madridiste, est remplacé par Ceballos. On casse le rythme au maximum côté Carlo Ancelotti. Logique...
88e : Sur un corner, Courtois s'empare de son 129e ballon du match (à peu près). Il reste couché. La pelouse du Stade de France n'est pas si pourrie quand on mène 1-0 à deux minutes de la fin.
87e : Le duo Vinicius - Benzema dans ses oeuvres ! L'attaquant des Bleus est stoppé in extremis par Alexander-Arnold.
85e : Valverde est remplacé par Camavinga. Il y a désormais quatre Français sur la pelouse, trois côté Madrid (Eduardo, Mendy et Benzema), un côté Liverpool (Konaté).
84e : Oh le contre du Real. Mais Allison évite le but du break qui aurait été fatal pour les Reds.
83e : IL N'EST PAS HUMAIN... Encore Salah et encore Courtois qui dévie la frappe de l'Egyptien, pourtant superbe.
80e : UNE STATUE POUR COURTOIS !!! Le gardien belge repousse en corner une déviation de Diogo Jota sur une merveille de jeu combiné.
77e : Deux nouveaux changements chez les Reds. Keita remplace le capitaine Henderson dans l'entrejeu, et Firmino, un avant-centre, relaie le milieu Thiago Alcantara. On ne vous fait pas un dessin sur la tactique de Klopp.
76e : La combi du Real sur ce coup franc ! C'est raté, mais la défense de Liverpool était complètement à la rue...
74e : Frappe d'Alexander-Arnold complètement ratée. C'est l'extérieur du droit qu'il fallait mettre là Trent, pas le cou-de-pied (oui j'ai joué au foot mais les croisés, tout ça...)
71e : Encore une belle intervention, toute en puissance, de Konaté sur Vinicius. Le Brésilien allait ouvrir son pied droit pour tenter le doublé...
71e : Des corners, des occasions pour Liverpool. Mais on a l'impression que cette saison, le Real est touché par la grâce.
68e : Courtois devant Salah ! C'est Un jour sans fin ce match, en fait.
On vous met le but de Vinicius, parce qu'on vous aime beaucoup.


 

66e : Premier remplacement du match avec la sortie de Luis Diaz, remuant mais pas décisif et l'entrée de Diogo Jota.
64e : SALAH !!! Mais Courtois est encore et toujours aussi énorme. Quelle détente !!!
62e : Premier carton jaune du match. Non pas pour Carvajal, mauvaise langue que je suis, mais pour Fabinho. Le milieu défensif de Liverpool a découpé Valverde. Rien à dire.
La résilience est un mot que l'on croirait avoir été inventé pour ce Real Madrid. Il plie, puis il finit par frapper. La 14e Ligue des champions n'a jamais été aussi proche !
On dirait bien que Valverde veut frapper mais son tir se transforme en centre au second poteau pour Vinicius, auteur de son 4e but en Ligue des champions cette saison ! Alexander-Arnold pas très clair sur le coup.
59e : BUUUUT DE VINICIUS !!!
58e : Salah réclame on ne sait pas trop quoi sur une reprise dans la surface du Real. Une main, à mon humble avis. Clément Turpin reste impassible.
53e : Sané fait un très, très gros match devant pour sans doute son dernier match avec les Reds (avant de rejoindre le Bayern Munich ?)
49e : Sané envoie bouler Casemiro !!! Le monde à l'envers. Pas de faute, selon M. Turpin.
48e : Rien à voir avec le début de match. Cette fois, le Real n'a pas oublié de mettre le réveil en sortant du vestiaire.
22h41 : C'est reparti !!!
22h38 : Un retour sur les événements qui ont retardé le coup d'envoi de 36 minutes.

 

22h36 : L'action litigieuse sur le but refusé à Karim Benzema.


 

Liverpool a complètement écrasé les 20 premières minutes, mais Courtois et le poteau ont empêché les Reds de marquer. Le jeu s'est équilibré par la suite jusqu'à ce but de Benzema, refusé pour hors-jeu après un long passage par le VAR. Allez, on fait une pause et on se retrouve dans quelques minutes !
C'est la mi-temps et toujours pas de but !
2 MINUTES DE TEMPS ADDITIONNEL
C'est interminable. Le banc du Real est debout. Les fans madrilènes chantent... Mais le hors-jeu est confirmé...
43e : BUT DE BENZEMA. Clément Turpin siffle hors-jeu. Mais le VAR entre en scène.
40e : La frappe d'Henderson ! On avait l'impression depuis la tribune de presse qu'elle frôlait le poteau de Courtois alors qu'elle passe à plusieurs mètres à côté. Classique...
39e : Superbe retour du latéral droit espagnol sur Luis Diaz. Quand c'est bien, faut le dire aussi...
37e : Si Carvajal termine ce match sans carton, il pourra passer par Lourdes sur le chemin du retour vers Madrid.
36e : L'excellent retour d'Henderson sur Vinicius qui avait commencé un petit numéro. Le corner ne donne rien malgré un petit cafouillage dans la surface de Liverpool.
34e : Troisième tentative de Salah, et toujours pas de but pour l'Egyptien. Sa tête n'était pas assez appuyée sur un nouveau centre d'Alexander-Arnold. Courtois a saisi le ballon en fermant les yeux.
32e : Tous les ballons passent par Luka Modric. Liverpool cherche clairement un second souffle. Mais Benzema n'est pas décisif pour l'instant.
30e : Des nouvelles de Roland-Garros. Et bien, elles ne sont pas bonnes (enfin, si on n'est pas Danois).

 

28e : Le rythme de Liverpool est un peu retombé, le Real respire après une très longue apnée de 20 minutes digne de Guillaume Néry (que l'on salue, s'il nous lit).
25e : Suffit d'écrire ça... Un centre vicieux de Vinicius depuis son côté gauche est capté par Allison, qui a failli prendre froid avec ce petit vent qui souffle sur le Stade de France.
23e : Les Madrilènes sont complètement sous l'éteignoir. Mais ils avaient déjà failli passer à la trappe en 8es, en quarts et en demies, donc...
20e : LE POTEAU POUR LIVERPOOL !!! Cette fois, Courtois était battu sur la frappe de Mané. Le Real ne voit pas le jour...
19e : Alexander-Arnold... Au-dessus...
17e : Sané pour Salah qui frappe encore ! Sans danger pour Thibaut de Belgique.
16e : QUEL ARRET DE COURTOIS ! Sur un centre d'Alexander-Arnold, Salah est tout près de marquer. Mais le rempart belge est énorme, comme tout au long de cette saison. Derrière Alcantara tente sa chance, dans les bras du portier du Real.
15e : Oh l'intervention de Konaté sur Vinicius !!! Vol de ballon, remontée impeccable... Pas impressionné, le Parisien, qui joue quasiment à domicile.
13e : Et sinon, côté terrain me demanderez-vous ? Liverpool confisque le ballon et le Real fait le dos rond. En même temps, vu leur mojo cette saison en Ligue des champions, il en faudra plus pour inquiéter les Madrilènes.
12e : Parce qu'il y n'a pas que Roland-Garros dans sa vie. Il y a le Real aussi.


 

9e : Petit intermède. Mais vraiment pas une bonne image ça. Heureusement qu'on ne peut pas nous enlever les JO (enfin, a priori).


 

7e : Benzema régale d’entrée avec une espèce de « roucoulette ». L’artiste en action.
6e : De longs ballons côté Liverpool, un jeu plus construit au Real pour l'instant. Rien de très étonnant en fait.
3e : Henderson qui met sous pression Courtois, balle au pied. Mais le Belge ne fait pas une Donnarumma et dégage.
2e : Carvajal distribue déjà. Belle balayette sur Thiago Alcantara après que l'arrière droit du Real a trop poussé son ballon.
21h36 : C'EST PARTI !!!
21h33 : L'hymne de la Ligue des champions maintenant. Allez, tout se remet en place, avec plus d'une demi-heure de retard.
21h32 : LES JOUEURS ENTRENT SUR LA PELOUSE. ALLELUIA !!!
21h30 : Ian Rush, icône des Reds, et Raul, légende du Real, amènent la Coupe d'Europe sur la pelouse.
21h29 : Voilà c'est fini. C'était beau, il y avait des feux d'artifice mais on n'est pas venus pour ça.
21h26 : Les fans du Real et de Liverpool couvrent presque la voix de l'artiste cubano-américaine. Normal, ils ne sont pas venus voir un concert et le match aurait dû commencer depuis près d'une demi-heure.
21h23 : La cérémonie d'ouverture avec la chanteuse Camila Cabello commence. Bon, ça devrait jouer vers 22 h à ce rythme.
21h22 : Tout se met en place pour la cérémonie d'ouverture de la finale.
21h18 : Superbe organisation, rien à dire...


 

21h16 : Les deux équipes rentrent aux vestiaires. On ne sait pas encore quand elles reviendront sur le terrain pour de bon.
21h13 : Un nouveau message sur les écrans géants… pour ne rien dire de plus. « Le match est retardé dû aux arrivées tardives des supporteurs dans le stade. Des informations complémentaires suivront d’ici peu. »
21h12 : Les joueurs du Real reviennent aussi sur la pelouse...
21h07 : Les joueurs de Liverpool sont ressortis s'échauffer, un hélico survole le Stade de France... Et effectivement, encore pas mal de places vides, notamment du côté du virage des Reds.
21h05 : Quand on lit les messages de supporteurs et de journalistes anglais, pas sûr que cette soirée soit une super publicité pour la « destination France ».


 

21h02 : On dirait les messages de la RATP avec Serge le Lapin.


 

20h57 : Bon en fait, l'histoire des 15 minutes de retard, c'est pour l'annonce d'informations supplémentaires, pas pour le coup d'envoi. On n'est pas couchés !
20h55 : On patiente avec de la techno immonde made in Lloret de Mar. Pourquoi pas...
20h51 : Zizou apparaît sur l'écran géant avec son épouse Véronique. Réaction immédiate des fans du Real, aux anges.
20h45 : LE COUP D'ENVOI EST RETARDE DE 15 MINUTES !!! Le message s'est affiché sur les écrans géants.Visiblement, il y a d'énormes difficultés d'accès au Stade de France pour de nombreux supporteurs.
20h40 : Les équipes sont rentrées au vestiaire, le You'll never walk alone retentit. Superbe...
20h33 : Des nouvelles du Stade de France ? Et bien les équipes s'échauffent, les tribunes se garnissent peu à peu, le ciel est bleu et il y a un peu de vent. Le speaker annonce les équipes, acclamées d'un côté, sifflées de l'autre. Salah particulièrement conspué par les Madrilènes.
20h30 : Bien sûr, difficile de ne pas rappeler que sans l'invasion de l'Ukraine par la Russie, ce match aurait eu lieu à Saint-Petersbourg. Jürgen Klopp en a parlé hier en conférence de presse.


 

20h30 : Bien sûr, difficile de ne pas rappeler que sans l'invasion de l'Ukraine par la Russie, ce match aurait eu lieu à Saint-Petersbourg. Jürgen Klopp en a parlé hier en conférence de presse.


 

20h20 : Des nouvelles officielles côté ambiance et sécurité (merci Manon). Il y a toujours 30.000 supporteurs dans la fan zone de Liverpool au cours de Vincennes, à Paris, et 4.000 dans celle du Real Madrid, à Saint-Denis.

Sur le plan sanitaire, 8 interventions ont eu lieu sur la fan zone de Vincennes, mais sans aucune hospitalisation. Des personnes ont tenté de forcer le premier « filtrage » du Stade de France, sans succès.

20h15 : C'est le 9e match entre les deux équipes en C1. Pour l'instant, on en est à 4 victoires pour le Real,  3 pour Liverpool et un nul. En finale, cela fait un partout jusqu'à ce soir. Les Reds ont gagné en 1981 au Parc des Princes (1-0), les Merengue en 2018 à Kiev (3-1) avec la blessure de Salah, les boulettes de Karius qui était commotionné... #OptaNico
20h08 : C'est la troisième fois que le Stade de France héberge une finale de Ligue des champions, après Real Madrid (déjà) – Valence (3-0 en 2000) et FC Barcelone – Arsenal (2-1 en 2006). Pour l'instant, l'enceinte n'a couronné que des clubs espagnols donc (oui, je sais la Catalogne, tout ça)...
20h03 : Allez plus que 57 minutes avant le coup d'envoi. Le stade est loin d'être plein mais déjà pas mal d'ambiance. Je vous dirais bien que pour l'instant on entend surtout les supporteurs du Real mais je suis plus prêt de leur virage que de celui des Reds donc ça fausse un peu...
19h55 : Cela nous donne donc trois Français titulaires : Ferland Mendy et Karim Benzema (capitaine) côté madrilène, Ibrahima Konaté à Liverpool. Eduardo Camavinga est sur le banc chez les Merengue.
19h52 : Un temps incertains, Fabinho et Thiago Alcantara sont bien titulaires au milieu . Le Français Ibrahima Konaté est aligné en défense centrale malgré de récentes prestations pas toujours extraordinaires. Devant, c'est du Salah - Sané - Luis Diaz. Du très lourd.
19h50 : La compo des Reds vient de tomber !


 

19h47 : Oh macarel, La Rochelle l'a fait. Place à Hugo Gaston ce soir à Roland-Garros pour faire de nouveau briller les couleurs françaises. Bon, voilà, je reviens au foot.
19h42 : Le car de Liverpool est arrivé à son tour. A priori, le match devrait donc pouvoir se jouer, pendant que des dizaines de milliers de supporteurs des Reds, sans billet, pousseront derrière leur équipe depuis Paris.


 

19h38 : Pendant que tout se met doucement en place à Saint-Denis, il y a un suspense de fou à Marseille entre La Rochelle et le Leinster en finale de la Champions Cup (oui, c'est du rugby). A suivre avec Adrien par ici (vous revenez après, c'est promis ?)

 

19h35 : Deux Madrilènes, Eduardo Camavinga et Marco Asensio, viennent reconnaître la fameuse pelouse. Les fans du Real sont en extase, après avoir copieusement sifflé le car des Reds qui apparaît sur l'écran géant et se dirige à la vitesse d'un Solex grippé vers l'enceinte dyonisienne.
19h33 : Les joueurs du Real, bien masqués (FFP2 pour Benzema, chirurgical pour Ancelotti), arrivent au Stade de France , à la grande joie de leurs supporteurs. Karim premier à l'applaudimètre lorsqu'il apparaît sur l'écran géant, ex aequo avec Luka Modric.


 

19h30 : Pendant ce temps, à Clairefontaine...


 

19h25 : Bon niveau bande son, The Animals ont été abandonnés depuis un bail. Cela fait une trentaine de minutes que l'on est sur du disco du genre Fame, qui vient de retentir. Si vous prévoyez un mariage, oubliez le DJ de l'UEFA.
19h16 : Des chants s'échappent du virage réservé aux fans du Real, sans doute vexés qu'il n'y en ait que pour les supporteurs de Liverpool depuis hier dans les médias et sur les réseaux sociaux.
19h07 : Ah oui, on n'est pas venus ici simplement pour admirer la maestria des supporters des Reds. Il y a un match aussi. Voici d'ailleurs la compo du Real , avec aucune surprise.


 

18h58 : C'est la finale de la Ligue des champions donc forcément, il y a un beau parterre d'anciens champions à Saint-Denis : Alessandro Del Piero, Ivan Zamorano, Javier Zanetti, Jorge Valdano, Steven Gerrard, Peter Crouch plus tous ceux que je n'ai pas vus.
18h45 : Bonsoir, c'est Nicolas, je prends le relais du sémillant William en direct du Stade de France. Il fait beau, la pelouse est en train d'être arrosée et The House of Rising Sun de The Animals est jouée dans une enceinte encore bien vide. Mais ça ne va pas durer.
18h30 : Oh le troll de malade des fans d'Everton, si c'est vrai c'est exceptionnel.


 

18h25 : Les festivités se passent plutôt bien d'après la Préfecture

Pas d'observations particulières à ce stade. Une dizaine d'interpellations pour des délits mineurs (ex: vente à la sauvette), fanzone St Denis pleine (6.000 supporters), fanzone Cours de Vincennes 2/3 pleine.

18h15 : Le you'll never walk alone des supporters de Liverpool à Paris, c'est beauuuu


 

18h : Tous les signaux sont au Reds avant la finale pour le Real Madrid


 

17h45 : Une pensée pour le meilleur joueur de l'histoire récente de Liverpool et grand artisan de la bataille d'Istanbul en 2005 contre le Milan AC. Stevie G, coeur avec les doigts


 

17h30 : La place de la Nation ou, comme on l'appelle désormais, la Nation's place


 

17h10 : C’est l’éclate pour les supporters reds à Paris

« Du soleil, des bières fraîches, tous nos amis autour, un grand écran sympa : qu’est-ce qu’on peut vouloir de plus ? Merci Paris pour l’accueil chaleureux ! », lâche dans un sourire Henry Coyle, 52 ans, venu de Belfast. « Nous avons pris tout Paris ! », renchérit Rohan Sood, 22 ans, arrivé jeudi de Londres avec un groupe d’amis et qui se dit transporté par « l’ambiance folle ».

16h55 : Petit crossover Roland-Garros x finale de Ligue des champions


 

16h45 : Petit point Opta sécurité

En tout, 6.800 policiers, gendarmes et pompiers ont été mobilisés par la Préfecture de police de Paris pour assurer la sécurité du match, avec un oeil sur les milliers de fans des « Reds » venus sans billets, un chiffre qui pourrait atteindre 30.000 à 40.000 supporters

16h40 : Des insultes contre Mbappé dans la fanzone à côté du Stade de France

Les supporters du Real Madrid ne sont pas malins : insulter Kyky dans le 9-3, ça relève du blasphème.

16h20 : La fanzone des Reds, c'est quelque chose.


 

15h55 : DD souhaite à Benzema de rejoindre les Bleus en tant que champion d’Europe

« Evidemment, pour Karim c’est mieux s’il peut venir avec un titre de champion d’Europe », a déclaré Didier Deschamps samedi. « Et dans la course aux récompenses individuelles comme le Ballon d'Or, déjà avec ce qu’il a très bien fait cette saison, s’il a ce titre-là en plus, cela ne peut qu’aller dans le bon sens ».

15h45 : On part sur un tifo éco-responsable pour le Real Madrid au Stade de France


 

15h20 : Finalement on passe pas tant que ça à autre chose du côté des supporters merengue vis à vis de Mbappé.


 

15h10 : Quelle que soit l'issue du match, ces supporters anglais sont nos champions du jour. Ils ont traversé la Manche en petit bateau.


 

15h : On lance les hostilités avec un peu d'autopromo et un papier sur comment le Real s'est remis de l'échec Mbappé en se concentrant sur la finale de la C1.

 

14h40 : Pendant ce temps, Medvedev a breaké Kecmanovic dans la 3e manche. Ca sent bon pour le Russe.
Yo les footix ! C’est le grand jour. Le Stade de France accueille la finale de la Ligue des champions pour la première fois depuis 2006, et quelle finale. Liverpool face au Real, possiblement la plus belle affiche que l’on pouvait rêver sur le papier. Les Reds visent un 7e sacre majeur européen et les Merengue un 14e (comme Nadal à Roland-Garros, en fait). Ne nous demandez pas qui va gagner, on en sait foutrement rien comme vous et comme vous, on est là pour kiffer. Le match, mais pas que. Depuis ce matin, les supporters mettent une folle ambiance dans la capitale. C’est jour de fête, et jour de foot.

>> Suivez l’avant-match avec nous