Le hockey subaquatique part à la conquête des apnéistes

LA FORME OU QUOI (4/4) Après la glace et le gazon, le hockey se joue désormais sous l’eau

Ludivine Trichot
On a assisté à un cours de hockey subaquatique à Viry-Chatillon. — 20 Minutes - TikTok
  • Pour rester en forme toute l’année, « 20 Minutes » vous propose de découvrir une sélection de sports insolites à pratiquer près de chez vous.
  • Dans le dernier épisode de notre série sur ces activités pas comme les autres auxquelles s’adonner, on s’intéresse au hockey subaquatique.
  • Populaire sur glace ou sur gazon, cette discipline se développe aussi sous l’eau pour les adeptes de l’apnée.

« 40 secondes ! » Ils se préparent à plonger. Crosse à la main, lest sur le cou, palmes aux pieds. A Viry-Châtillon, dans le sud de Paris, Mathieu, moniteur d’apnée, commence sa séance par une partie de hockey subaquatique. « Ça se joue comme du hockey sur glace, sauf que c’est sous l’eau, raconte-t-il. On utilise une petite crosse et un palet d’environ un kilo. On a deux équipes, ici de quatre joueurs, et le but est de marquer chez l’adversaire. »

N’allez pas vous imaginer que les joueurs restent en apnée sous l’eau toute la partie. « C’est de l’apnée dans l’effort, donc les séquences sont courtes et répétées », ajoute l’entraîneur. Les parties sont donc très intenses, adaptées uniquement à ceux déjà initiés à l’apnée.

Arrivé en France dans les années 1960, le hockey subaquatique, seul sport d’équipe qui se joue sous l’eau, se popularise depuis quelques années en même temps que l’apnée. Aujourd’hui, il se pratique par quelques milliers de Français à travers le pays, mais aucun joueur professionnel n’en vit.