Mercato : Fini de jouer, le Barça hausse le ton et demande à Ousmane Dembélé de « partir immédiatement »

FOOTBALL Les dirigeants catalans ont perdu patience face aux exigences salariales démesurées de l’attaquant français

A.L.G. avec AFP
— 
Ousmane Dembélé est invité à faire ses bagages et quitter Barcelone.
Ousmane Dembélé est invité à faire ses bagages et quitter Barcelone. — Pau BARRENA / AFP

Le point de non-retour semble atteint. En plein doute quant à son avenir, lui qui sera en fin de contrat en juin prochain, Ousmane Dembélé rend fou les dirigeants du Barça avec des exigences salariales totalement folles (on parle de 20 millions d’euros annuels, contre 10 aujourd’hui), alors même qu’il ne cesse d’enchaîner les pépins physiques depuis son arrivée en 2017.

Jeudi matin, le directeur sportif du Barça a franchi un nouveau cap en exigeant le départ immédiat du joueur lors du mercato hivernal. « Il nous semble évident que le joueur ne veut pas continuer à Barcelone et s’impliquer dans le futur projet du Barça. Dans ces conditions, nous lui avons donc dit à lui et à ses agents qu’il devait partir immédiatement », a ainsi lâché Mateu Alemany aux médias du club catalan.

Dembouz dans le cœur de Xavi, mais…

« Nous avons commencé les discussions vers le mois de juillet. Durant ces six, sept mois, nous avons discuté. Le Barça a proposé plusieurs offres, pour que le joueur puisse continuer avec nous. Ces offres ont été repoussées systématiquement par ses agents, a développé le dirigeant. Nous espérons le transférer avant le 31 janvier ». Par conséquent, le champion du monde 2018 n’a pas été retenu dans le groupe qui doit affronter l’Athletic Bilbao jeudi (21h30), en 8e de finale de la Coupe du Roi.

Arrivé au FC Barcelone à l’été 2017 en remplacement de Neymar pour environ 135 millions d’euros, Ousmane Dembélé était devenu à l’époque la recrue la plus chère de l’histoire du club blaugrana. Longtemps perturbé par des blessures aux jambes, le champion du monde 2018 (27 sélections) a mis du temps à faire son trou en Catalogne. Il s’est néanmoins imposé comme une pièce centrale du système de jeu du nouvel entraîneur Xavi depuis son retour de blessure fin novembre.

Le Barça bien embêté

En six rencontres de Liga cette saison, il a distribué deux passes décisives (pour aucun but). Xavi a reconnu mercredi une situation « compliquée et difficile ». « Ce n’est pas facile, mais cela fait cinq mois que Mateu Alemany négocie avec son représentant, et on ne peut plus attendre : soit il prolonge, soit on devra trouver une solution pour le joueur », a-t-il déclaré.

A 24 ans, l’ancien de Rennes et Dortmund conserve une belle cote sur le marché des joueurs. Le mercato d’hiver représente la dernière occasion pour le Barça de le vendre, tout en allégeant sa masse salariale. Si un transfert n’est pas conclu d’ici le 31 janvier, le club blaugrana, plombé par une dette supérieure au milliard d’euros, devra se résigner à le voir partir sans contrepartie cet été, sauf improbable accord pour prolonger son contrat.