OL - OM : Après des heures de palabres, le match est définitivement arrêté… Revivez cette (triste) soirée en live avec nous

LIVE Le match OL-OM a été définitivement arrêté, après quasiment deux heures de négocitions en coulisses, à la suite d'un jet de bouteille sur la tête de Dimitri Payet 

Aymeric Le Gall
— 
Le match OL-OM a été interrompu après un jet de projectile d'un supporter lyonnais sur Payet.
Le match OL-OM a été interrompu après un jet de projectile d'un supporter lyonnais sur Payet. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

 -

Et on vous laisse pour cette nuit avec la vidéo de débrief de notre journaliste présent dimanche soir au Parc OL pour cette superbe soirée de football champagne.

 

Voici un premier article publié concernant l’interpellation du lanceur de bouteille présumé, qualifié d'« abruti » par JMA himself, en direction de Dimitri Payet.

 

23h15 : Allez, l’heure est venue de clôturer ce live. Merci à toutes et à tous d’avoir vécu ce match… Euh, non, ce truc, plutôt, en notre compagnie. On se retrouve demain matin sur notre site avec les papiers de notre journaliste présent au stade ce soir. On suivra évidemment les rebondissements de cette affaire qui, à n’en pas douter, seront très nombreux dans les heures et les jours à venir. Allez, dormez bien les amigos ! 

23h12 : Si je récapitule, l'arbitre affirme n'avoir jamais décidé autre chose qu'une interruption définitive. Mais alors, pourquoi le speaker est-il venu annoncer que le match allait reprendre ? Il y a tellement de questions laissées pour le moment sans réponses, ça va nous faire tout plein de boulot dans les jours à venir. 

23h10 : Voilà, il ne dit pas grand-chose de plus. 

23h08 : M. Buquet arrive au micro : « Ma décision sportive a toujours été de ne pas reprendre le match. Après il y a des considérations autres à prendre en compte mais, in fine, ma décision a toujours été d'arrêter le match. »

23h03 : L'arbitre pourrait venir donner sa version des faits sur Amazon, on garde l'antenne les copains. 

23h : Oser venir parler de la "violence" des Marseillais est indigne, voilà, fallait que je le dise. Quel naufrage... 

22h58 : La puissance de cette image... 

 

22h56 : Bon j’ai dû rembobiner pour enregistrer les propos de JMA pour les envoyer au collègue au stade, du coup j’ai raté la suite de ses déclas. Et là c’est au tour de Pablo Longoria, le président marseillais, de venir au micro d’Amazon. Il explique déjà que Payet est « très touché psychologiquement ».

22h53 : Cirque Pinder, acte 654. 

 

22h48 : « On avait imaginé avec le préfet que le match reprenne, l'arbitre aussi. Et puis qaund M. Buquet est venu annoncer la décision aux capitaines, il y a eu une récation extrêmement violente de la part des Marseillais (...) On est catastrophé par ce qui est arrivé à Dimitri Payet et on lui présente nos excuses, mais selon le mé»decin de l'OM il n'y a plus de peur que de mal. Le match aurait pu reprendre, ceci étant, il y a eu un tel mouvement de violence dans le vestiaire [de la part de l'OM]. La décision est vraiment incompréhensible... » Je me permets de ne pas commenter son propos, vous vous en ferez votre propre idée. 

22h45 : Jean-Michel Aulas arrive au micro de Prime. 

22h42 : Allez c'est officiel, le match ne reprendra pas sur décision de l'arbitre, « considérant que la sécurité des joueurs ne pourra pas être assurée », selon le speaker. 

22h40 : « Il ne se passe ab-so-lu-ment rien » en coulisses, nous dit David Astorga. On sait très bien que ce match en reprendra pas, je ne comprends pas que les décideurs n'aient pas encore admis cela. 

22h38 : Des spectateurs ont décidé d'en finir avec cette mascarade et quittent le stade. 

22h32: Donc y'a dix minutes le préfet de la région dit que la décision d'arrêter le match n'est pas de son ressort et, maintenant, la LFP balance que c'est lui qui a tout fait pour que ça reprenne. On marche sur la tête. 

22h30 : Ah, on vient de recevoir le communiqué officiel de la LFP, je vous le livre brut de pomme. 

 

"La LFP condamne fermement la violente agression dont a été victime Dimitri Payet lors de la rencontre Olympique Lyonnais – Olympique de Marseille. Suite à cette lâche agression, Dimitri Payet a été également la cible d’insultes à caractère discriminatoire. 

Malgré la fermeté des décisions de la Commission de Discipline de la LFP depuis le début de la saison (retrait de points, match à huis-clos, fermeture de tribune) et le travail mené avec les autorités gouvernementales pour sanctionner plus efficacement les individus violents dans les stades, ces nouveaux graves incidents rappellent que la sécurité des matchs est de la responsabilité du club recevant et des autorités locales, à qui il appartient en dernier ressort de la reprise ou de l’arrêt définitif de la rencontre.  

La Ligue regrette dans ces conditions la décision de reprise de la rencontre Olympique Lyonnais - Olympique de Marseille par le Préfet de région comme c’était déjà le cas pour AS Saint-Etienne – Angers SCO.

A l’heure où la Ligue 1 Uber Eats connaît une attractivité retrouvée sur les terrains, ces graves incidents répétés détruisent l’image du championnat en France et à l’international.  

Après ces nouveaux faits extrêmement graves, la Commission de Discipline de la LFP se réunira en urgence dès demain."

22h25 : Les Lyonnais rentrent à nouveau au vestiaire. Et Guimaraes qui balance un « Bien joué ! » aux Marseillais, genre c'est de leur faute ce qu'il se passe ce soir. Venez, on se casse toutes et tous et on va se faire un bowling. 

22h23 : Je suis l'OM, jamais je ne reviens sur la pelouse. Je suis l'OL, je soutiens cette décision et je demande l'arrêt du match. Mais je ne suis que moi et je me fais chier sur mon canapé. 

22h22: M.Buquet devrait se rendre dans le vestiaire des Marseillais d'ici peu pour échanger avec le groupe. 

22h20 : A noter que si ça repart, ça repart sur le corner de l'OM. Voilà, voilà, c'est tout pour moi. 

22h18 : Voilà, c'est ce que je disais. 

 

22h17 : Ça va trop loin là ahahah !

 

22h15 : Les Lyonnais sont de retour sur la pelouse, comme ce fut le cas à l'Allianz avec les Aiglons et, comme à Nice, les Marseillais refusent pour le moment de sortir. 

22h12 : C'est confirmé, l'arbitre ne voulait pas reprendre le match. Mais qu'est-ce qui a bien pu le faire changer d'avis ? Mystère... 

22h10 : Les Marseillais ont l’air fous, ça continue de discuter dans les couloirs. Alvaro est prêt à tout péter, Guendouzi aussi. Pas sûr qu’ils acceptent de revenir sur la pelouse.

22h05 : Le speaker annonce la reprise du match. « C'était un acte isolé, la personne a été interpellée, mais en cas de nouvel incident, le match sera définitivement arrêté, le club compte sur vous. Maintenant place au football, merci à toutes et à tous de respecter cette consigne ». 

22h05 : Petite précision, à mon tour, ici nous n'avons jamais affirmé le contraire, on vous relate juste que, selon les infos de Prime Video, les autorités publiques essayeraient de convaincre l'arbitre de faire reprendre le match. 

 

22h : Quel crack. 

 

22h : Ca va donc faire une heure que le match a été interrompu. Les mecs font un Uno dans le bureau de l'arbitre, je ne vois que ça. 

21h58 : Notre journaliste au Groupama Stadium m'indique que l’auteur du jet de bouteille a été interpellé et placé en garde à vue. 

21h55 : Si j'ai bien tout compris, les autorités publiques tenteraient le tout pour le tout pour que le match reprenne. Je ne vais rien dire sinon je vais déborder. 

21h54 : Vamos ! 

 

21h52 : On voit des policiers de la SIR qui se positionnent au point de corner avec des boucliers. Ca voudrait dire que le match va reprendre ? On marche sur la tête. 

21h50 : Je rêve d'une union des deux clubs, que tous parlent d'une même voix. L'enjeu de la décision à venir dépasse de loin les simples enjeux du match de ce soir. 

21h47 : En tout cas il faudrait espérer que cette rencontre marque VRAIMENT un tournant dans la gestion de ces pathétiques incidents. Malheureusement j'y crois moyen. Il ne faut jamais sous-estimer notre capacité à ne rien apprendre des événements passsés. 

21h46 : Ca commence à bouger en coulisses, on devrait vite savoir ce qui a été décidé. 

21h45 : Toujours aucune prise de parole officielle, les Marseillais sont dans leur vestiaire, les Lyonnais se baladent dans les couloirs, Sampaoli est au téléphone (et moi je suis allongé sur mon canap comme une loque).

21h40 : Bon ben go sur TFX pour mater Case Départ hein. 

21h35 : Ça, ça s’appelle une mornifle ou je ne m’y connais pas.

 

21h35 : A défaut de le boire, il chante à sa gloire. Qui ça, qui ça ? Le Beaujolais bien sûr. 

 

21h31 : Visiblement les Marseillais ne voudraient pas reprendre. Et, toujours selon Amazon Prime, l'arbitre serait du même avis, mais ce ne serait pas l'avis des autorités publiques, c'est-à-dire le préfet. 

21h30 : Ce serait un minimum. 

 

21h25 : ERRATUM le match Nice-OM n’avait pas repris, contrairement à ce que j’ai écrit un peu plus tôt (merci au collègue au stade pour sa vigilance !).

21h22 : Je suis éclaté au sol ahahah ! 

 

21h20 : Allez, histoire de se marrer un peu. ILS N'AURONT PAS NOTRE JOIE DE VIVRE !

 

21h19 : Jérémy Laugier a filmé la scène depuis la tribune de presse. 

 

21h16 : Il s'agit du supporter qui a lancé la bouteille selon les infos de David Astorga, le journaliste bord-terrain de Prime. 

21h15 : Jérémy, qui est en direct du stade, m’annonce que la sécurité a extrait un supporteur du virage nord. C’est confirmé par les images de Prime Video.

 

21h10 : Je suis désolé mais pour le moment on n’a strictement aucune remontée d’informations. Les dirigeants des deux clubs sont en réunion de crise avec les arbitres, les membres de la Ligue et des autorités publiques. Wait and see.

21h05 : A titre personnel je suis verni, c'était déjà moi qui m'étais farci le Nice-OM en début de saison... Mais contrairement à ce coup-là, je ne suis vraiment pas certain que le match puisse reprendre. 

21h : On va encore le répéter une nouvelle fois mais dans ce genre de cas de figure, au lieu de balancer des huis clos à une tribune tout entière, il faut identifier le lanceur et lui infliger une sanction individuelle implacable. Interditction de stade d'un an, deux ans, cinq ans et basta. Ca lui fera les pieds à ce bouffon (ou cette bouffonne). 

20h57 : Payet s'est relevé, il a mis de la glace sur son crâne. Les joueurs ont regagné les vestiaires, on va voir si la rencontre va se poursuivre ou non. 

20h55 : Mais bon c'est cool, la LFP va mettre un pauvre sursis à l'OL et dans une semaine ça va repartir dans un autre stade. 

7': Et les supporters lyonnais ne trouvent rien de mieux à faire que de chanter « Payet, Payet, on t'.... ». C'est bien les gars, très fins alors que le mec est au sol. Franchement je n'ai plus de mots, toutes les semaines c'est le même sketch. 

5': Et ça continue ! Ce coup-ci le Marseillais s'effondre, il vient de recevoir un objet en pleine tête. 

3': Et voilà, ça commence déjà à balancer des projectiles sur Payet. C'est affligeant... Espèce de débile.

2': L'OM prend déjà ses quartiers dans le camp adverse et obtient un premier corner. Bronca immédiate de la part des virages. 

1': C'est parti ! Allez messieurs, régalez-nous. 

20h44: Jérémy vous fait vivre ça comme si vous y étiez. A la différence près que vous, vous êtes bien au chaud. Lui parle de 56.000 spectateurs, moi 57.000, et 764 selon la police. 

 

20h42 : 57.000 personnes au Groupama Stadium, ça va faire du boxon ce soir. Les joueurs vont arriver sur la pelouse alors qu'on a tamisé les lumières pour le show. 

20h40: Le XI lyonnais. Et pour celles et ceux qui n'ont pas Twitter, je vous la fais à l'ancienne. 

Lopes - Gusto, Diomandé, Boateng, Emerson - Caqueret, Guimaraes, Aouar - Shaqiri, Paqueta, Toko Ekambi

 

20h35 : Voici les compos. Et on commence par les visiteurs. 

 

20h30 : Allez hop, le bide est calé, la vaisselle est faite, on peut désormais rentrer dans le vif du sujet. 

20h : Je mange un morceau et je suis à vous dans une demi-heure environ. D’ici là, je vous propose de jeter un œil à ce que nous ont préparés Jérémy et Adrien, nos suiveurs lyonnais et marseillais. Bon ap' !

 

19h45 : Salut les frangins, hola les frangines ! Bienvenue à toues et à tous sur ce live OL-OM, meilleure manière pour terminer ce week-end en beauté. 

Ce match entre les deux Olympiques promet d’être explosif ce dimanche soir. Si les enjeux ne sont pas les mêmes pour les deux équipes – Lyon doit gagner pour ne pas se laisser distancer au classement, L’OM pour remonter sur le podium –, cette rencontre s’annonce déjà comme un mini-tournant pour chacune d’entre elles. Et pour leurs coachs respectifs, arrivés en France auréolés d’une solide réputation de tacticiens hors pair mais qui semblent dans le creux de la vague ces dernières semaines. Historiquement, les oppositions entre Lyon et Marseille nous offrent souvent du grand spectacle, ce n’est donc pas cette saison, alors que la Ligue 1 n’a jamais semblé aussi sexy sur le plan du jeu, que l’on devrait roupiller devant la télé.

>> Rendez-vous à 20h30 pour lancer ce live tous ensemble, le coup d’envoi est à 20h45.