Monaco - Shakhtar : Battus à Louis II, les Monégasques condamnés à l'exploit au retour... Revivez le live avec nous

LIVE Les Monégasques devront s’imposer en Ukraine par deux buts d’écart au match retour pour rêver de Ligue des champions

Aymeric Le Gall
— 
Ben Yedder bute sur le gardien du Shakhtar.
Ben Yedder bute sur le gardien du Shakhtar. — Valery HACHE / AFP

94' : C’est terminé ! Monaco s’incline 1-0 sans avoir jamais montré grand-chose ce soir. Il faudra un exploit au retour pour embêter cette équipe du Chakhtior et rêver de Ligue des champions. Merci à toutes et à tous d’avoir passé la soirée en notre compagnie. Promis, la prochaine fois on aura droit à plus de spectacle. Passez une bonne fin de soirée, des bises en pagaille !

93': Bon allez messieur l'arbitre, il y a des enfants qui regardent, mettez un terme à leur supplice je vous en conjure. 

90' : J’ai déjà pris plus de plaisir chez le proctologue, c’est terrible cette deuxième période…

88': Hé ben non. 

87': Grosse faute à droite de la surface ukrainienne sur Krépin Diatta, allez ça plante là-dessus !

84': Je me dis que les ukrainiens n'ont pas non plus montré beaucoup d'ambitions ce soir, or dans ce genre de situation tu te fais punir normalement. On ne sait jamais, sur un malentendu. 

81': LE POTEAU POUR BOADU NOOOOOOOOOOON !!! Allez c'est bien, faut enflammer tout ça les gars ! 

79': Scud de Tchouaméni de loin mais c'est cadeau pour la gardien du Chakhtior. 

77': OHLALALALA INCROYABLE CETTE PASSE EN RETRAIT DE BADIASHILE !!! (désolé, j'essaye d'animer un peu ce live mais force est de constater qu'il ne se passe rieeeeeeeeeeeeeeen dans cette deuxième période). 

74' : Bon, bon, bon… Je ne dirais pas qu’on s’emmerde, non, je dirais simplement que je commence à regretter la soirée macramé organisée par l’amicale des anciens tricoteurs de Barbès juste à côté de chez moi. 

70' : On ne va pas jouer les oiseaux de mauvais augure, mais il y a de quoi craindre pour les hommes de Kovac en cas de non-qualif en C1 cette année. Après leur départ moyen bof en Ligue 1, un mauvais résultat lors de cette double confrontation risquerait de mettre un gros coup au moral du groupe. Mais on n’y est pas. Allez les gars, on se sort les doigts et on leur en plante un !

67': Je ne vois pas comment les Monégasques peuvent inquiéter cette équipe du Chakhtior ce soir. Ils ont le ballon, ok, mais faut voir pour en faire quoi... 

64': Kovac enchaîne avec deux nouveaux changements. Myron Boadu, la nouvelle recue Monégasque en attaque (avec qui j'éclatais à FIFA avec West Brom), remplace Ben Yedder. Krépin Diatta prend la place de Gerson Martins. 

61': Bref, tout ça pour dire que Sofiane Diop a remplacé Golovin. 

59': Je suis mort, quand il parle au micro le speaker de Monaco, on se croirait à un tournoi de sxit de fin d'année. « La Fennec Team est attendu terrain numéro 3, je répète la Fennec Team terrain 3 ! ». 

56': Ben Yeddeeeeeeeeeeer ! Et encore le pied de Trubin pour empêcher l'international français d'égaliser. Bon, l'angle était un peu fermé pour Wiss la malice quand même. 

54': Suffisait de dire ça pour qu'ils ne touchent plus une bille. 

51': Les Monégasques montrent de très belles choses dans le jeu depuis le retour des vestiaires. On a déjà vu plus de mouvements et de combinaisons dans les petits espaces qu'en 45 minutes en première période. 

48' : Golovin oblige encore Trubin à se détendre au raz de son poteau ! C’est bien de mettre le feu d’entrée comme ça.

47': Kovac a fait sortir Fofana en lieu et place de Jean Lucas. 

46': Allez c'est reparti, il reste 45 minutes et de brouettes aux Monégasques pour revenir dans ce match. 

22h : Hé bien permettez-moi de vous dire que je me suis ré-ga-lé. Et le timing est parfait puisque les joueurs sont de retour, ça va reprendre. 

45': Tuuuuuuuututuuuuut [bruit de sifflet], c'est la pause à Louis II ! Les Monégasques ont pris un coup de gourdin sur la trogne au bout de 20 minutes et depuis ils courent derrière le score. On se retrouve dans un petit quart d'heure, juste le temps pour moi de déguster mon riz sauté aux crevettes (avouez que ça donne envie !). A tout de suite. 

43': Tchouaméni réveille Louis II ! Superbe frappe sans contrôle du milieu monégasque qui oblige Trubin à sortir un arrêt de grande classe. Le corner qui suit n'a rien donné, dommage. 

40': Les Monégasques pressent mais c'est quand même pas mal brouilllon leur histoire. 

37' : Double tentative un peu à l’arrache de la part de Maripan et de Badiashile après un coup franc tapé par Golovin. C’est dégagé par les Ukrainiens (tout aussi à l’arrache). Si ça gagne pas, ça débarrasse [le foot de Distrcit me manque].

35': 156 passes, 89% de réussite, voilà, De Zerbi c'est ça. Et c'est pas des passes démagogiques à la Adrien Rabiot quand il jouait au PSG à ses débuts, hein. Non, non, ce sont des passes vers l'avant pour casser les lignes et déstabiliser l'adversaire. 

33' : Comment veux-tu ressortir proprement le ballon, les mecs sont 8 aux abords de la surface adverse ??? On dirait FIFA 21 quand l’adversaire applique un pressing de golgoths…

30': Maripan, quel soldat. C'est pas forcément hyper élégant, mais quand il met le pied au duel tu enlèves le tiens si tu tiens à tes chevilles. C'est ce qu'a fait ce joueur de Donetsk dont le nom m'échappe, bien lui en a pris. 

28': Le Chakhtior ne touche plus beaucoup le ballon depuis l'ouverture du score. Aux Monégasques d'en faire quelque chose maintenant. 

25' : Les Monégasques viennent d’enchaîner trois belles occases avec deux coups de tête de Badiashile (non cadrés) et une minasse de Ben Yedder. Pas de but mais ça rassure pas mal de voir que tu es capable de venir mettre du danger dans la défense adverse.

22': Je précise tout de même, si vous l'aviez oublié, les buts à l'extérieur ne commptent plus double en Ligue des champions. Pour moi c'est une honte, ça va enlever tout le sel des soirées européènnes, mais j'imagine que ce soir on ne va pas trop l'ouvrir à ce sujet vu le score. 

19': BUUUUUUUUT DE CHAKHTIOR ! Pedrinho a fait l'amour à trois défenseurs monégasques et se présente seul face à Majecki. Bon, ben elle va être compliquée cette soirée... 

18': Joli slalom de Salomon qui voit son enroulé du droit à l'entrée de la surface parfaitement bloqué par Majecki. 

17': Premier scud de Golovin, c'est puissant mais pas cadré. 

15': Ah ouais mais ça va être compliqué là... Déjà que tu vas pas souvent avoir beaucoup le ballon, si en plus tu le paumes au bout de deux touches... 

13': Deuxième tentative de Matvyenko qui reprend de volée un ballon envoyé sur corner au deuxième poteau. Ce n'est pas cadré, Monaco va enfin pouvoir se relancer. 

10': Le gardien du Chakhtior pris la main dans le sac à balancer loin devant pour son attaquant. Je ne donne pas cher de sa peau à la mi-temps. RIP petit ange parti trop vite. 

7': Le premier arrêt de Majecki après un bel enchaînement ikrainien entre Traoré et Matvyenko ! Attention à ne pas trop les regarder jouer quand même. 

5' : Pour le moment les Monégasques refusent d’entrer dans le jeu des Ukrainiens en ne pressant pas très haut dans les pieds adverses. Ca va être une vraie partie d'échecs ce soir. 

4' : Après, il faut savoir que ce type de football est hyper exigeant. Il réclame une qualité technique au-dessus de la moyenne et interdit la moindre erreur sous peine de se faire prendre rapidement sur les phases de transitions.

3' : Il faut s’attendre à ce que les hommes de De Zerbi aient le ballon 70 % du temps, c’est LA marque de fabrique du coach italien. Et c’est le cas depuis le coup d’envoi. Je suis curieux de voir comment Kovac va répondre au défi proposé par RDZ.

1': C'est parti, allez Monaco, allez le pognon qui coule à flot, allez les yachts et les sacs Louis Vuitton, allez le prince Albert (pas le percing, l'autre) !!! 

20h58 : LA MUSIQUE QUI FILE DES PAPILLONS DANS LE VENTRE MIAAAAAAAAAAM !!!

20h55 : Les acteurs déboulent à Louis II dans une ambiance digne de la Bombonera ! (ce sera ma seile vanne sur ce thème, je vous le promets chers amis monégasques)

20h53 : Avouez que ça donne envie, hein ? ! Après, cela ne fait que quelques semaines qu’il a pris les commandes du Chakhtior, impossible pour son équipe d’avoir encore parfaitement assimilé tous ses principes de jeu, mais du peu qu’on en a vus, on peut vous le dire, ça joue déjà bien au ballon.

20h51 : Mais qui est De Zerbi ?? 

Pour les néophytes qui ne connaissent pas le nouvel entraîneur du Chakhtior, il s’agit de Roberto De Zerbi, qui avait de Sassuolo l’une des plus belles équipes à voir jouer en Italie. Sa conception du foot se résume dans une de ces récentes déclas, je vous laisse vous faire votre propre opinion : « Balancer le ballon du gardien à l’attaquant signifie faire un pari. Ce n’est pas construit, c’est juste avoir l’espoir que l’attaquant touche le ballon et le garde. Et moi je ne suis pas devenu entraîneur pour faire des paris ».

20h48 : Shakhtar, Chakhtar, Chakhtior... Mettons-nous directement d'accord siur la manière de l'écrire. Pour ma part ça va être le Chakhtior et basta. Si quelqu'un s'oppose à cette prononciation, qu'il se lève maintenant ou se taise à tout jamais. 

20h45 : Et voici la compo (brésilo)ukrainienne du Chakhtior. 

 

20h40 : Est-ce qu'on est excités comme des pulgas à l'idée d'entendre l'hymne de la Ligue des champions ce soir ? Ab-so-lu-ment !

20h35 : Deux changements notoires dans le XI de Kovac ce soir puisque Maripan remplace Disasi en défense centrale et que le jeune gardien polonais Radosław Majecki prend la place de Nübel, victime, le pauvre, de problèmes gastriques.

 

20h30 : Salut les musclés ! Allez hop, on termine son dessert et on se glisse tranquillement dans le canap, coup d'envoi du match dans une demi-heure. 

Salut la famille ! Les Monégasques entrent dans le vif du sujet ce soir après avoir battu à deux reprises les Tchèques du Sparta Prague. Mais c’est un autre adversaire d’un (tout) autre niveau qu’il va falloir se farcir ce soir, avec le ChakhtarDonetsk, si les hommes de Niko Kovac veulent se qualifier pour la phase finale de la Ligue des champions. Emmenés par l’ancien coach de Sassuolo Roberto De Zerbi, les Ukrainiens pratiquent un football léché et ultra-offensif. On devrait donc se régaler ce soir puisque c’est peu ou prou la même philosophie que prône le coach de l’ASM.

>> Rendez-vous sur les coups de 20h30 pour lancer la soirée tous ensemble.