Barça : « Il ne faut pas vivre dans le passé », prône Koeman après le départ de Messi au PSG

FOOTBALL Le Barça entame sa nouvelle vie sans Messi, dimanche, face à la Real Sociedad

Aymeric Le Gall
— 
Messi avec Koeman, une image qui appartient désormais au passé.
Messi avec Koeman, une image qui appartient désormais au passé. — SIPA

Le premier jour du reste de leur vie. Le FC Barcelone va disputer dimanche (20h) le premier match officiel de l’ère post-Lionel Messi contre la Real Sociedad, pour le compte de la première journée de Liga, et l’entraîneur Ronald Koeman a assuré ce samedi être « enthousiasmé par l’équipe », prônant d’éviter de « vivre dans le passé ».

Le départ de Messi « a été douloureux pour tous les supporteurs blaugrana, pour tout ce qu’a fait Leo pour ce club, pour le type de joueur qu’il est… Il va beaucoup nous manquer car il a été un joueur très important dans l’histoire du Barça. Mais il ne faut pas vivre dans le passé. Les choses changent, et je suis très enthousiasmé par l’équipe que nous avons cette année », a assuré Koeman en conférence de presse.

« Quand on récupérera les blessés, on aura une équipe très forte pour réussir de grandes choses. A partir de demain (dimanche), il n’y a plus d’excuses, il y aura des points à gagner. L’équipe est prête, on a fait cinq semaines de préparation où Leo n’était déjà pas présent », a rappelé le technicien néerlandais, qui entame sa deuxième saison sur le banc catalan.

Un attaquant visé par le club

Bien qu’il a enregistré les renforts de Sergio Agüero et de Memphis Depay​ et qu’il est enlisé dans une situation économique désastreuse, le Barça cherche à recruter un attaquant pour pallier les nombreuses absences dans le secteur offensif (Agüero, Ousmane Dembélé, Ansu Fati, Philippe Coutinho…).

« On est un peu juste en attaquants, donc on a parlé de la possibilité de recruter un attaquant d’un profil différent. Mais cela dépendra de si on peut recruter. Tout dépend du fair-play financier. Si c’est possible, il est probable que l’on recrute quelqu’un devant », a confié Koeman. Le Barça a toutefois pu bénéficier d’un geste de la part de quatre tauliers du vestiaire catalan : Jordi Alba, Sergi Roberto, Gerard Piqué et Sergio Busquets ont accepté de baisser leur salaire pour aider le club à cadrer avec le fair-play financier fixé par LaLiga.