Super Ligue Européenne : L’UEFA qualifie le projet de « cynique » et menace d’exclure les clubs dissidents

FOOTBALL L'instance européenne a brandi ce dimanche la menace d'une exclusion de toutes les compétitions nationales, européennes et mondiales, aux clubs engagés dans le projet de Super Ligue Européenne

A.L.G. avec AFP

— 

Aleksander Ceferin, le boss de l'Uefa.
Aleksander Ceferin, le boss de l'Uefa. — Harold Cunningham / UEFA / AFP

L’UEFA n’a pas tardé à réagir. Dans la foulée de l’annonce imminente, par une dizaine de tops clubs européens, de  la création prochaine d'une Superligue Européenne, concurrente directe de la traditionnelle Ligue des champions, l’instance européenne est sortie du silence ce dimanche. Dans un communiqué officiel, l' Uefa a en effet annoncé qu’elle exclura purement et simplement les clubs qui participeraient à ce projet séparatiste.

« L'Uefa, l'association du football anglais et la Premier League, la Fédération espagnole et la Liga, la Fédération italienne et la Serie A ont appris que quelques clus anglais, espagnols et italiens semblaient sur le point d'annoncer la création d'une ligue fermée appelée "Superleague". Si cela arrive, nous souhaitons redire que nous, UEFA, Fédérations anglaise, espagnole et italienne, Premier League, Liga, Serie A mais aussi la Fifa et tous les membres de nos associations, resterons unis dans nos efforts pour stopper ce projet cynique, fondé sur l'intérêt personnel de quelques clubs, à un moment où la société a plus besoin de solidarité que jamais», a prévenu l'instance en introduction de son communiqué. 

La Fifa soutient l'Uefa

Celle-ci avance ensuite qu'elle considérera « toutes les mesures à [sa] disposition, à tous les niveaux, à la fois sur les plans judiciaire et sportif, pour éviter que cela arrive ». « Comme annoncé précédemment par la Fifa (…), poursuit l'Uefa, les clubs concernés se verront interdire la participation dans toute autre compétition au niveau national, européen ou mondial, et leurs joueurs pourraient se voir refuser la possibilité de représenter leurs équipes nationales. » 

Déjà brandie en janvier dernier par l'UEFA et la Fifa face à une rumeur similaire, la menace d'une exclusion des clubs dissidents serait lourde de conséquences, puisqu'elle aboutirait à priver les joueurs concernés de toute carrière en sélection, alors même que les formations pressenties pour une « Superligue » regorgent d'internationaux.

Reste à voir si elle est conforme au droit européen de la concurrence, ce qui laisse présager une éventuelle bataille juridique. Cette menace intervient alors que l'UEFA réunit ce lundi son Comité exécutif pour entériner une réforme de sa Ligue des champions, censée couper l'herbe sous le pied des partisans d'une Superligue privée.