PSG-Brest : Pochettino réussit son come-back au Parc... Revivez le live avec nous

FOOTBALL Les Parisiens se sont imposés (3-0) contre Brest samedi soir 

Aymeric Le Gall

— 

Kean a ouvert le score contre Brest.
Kean a ouvert le score contre Brest. — Alain JOCARD / AFP

93' : BASTA, VICTOIRE DU PSG !

C’est terminé, le PSG s’impose 3-0 contre une séduisante équipe de Brest qui aurait sûrement mérité d’en mettre au moins un ce soir. A noter le retour gagnant de Mauro Icardi, buteur sur son deuxième ballon du soir. Pochettino réussit son come-back parisien. Et même si c’est dur de dire qu’on ressent déjà le style "Poche", li y a quelques éléments intéressants dans le jeu tout de même. Mais on vous en parlera dans les papiers qu’on vous prépare pour le café demain. Sur ce, bonne soirée les fous !

90': Quatre minutes de bonheur en plus (c'est bon, je ne vais pas me faire virer en disant ça ?) ! 

88': A noter que Lyon est revenu sur Rennes et trois minutes, les voici donc à nouveau leaders de Ligue 1. 

85': Tiens, un centre réussi côté droit ??? Ah oui, Florenzi a remplacé Dagba, j'ai eu peur. 

83': ET DE TROIS !!! Brest vient de sombrer sur un contre express du PSG. Icardi talonne pour Sarabia qui s'essaye de loin du gauche, Larsonneur est à nouveau battu. 

81': MAURO ICARDIIIIIIIIIIII ! Alors, qui c'est qui l'avait annoncé ? Festoch de Mbappé côté gauche, passement de jambes sur le beat je flambe, il dépose deux brestois avant de servir l'Argentin qui s'était habillement placé en retrait au dernier moment. Derrière c'est chirurgical, plat du pied droit, petit filet opposé, terminé bonsoir. 

79': ICARDI PREMIER BALLON CA PASSE PAS LOIN ! Voilà, du Mauro dans le texte. Bien au chaud dans la défense brestoise, l'Argentin se fait oublier et jaillit au dernier moment pour reprendre une belle passe de Di Maria. Larsonneur claque au-dessus de sa barre, c'était caliente. 

76': Le match est arrêté, Ange De Marie a pris un coup de genou (involontaire) de Lasne dans le dos. 

75': Brest n'est visiblement pas décidé à abandonner le point du nul. Et comme c'est un peu panique à la maison derrière au PSG, on n'est pas à l'abri d'une (demie) surprise ce soir. 

73': Allez, je mets une petite pièce sur un but d'Icardi avant la fin. 

71': Navas joue les funambules hors de sa surface et met deux brestois dans le vent. Il sait tout faire, autant lui filer tout de suite les clés de la stratégie vaccinale, ça sera vite réglé cette histoire. 

70': A noter que le PSG est bien parti pour être champion d'automne (si tant est que ça intéresse quelqu'un) puisque Lyon est mené 2-0 à Rennes. 

68': Nouvel arrêt de Larsonneur sur un tir de Mbappé. Le numéro 7 est mieux depuis le retour des vestiaires. 

66': Icardi entre en jeu 

Petit événement au Parc, le meilleur faiseur de barbecue de toute la pampa argentine n'avait plus joué un match officiel depuis. Ben depuis quand tiens ? 

64':  Le banc brestois éructe et réclame une faute au milieu de terrain mais l'arbitre laisse jouer. Sur l'action qui suit, Mbappé ouvre trop son pied et ça passe à côté. Mais du coup Dall'Oglio et son staff se font rappeler à l'ordre, y'avait pas mort d'homme non plus il faut dire. 

62': Le jaune habituel pour Marco. 

60': Mbappé le tir roisé, c'est contré de justesse ! 

58': La percée de Faivre qui fait danser toute la défense parisienne ! Son tir du gauche frôle la lucarne opposée de Navas, Paris a chauuuuuuud. 

56': Paris devrait passer en 4-4-2 avec Mbappé et Kean devant. 

55': Sarabia va entrer en jeu. Il me semble que Gueye s'est blessé, il file direct aux vestiaires. 

52': Par contre cette perte de balle de Herrera au milieu c'est non. Il faut encore un bon Navas pour repousser en corner le tir tendu de Faivre. En contre, le PSG se fait ouvrir dans tous les sens, ça fait peur. 

50': Kyky à l'affût sur cette erreur de la défense brestoise, le crochet était un peu long et Larsonneur a le temps de sortir pour contre dans les pieds du Parisien. On l'a très peu vu jusqu'ici Mbappé. 

48': Brest quand ça joue comme ça à une touche de balle, c'est quelque chose. Joli contre breton mais ça pêche dans la dernière passe. 

46': C'est reparti à l'instant ! Pas de changements a priori. 

45': Mi-temps au Parc 

Paris mène et c'est plutôt mérité. Pas mal d'occases, un peu de mouvement, franchement c'est pas dégueu vu le peu de jours d'entraînements que les Parisiens ont dans les pattes depuis la reprise. Je vais me prendre un grog et on se retrouve. A tout de suite. 

44' : Mbappé reste au sol, je viens de voir le ralenti, il a pris un petit tarif sur la cheville en effet. Mais vu qu’elle est en caoutchouc, ça devrait aller.

44': Brest va mieux depuis quelques minutes. Et moi je commence à ne plus sentir mes doigts, vite la mi-temps !

42': Et voilà, parade de Navas alors que le ballon partait dans la lulu. 

41': Très bon coup franc plein axe aux 25 mètres pour le Stade Brestôa ! Super Keylor est demandé à l'accueil. 

38': CARDONA QUI CROQUE SON FACE A FACE ! Super contre brestois pourtant mais il a trop poussé son ballon. Les quelques journalistes bretons derrière moi y ont cru. 

36': BREAKING NEWS 

 

35': Ah oui Kean c'est 9 buts sur ses 13 derniers matchs, lourd. 

32':   Ahahah Verratti qui a tenté une Juninho contre le Barça à Gerland sur coup franc. Larsonneur était vigilant mais l'Italien avait bien visé la lucarne. 

29': Bon par contre Bakker à toujours le même problème sur les centres (on ne va pas tout révolutionner d'un coup quand même, faut garder quelques bases). Il ferme les yeux avant d'armer, je ne vois que ça... 

27' : Ça y est, les Parisiens ont vraiment posé leur patte sur le jeu. Ca redouble les passes, il y a une volonté d’attirer l’équipe brestoise d’un côté et de tout renverser en une ou deux passes en passant Par Verratti dans l’axe. A l’arrivée ça donne un jeu plutôt plaisant et encore deux grosses frayeurs sur les cages bretonnes : une tête croisée de Marqui sur corner arrêtée de justesse et un scud de Gueye hors surface (autre nouveauté parisienne) repoussé à l’arrache.

24': Autre enseignement, les corners joués à deux c'est terminé visiblement. J'ai envie de dire tant mieux, ça n'a jamais apporté quoi que ce soit au PSG ces dernières années. 

22': Pochettino est très actif sur son banc. Verratti vient de se prendre une soufflante à cause d'une passe en retrait inutile alors que le jeu demandait de jouer devant. Il sait ce qu'il veut l'Argentin. 

20': Et c'est encore l'ancien de la Juve qui plonge au premier poteau pour couper ce centre de Dagba. C'était compliqué à bien reprendre, Larsonneur va pouvoir dégager. 

18': LE BUUUUUUUT DE KEAN ! 

Sur le corner, Marquinhos claque une superbe tête croisée mais ça frappe le poteau. Kean a un peu de chance de recevoir le ballon seul face au but vide. 1-0 en mode renard. 

16': On n'a pas beaucoup vu Mbappé mais là cette accélération sur un demi-mètre, ça fait mal et ça détruit des cotes. Di Maria frappe en bout de course, c'est contré, corner. 

14': Je dirais que Paris dominouille (dominouiller  = dominer, mais vite fait quoi), mais rien de bien dingue non plus. 

12': Le dernier qui a dû prendre un ballon dans les pieds de Verratti doit être en train de compter ses points retraites à l'heure qu'il est. Bon, il en fait trop parfois, mais quel régal de le voir balle aux pieds quand même. 

9': Toujours aussi serein dans les prises de balle le Moise Kean. Si Everton accepte de le lâcher, c'est un joueur qui peut beaucoup t'apporter à l'avanir en pointe. 

6' : Alors le problème quand on joue à 10 dans le camp adverse et qu’on fait un pressing un peu désorganisé, c’est que si l’adversaire parvient à casser une ligne, comme ça a été le cas sur cette amorce de contre, ben derrière t’es à poil. Et vu le froid qu’il fait, bon…

5': LA PARAAAAADE DE NAVAS ! Quelle envolée encore du Hulk de San José popopo. 

4': Petit festival de dribbles (parfois à l'arrache) de Di Maria dans la surface, Larsonneur capte le tir un peu trop mou, sûrement contré, de l'Argentin. 

2': Alors il semblerait que le PSG ait tenté de mettre des bruits de supporters en fond, manque de bol le rendu est immonde. Si quelqu'un du club nous lit... 

1': VAMOOOOOOOOOOOS CARAJO ! 

20h59: Il y aura une minute de silence en l'hommage de Bernard Guignedoux, le tout premier buteur de l'histoire du PSG - c'était le 23 mars 1970 contre... Poitiers - décédé récemment. 

 

20h58: Hop, pile poil pour l'entrée des joueurs ! 

20h48: Je file me chercher un petit café et on va pouvoir lancer le match. A toute de suite les loubards. 

20h45 : LA COMPO BRESTOISE

 

20h40: LE XI PARISIEN

Peu ou proue la même équipe que contre Sainté dimanche. Diallo remplace juste Kehrer (annoncé positif au Covid il y a quelques minutes) derrière. Sinon à voir si Verratti rejoue un peu plus haut que Gueye et Herrera dans un rôle de numéro 8 offensif je dirais. J'ai du mal à croire que ça puisse devenir une véritable option sur le long terme, surtout avec le prochain retour de Neymar, mais je ne vous cache pas que voir Marco aussi haut ça me fait des guilis dans le bas du ventre. 

 

20h38: Comme prévu, les ultras ont un message pour leur nouvel entraîneur et ancienne idole (de deux ans) du Parc. 

 

20h35: Je constate d'entrée que les échauffements sont différends sous Pochettino, preuve que c'est bien l'homme providentiel pour le PSG (une dose d'ironie s'est cachée dans ce message, sauras-tu la retrouver ?)

20h30 : En place au Parc 

Désolé, j’ai mis plus de temps que prévu dans le métro. Dix jours chez moi au bled et j’oublie le plan des sous-terrains parisiens… Mais c’est bon, on est dans la place et il fait beaucoup moins froid que ce que je m’étais imaginé. Je vais pouvoir ranger mon réchaud à gaz et ma bouillotte.

20h15 : Saluuuuuuuut les Minutos !

Meilleurs vœux pour 2021 et patin-couffin ! On est extrêmement heureux de vous retrouver pour une nouvelle année de live, de bon délire et de beau football tant qu’à faire. Je vous laisse vous installer tranquillement, on prend l’antenne dans quelques minutes.

Ce coup-ci c’est la vraie première ! Après un galop d’essai – mais à l’extérieur – en tant que nouveau roi du bled parisien, l’Argentin Mauricio Pochettino fait ce soir son grand retour au Parc, vingt piges après avoir foulé cette pelouse (qu’il était plus crado à l’époque) comme défenseur. Le stade a pas mal changé depuis, la dimension du club aussi. Et c’est déjà avec l’obligation de gagner (le PSG a trois points de retard sur le leader lyonnais) que l’ancien des Spurs aborde cette rencontre face à une joueuse équipe brestoise.

>> On vous donne rendez-vous sur les coups de 20h30 pour lancer ce match en direct du Parc des Princes (où l’on va se cailler les meules c’est moi qui vous l’dis)