Bordeaux-ASSE : « Ça nous enlève un gros poids »… Les Verts mettent fin à une disette de trois mois

FOOTBALL Les Stéphanois ont enfin retrouvé le chemin de la victoire face aux Girondins (1-2)

Clément Carpentier

— 

Les Verts ont retrouvé le sourire à Bordeaux.
Les Verts ont retrouvé le sourire à Bordeaux. — THIBAUD MORITZ / AFP
  • L’AS Saint-Etienne s’est imposée ce mercredi face aux Girondins de Bordeaux sur la pelouse du Matmut Atlantique (1-2).
  • Les Verts n’avaient plus gagné un match de Ligue 1 depuis près de trois mois (11 matchs).
  • Ils confirment le mieux aperçu ces dernières semaines et remontent à la 14e place du championnat avec cinq points d’avance sur la zone rouge.

Au Matmut Atlantique,

A un jour près, cela aurait fait pile trois mois. Une vraie disette. Une éternité même pour un club de foot. Mercredi, l’AS Saint-Etienne a enfin regoûté à la victoire face aux Girondins de Bordeaux au Matmut Atlantique (2-1) grâce à Nordin et Neyou. Cela n’avait pas été le cas depuis le 17 septembre et un succès à Marseille. Entre les deux, les Verts ont vécu une terrible série noire de 11 matchs sans victoire (quatre nuls et sept défaites). « Ça faisait deux-trois matchs qu’on était mieux, on est donc dans la continuité. Ça fait beaucoup de bien aux têtes et ça nous enlève un gros poids », avoue Adil Aouchiche. Et en plus, cette victoire est méritée pour l’ASSE comme l’ont reconnu les deux entraîneurs.

Les Stéphanois auraient d’ailleurs dû faire la décision bien plus tôt et ne pas attendre la magnifique reprise de volée de leur jeune milieu de terrain. « Il nous manquait cette dernière étape (la victoire), explique Claude Puel, je suis content pour les joueurs car ils étaient sevrés de ces moments de joie et surtout, ils sont enfin récompensés. Ils montrent un bon état d’esprit et ils ont forcé la décision sur ce match. C’est un match plein ». Surtout que ses joueurs auraient pu prendre un coup sur la tête après l’égalisation bordelaise de Hwang alors que Denis Bouanga venait de louper un face-à-face.

Il y a de nouveau un groupe

Les Verts ont aussi enfin « montré de la maîtrise tout au long d’un match » comme le souligne leur coach. Et pour ça, tout le monde a répondu présent. Titulaires comme remplaçants. C’est la nouveauté pour Adil Aouchiche :

Oui, notre attitude a changé ces derniers temps. On a commencé très fort la saison mais on s’est laissé aller après. Là, on a réussi à retrouver un groupe. »

Il suffit de regarder les entrées en jeu pleines d’envie de Khazri et Hamouma. « Il y a eu des réponses de la part des joueurs qui sont rentrés », glissera de son côté Claude Puel.

Nordin a inscrit le premier but de la soirée.
Nordin a inscrit le premier but de la soirée. - THIBAUD MORITZ / AFP

S’il a apprécié « le comportement de son équipe dans l’adversité », ne comptez pas sur lui pour s’enflammer. Ces trois mois sans victoire ne peuvent être balayés par un seul succès. Saint-Etienne a beau rester sur désormais trois nuls et une victoire, « il manque encore beaucoup de points au compteur » dans cette phase aller comme le rappelle l’entraîneur des Verts. « Je ne peux pas vous dire si c’est un déclic, il est trop tôt. Il va falloir repartir au combat dès dimanche face à un concurrent direct (pour le maintien), Nîmes. Il va encore falloir s’employer comme à chaque match », ajoute-t-il.

Si le patient stéphanois va mieux, il n’est pas pour autant guéri. Il faudra bien d’autres victoires pour mettre fin à sa convalescence. Ce jeudi matin, l’ASSE pointe à la 14e place de la Ligue 1 avec cinq petits points d’avance sur la zone rouge. Une chose est sûre, l’hémorragie est momentanément stoppée.