Coronavirus : Placé en redressement judiciaire, un club slovaque licencie 17 joueurs ayant refusé des baisses de salaire

FOOTBALL Le club a négocié avec ses joueurs des baisses de salaires à hauteur de 80 %

A.L.G. avec AFP

— 

Le club du MSK Zilina a été placé en redressement judiciaire à cause du coronavirus.
Le club du MSK Zilina a été placé en redressement judiciaire à cause du coronavirus. — JOE KLAMAR / AFP

Le club de football du MSK Zilina a été placé en redressement judiciaire à la suite des difficultés rencontrées après l’arrêt du championnat de Slovaquie en raison de l’épidémie de coronavirus. Le club sept fois champion de Slovaquie, la dernière fois en 2017, a dans ce cadre licencié 17 de ses 51 joueurs, qui n’avaient pas accepté la réduction de leurs salaires.

« Le liquidateur (judiciaire) a procédé au licenciement des joueurs ayant les plus hauts salaires et ceux dont les contrats se terminaient cet été ou cet hiver », a indiqué le club dans un communiqué. « Nous nous sommes séparés de 17 joueurs dont les salaires pesaient le plus sur les finances du club », a confirmé le mandataire judiciaire du MSK Zilina, Rastislav Otruba, auprès de l’agence slovaque TASR.

Pour tenter de compenser les pertes financières dues à l’arrêt des matchs, le club avait dans un premier temps proposé à ses joueurs de réduire temporairement leurs salaires durant le temps que durerait l’épidémie de coronavirus. « La proposition était de réduire nos salaires de 80 %, ce qui était beaucoup », a fait valoir le gardien du MSK Zilina, Dominik Holec sur sa page Facebook lundi, tout en assurant qu’il était « prêt à négocier » une réduction mais pas de ce niveau.

Les joueurs « pas au courant » de la situation précaire du club

« Nous avons reçu une proposition du club et nous n’étions pas d’accord. Nous voulions toutefois arriver à un accord. Nous n’étions pas au courant que le club allait se déclarer en cessation de paiement », a expliqué l’un des joueurs licenciés, Miroslav Kacer, au quotidien local SME.

« Notre budget 2020 est basé sur les revenus que nous comptions obtenir cet été lors de la période des transferts. Aujourd’hui, ce montant sera vraisemblablement proche de zéro », a mis en avant le club en soulignant que les salaires de ses joueurs professionnels représentent aujourd’hui ses coûts les plus importants.