PSG-Dortmund : Un but, du charbon et des larmes de joie… Neymar avait beaucoup à prouver

FOOTBALL Le Brésilien était très ému après la qualification parisienne mercredi soir

Nicolas Camus

— 

Neymar et Mbappé célèbrent la qualification du PSG pour les quarts de finale de la Ligue des champions, le 11 mars 2020 au Parc des Princes.
Neymar et Mbappé célèbrent la qualification du PSG pour les quarts de finale de la Ligue des champions, le 11 mars 2020 au Parc des Princes. — Anne-Christine POUJOULAT / AFP
  • Le PSG s’est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions en battant le Borussia Dortmund (2-0) mercredi soir.
  • Très attendu après ses blessures des deux dernières saisons, Neymar était l’un des grands hommes du match, marquant notamment le premier but parisien.
  • Le Brésilien, heureux et soulagé, est apparu très ému après la rencontre.

Cela restera comme l’une des images de la soirée, assurément. Captée par RMC entre le coup de sifflet final et la ruée des joueurs du PSG vers l’arrière de la tribune Auteuil pour chanter avec les supporteurs, on y voit Neymar, la tête dans un maillot, en train de pleurer. Heureux, soulagé aussi, sûrement, le Brésilien prend un moment pour lui, avant d’être rattrapé par Kylian Mbappé et de rejoindre tous ses partenaires pour faire la fête.

Ce n’était qu’un 8e de finale ​retour de Ligue des champions, mais justement, cela en dit assez long de la part de quelqu’un qui a déjà gagné la compétition. Arraché au Barça à prix d’or à l’été 2017 pour aider le club à assouvir ses ambitions européennes, Neymar, blessé au plus mauvais moment début 2018 et début 2019, n’avait pour l’instant pas pu répondre aux attentes. Elles avaient donc encore grandi, surtout sur ce match retour avec le coup de froid de Mbappé, et il a bien été là.

Après avoir inscrit un but d’une grande importance à l’aller en Allemagne, malgré un match très moyen, c’est lui qui a allumé la lumière mercredi soir en ouvrant le score d’une tête plongeante. Sa prestation d’ensemble n’a pas été non plus flamboyante, et son corps manque encore clairement de rythme, mais il ne s’est pas caché, a joué simple et a participé à l’effort de guerre en phase défensive. Tout ce qu’on lui demande, quoi.

Il a également serré les dents durant toute la seconde période, jouant avec une attelle à l’épaule après s’être fait mal en première lors d’une chute légèrement surjouée. Cela ne l’a pas empêché de bien finir, rebooster par l’entrée de Mbappé à l’heure de jeu. Non, pas de doute, le Brésilien était surmotivé. « J’ai parlé avec lui avant le match, il m’a dit qu’il était prêt à 100 %. Je suis très fier de lui et de toute l’équipe », a commenté Nasser Al-Khelaifi. Qui espère, comme tout le monde au club, en voir encore plein, des images comme ça.