Coupe de France: A dix pendant presque tout le match, la Saint-Pierroise finit par craquer à la 118e

FOOTBALL Fin d'aventure cruelle pour le dernier représentant de l'échelon régional dans la compétition

N.C.

— 

Les Réunionnais de la Saint-Pierroise (en blanc) ont été éliminés en prolongations par Epinal, en 16e de finale de la Coupe de France, le 18 janvier 2020.
Les Réunionnais de la Saint-Pierroise (en blanc) ont été éliminés en prolongations par Epinal, en 16e de finale de la Coupe de France, le 18 janvier 2020. — JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

On appelle ça une fin particulièrement cruelle. Les Réunionnais de la Saint-Pierroise, derniers représentants de l’échelon régional en Coupe de France, ont été éliminés par Epinal (N2), samedi, en 16e de finale. Réduits à dix au quart d’heure de jeu après l’expulsion de leur capitaine Michel Fontaine (15e), ils ont résisté très longtemps, avant de craquer au bout du bout des prolongations, sur un but inscrit à la 118e minute.

La Saint-Pierroise, premier club réunionnais à atteindre ce niveau après avoir éliminé Niort (Ligue 2) au tour précédent, ne sera pas la première équipe ultramarine à rejoindre les 8e de finale. Mais quel parcours ! Les Saint-Pierrois ont rallié la Métropole à trois reprises, encaissant fatigue et chocs thermiques. Avant Niort, ils avaient sorti Thaon (N3), Jura Sud (N2).

Dans les tribunes de la Colombière, les 500 supporters réunionnais ont donné de la voix, même après la rencontre, comme pour saluer cette belle épopée.