PSG : « Ça va être très, très chaud », les Parisiens s’attendent à vivre l’enfer dans le stade bouillant de Galatasaray

FOOTBALL Thiago Silva et Thomas Tuchel ont évoqué l’ambiance de folie qui caractérise le stade de Galatasaray, à Istanbul

Aymeric Le Gall

— 

Thomas Tuchel prend la température sur la pelouse du stade de Galatasaray avant le match de mardi.
Thomas Tuchel prend la température sur la pelouse du stade de Galatasaray avant le match de mardi. — Ozan KOSE / AFP
  • Le PSG se déplace mardi soir en Ligue des champions sur la pelouse de Galatasaray, en Turquie.
  • La Türk Telekom Arena promet d’être bouillante pour la venue de Thiago Silva et de ses coéquipiers. « Pendant le match, il faut essayer d’oublier l’ambiance », prévient le défenseur parisien.
  • Cavani sera trop juste pour disputer la rencontre, et Mbappé n’a pas encore 90 minutes dans les jambes, a prévenu Tuchel.

De notre envoyé spécial à Istanbul,

Le calme qui régnait autour de la Türk Telekom Arena de Galatasaray lundi soir, à l’occasion de la conférence de presse de Thomas Tuchel et Thiago Silva, contraste avec la folie furieuse qui va s’emparer de cette enceinte stambouliote mardi soir. Il n’y a d’ailleurs qu’à pénétrer sur la pelouse et à tourner la tête à 360° pour ressentir déjà un début de vibration, comme un avant-goût d’enfer, avant le match Galatasaray- PSG en Ligue des champions.

Avant d’aller prendre connaissance de cette pelouse pour leur dernier entraînement, les Parisiens, par la voix de leur coach et de leur capitaine, ont forcément évoqué l’ambiance dingue qui va s’emparer du stade à l’heure H. « Tout le monde nous a dit que c’est une atmosphère incroyable, a expliqué Tuchel. C’est un défi pour nous de faire un bon match, de montrer notre supériorité dans une telle ambiance. Je pense que nous en sommes capables. »

« On connaît l’ambiance à Galatasaray, on sait que ce sont des supporters passionnés et on sait ce qui nous attend demain. Ça va être très, très chaud. Pendant le match, il faut essayer d’oublier l’ambiance, même si ça sera difficile », a enchaîné Thiago Silva. « Mais eux aussi, ils trouveront une grosse ambiance au Parc, a ensuite prévenu le capitaine parisien. J’espère qu’on jouera mieux ici qu’eux chez nous au retour. »

Cavani absent, Icardi pas sûr d’être titu

Pour le reste, comme c’est souvent le cas dans ce genre d’exercice de veille de match, pas grand-chose de foufou à noter. Edinson Cavani ne figure finalement pas dans le groupe, même s’« il s’est entraîné dimanche sans douleur » selon le coach parisien. Le problème, c’est le manque de sensation du buteur uruguayen, « notre Matador », comme a dit Thiago Silva. « Il n’est pas totalement libre dans sa tête, dans ses mouvements, vis-à-vis des douleurs. »

Concernant Icardi, l’entraîneur du PSG a admis qu’il attendait le dernier entraînement du jour avant de prendre une décision. Pour ce qui est de Kylian Mbappé, entré en jeu une demi-heure contre Bordeaux lors de la victoire du PSG samedi, la question est de savoir s’il sera aligné d’entrée ou s’il entrera en cours de match. « Ce qui est sûr, c’est qu’il ne peut pas encore jouer 90 minutes. » Reste donc Choupo-Moting, qui a de grandes chances de faire partie du onze de départ.