Jordi Osei-Tutu, prêté par Arsenal à Bochum pour la saison 2019-2020, a été victime de racisme lors d'un match amical.
Jordi Osei-Tutu, prêté par Arsenal à Bochum pour la saison 2019-2020, a été victime de racisme lors d'un match amical. — Holly Allison/TPI/REX/SIPA

FOOTBALL

Suisse: Un jeune joueur prêté par Arsenal quitte le terrain en larmes après des insultes racistes

«C'est très difficile de comprendre comment un collègue footballeur professionnel peut faire ça», a réagi Jordi Osei-Tutu

On n’en est qu’à la pré-saison et, déjà, le racisme pourrit l’ambiance sur des terrains de football. Mardi soir, lors d’un match amical entre le VfL Bochum et St Gallen, en Suisse, le jeune Jordi Osei-Tutu (20 ans), prêté par Arsenal au club allemand, a craqué face aux attaques et a voulu quitter le terrain, en larmes, visiblement dégoûté par le traitement infligé par quelques-uns de ses adversaires.

S’il a finalement repris sa place, après que la mi-temps a calmé les esprits et permis aux staffs des deux équipes de discuter, Osei-Tutu n’en reste pas moins touché par les événements. « Je suis très déçu, a-t-il indiqué dans un communiqué publié mercredi. Personne ne devrait avoir à subir de discrimination, et c’est très difficile de comprendre comment un collègue footballeur professionnel peut faire ça. »

Dans ce même communiqué, Arsenal dit apporter « tout |son] soutien » à son joueur, qui a reçu « des insultes racistes inacceptables ». Le club rappelle que « le racisme n’a pas sa place dans le football ». Ni autre part, d’ailleurs. Il va bien falloir se mettre ça dans le crâne, un jour.