A l'image de Christopher Nkunku, le PSG remanié a livré un match inquiétant, ce mercredi contre Villefranche.
A l'image de Christopher Nkunku, le PSG remanié a livré un match inquiétant, ce mercredi contre Villefranche. — ROMAIN LAFABREGUE / AFP

FOOTBALL

VIDEO. Villefranche-PSG: Paris s'évite en prolongation une incroyable humiliation face au 13e de National

Vous ne rêvez pas, le PSG a eu besoin d'aller jusqu'en prolongation pour prendre le meilleur (0-3) en Coupe de France sur une modeste formation de 3e division

  • Avec une équipe remaniée, le PSG a souffert comme pas permis pour trouver la faille en prolongation face au FC Villefranche Beaujolais, ce mercredi au Parc OL (0-3).
  • Eliminés en Coupe de la Ligue et battus pour la première fois de la saison en Ligue 1, dimanche à Lyon (2-1), les Parisiens ne préparent vraiment pas au mieux leur 8e de finale aller de Ligue des champions, dans six jours à Manchester United.

Dire que Thomas Tuchel attendait pour ce 8e de finale de Coupe de France « le même sérieux que pour un match de Ligue 1 ou de Ligue des champions ». A six jours du choc européen à Manchester United, l’entraîneur du PSG n’a même pas eu le droit à une implication de présaison de la part de ses joueurs, ce mercredi contre le FC Villefranche Beaujolais. Modestes 13es de National (3e division), les Rhodaniens n’ont quasiment jamais été inquiétés, ni même débordés, par l’ogre parisien, durant le temps réglementaire (0-3, après prolongation).

On avait pu constater, dimanche dans ce même Parc OL (2-1 pour Lyon), que la longueur de banc du PSG ne faisait guère rêver. On en a eu la spectaculaire confirmation ce mercredi, au vu notamment de l’inconsistance d’Eric Choupo-Moting en pointe. Juste derrière lui, Christopher Nkunku et plus encore Moussa Diaby, qui a vendangé le seul un contre un obtenu par le leader de Ligue 1 (12e), n’ont pas marqué beaucoup plus de points.

Thomas Tuchel expulsé

Extrêmement lent et peu concerné, deux jours après une fête d’anniversaire de Neymar qui n’a pas fini de faire causer, ce PSG s’est mis à douter au fur et à mesure de ce scénario plus qu’inattendu. Thomas Tuchel s’est résolu à faire appel dans la dernière demi-heure à Kylian Mbappé et Edinson Cavani, ce qui n’était sans doute pas prévu au programme. Très peu sollicité jusque-là, Antoine Philippon n’a pas tremblé pour signer la parade de la rencontre sur un coup franc plein axe aux 18 mètres de l’Uruguayen (83e).

Pour que la soirée galère soit totale, l’entraîneur allemand s’est retrouvé expulsé par Anthony Gauthier après s’être emporté à la suite d’une grosse faute sur Leandro Paredes (73e). Lui aussi intermittent pour sa première titularisation, le milieu argentin a tout de même offert un rare éclair avec une ouverture fouettée de l’extérieur du pied dans le dos de la défense du FCVB (25e).

Julian Draxler et Kylian Mbappé libèrent ce petit PSG

Pour le reste, le pensionnaire de National a rivalisé la plupart du temps, avec engagement et audace. Petit pont de Celin Lemb sur Juan Bernat puis énorme frappe juste à côté de Rémi Burel (29e), deux autres belles tentatives lointaines d’Ali M'Madi (42e) puis Celin Lemb encore (47e), et un sauvetage in extremis de Thomas Meunier devant ce même Celin Lemb (59e) ont fait vibrer Villefranche. Comme Antoine Philippon est parfaitement sorti aussi dans les pieds de Kylian Mbappé (97e), le suspense a duré quasiment jusqu’au bout.

Mais à la 102e, un mouvement initié par Marquinhos et Edinson Cavani, puis conclu par Julian Draxler, a (enfin) eu raison des Caladois. En offrant deux caviars en contre-attaque à Moussa Diaby (0-2, 113e) et Edinson Cavani (0-3, 118e), Kylian Mbappé a conclu l'affaire. Il n’empêche qu’en 32 matchs officiels jusque-là cette saison, le PSG avait toujours inscrit au moins un but dans le temps réglementaire. Il a fallu tomber dans « le traquenard » du Parc OL et de son inhabituelle ambiance de fanfare/conscrits made in Beaujolais pour que cette série ne cesse. Si on nous avait dit que le PSG passerait dans ce contexte tout près de la pire humiliation de l’ère QSI, on aurait quand même eu du mal à le croire.