Ballon d'or: Après son «Tu sais twerker?» (et malgré ses excuses), Martin Solveig devient la risée des internautes

MALAISE TELE Les réseaux sociaux n’ont pas laissé passer la question gênante de Martin Solveig à Ada Hegerberg…

A.L.G.

— 

Martin Solveig devrait faire une pause de réseaux sociaux dans les jours à venir.
Martin Solveig devrait faire une pause de réseaux sociaux dans les jours à venir. — FRANCK FIFE / AFP

Il y a d’abord eu ce moment de gêne immense quand, après que la footballeuse lyonnaise Ada Hegerberg a reçu le premier Ballon d'or féminin de l’histoire du foot, le DJ Martin Solveig lui a demandé si elle savait twerker ; puis les excuses.

Conscient que ce moment de télévision est en train de faire le tour du monde à la vitesse d’un Kylian Mbappé sous vitamine C, le Français a présenté ses excuses en vidéo avant de recevoir le soutien de Ada Hegerberg en personne​. Mais le mal était fait. Et les réseaux sociaux, Twitter en tête, ont pris un malin plaisir à le lui rappeler. Petit tour d’horizon de la déferlante anti-Solveig.

« Il semblerait qu’on tienne là l’idiot de la soirée ! »

« Félicitations à l’attaquante norvégienne Ada Hegerberg pour ce premier Ballon d'or féminin. Et pour ce qui est du "présentateur" qui vous demande de twerker en direct à la télé ? Il semblerait qu’on tienne là l’idiot de la soirée ! »

Jamais le dernier quand il faut faire une bonne vanne sur Twitter, il était impossible que le compte de Winamax ne saute pas sur l’occasion. Version maman de Modric.

Ah, la boulette. J’ai fait la boulette.

La conscience vs l’inconscient.

La violence de la transition…

« Imagine tu remportes le TOUT PREMIER Ballon d'or féminin de l’histoire. Puis tu fais un discours poignant sur l’importance que cela représente pour le football féminin. Tu dis ensuite aux petites filles de croire en leurs rêves. Et ensuite on te demande si tu sais twerker. Va te faire f…, mec. » Cette sortie est signée Frances Silva, l’ancienne footballeuse pro américaine.

On aurait pu en choisir tant d’autres, mais on ne va pas non plus trop tirer sur l’ambulance et ce panel donne déjà une bonne idée du raz-de-marée que s’est mangé le DJ en pleine tête. Le réveil risque d’être un peu difficile.