Mini clash: Leverkusen se moque ouvertement de Petr Cech, le gardien d'Arsenal réplique sèchement

FOOTBALL C'est pas beau de se moquer d'un tel monument...

A.L.G.

— 

Petr Cech face à Liverpool, le 24 août 2015
Petr Cech face à Liverpool, le 24 août 2015 — BPI/REX Shutterstock/SIPA

Le Bayer Leverkusen a profité d’une demi-bourde de Petr Cech, ce week-end lors du premier match de la saison des Gunners contre Manchester City (défaite 2-0 à l’Emirates Stadium) pour vanner le gardien de 36 ans et mettre en lumière Bernd Leno, leur ancien portier qui a rejoint Arsenal en juin dernier.

Face à City, l’ancien gardien de Chelsea a bien failli se marquer un but tout seul, comme un grand, ce qui a beaucoup fait marrer un internaute qui a alors posté la vidéo sur Twitter. Vidéo à laquelle a répondu le Bayer Leverkusen en écrivant « sinon on connaît un gars… », évoquant de manière à peine masquée Leno, le remplaçant de Cech.

Ça chambre sévère au Bayer

Dans la foulée, le club allemand a poussé plus loin en balançant une vidéo d’une relance de Leno qui abouti finalement à un but, avec cette accroche : « Au cas où vous vous demanderiez comment jouer depuis l’arrière… »

Une moquerie un peu gratos que n’a évidemment pas appréciée Petr Cech. Le Tchèque s’est dit attristé par le comportement du Bayer : « A Arsenal, nous partageons des valeurs importantes qui font de nous un grand club, et pas seulement en matière de football. Jouer avec fair-play, le professionnalisme et l’esprit sportif sont les plus grandes que l’on peut apprendre aux jeunes footballeurs, et c’est triste de voir que d’autres clubs ne partagent pas les mêmes valeurs… »

Réponse (et excuse) immédiates de la part de Leverkusen, toujours sur Twitter : « Salut Petr. Il semble que notre blague sur notre envie de voir Leno, notre ancien joueur, sur le terrain a été prise un peu trop durement et de façon un peu plus personnelle que nous le voulions. C’était juste pour plaisanter un peu. Nous soutenons pleinement les valeurs que tu as citées et nous tout souhaitons, à toi et à ton grand club, ce qu’il y a de meilleur. Super sauvetage sur ton face-à-face avec Agüero ! » Allez, même si la blague était un peu forcée, il est vrai, on n’a qu’à dire sans rancunes.