L1: «Plus jamais revivre ça», «un cauchemar», «pardon aux supporters», Monaco en PLS après sa déroute

FOOTBALL Après l’humiliation au Parc des Princes, les Monégasques se sont exprimés à la presse, encore traumatisés par la déroute…

J-L. D.

— 

Andréa Raggi était l'un des rares monégasques à s'exprimer hier
Andréa Raggi était l'un des rares monégasques à s'exprimer hier — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Après s’être fait marcher dessus pendant 90 minutes et éparpillé en mille morceaux sur le terrain, les Monégasques sont arrivés en conférence de presse encore sonnés par l’ampleur de la défaite face aux parisiens. Andréa Raggi, l’un des rares joueurs à s’exprimer après la rencontre, a déclaré au micro de France Bleu avoir vécu « un match catastrophe, c’est la première fois dans ma carrière. Tu en prends un, deux, trois, quatre en 10 minutes et après tu as les jambes mortes. Je demande pardon aux supporters ».

Leonardo Jardim, l’entraîneur, a lui aussi été sévèrement marqué par la défaite, et ne s’en est pas caché : « Ce match était très mauvais, presque un cauchemar. C’est une très mauvaise soirée. Il faut repartir vite pour le prochain match, on a encore pour objectif la deuxième place. On a perdu les duels dans les couloirs, tout marchait mal. Dans ma tête, cette défaite va peut-être laisser des traces. C’est peut-être la plus grande défaite de ma carrière d’entraîneur. Tout le monde, les joueurs mais aussi le staff, a besoin de faire plus pour arriver au haut niveau. »

Vadim Vasyliev, le vice-président de l’ASM et qui a notamment pris la décision de rembourser les supporters présents, s’est lui aussi tourné vers le prochain match. « Nous avons pris un knock-down, mais pas un knock-out », a-t-il assuré, plein de subtilité. « Moi personnellement, je ne veux pas revivre ce scénario. J’attends une réponse de mes joueurs à partir de samedi contre Guingamp »