VIDEO. Ligue Europa: L'OL s'offre une solide campagne russe et entrevoit déjà les quarts de finale

FOOTBALL Sur un terrain assez désastreux, les Lyonnais ont su assurer l’essentiel ce jeudi à Moscou (0-1), en 8e de finale aller de Ligue Europa…

Jérémy Laugier

— 

En s'élevant plus haut qu'Akinfeev, Marcelo a inscrit ce jeudi de la tête l'unique but du 8e de finale aller entre le CSKA Moscou et l'OL.
En s'élevant plus haut qu'Akinfeev, Marcelo a inscrit ce jeudi de la tête l'unique but du 8e de finale aller entre le CSKA Moscou et l'OL. — Alexander NEMENOV / AFP
  • Actuellement à la peine en Ligue 1, les Lyonnais ont montré un visage assez cohérent ce jeudi sur la scène européenne, dans le délicat contexte d’un déplacement chez le CSKA Moscou.
  • Un coup de tête de Marcelo (0-1, 68e) a même permis à l’OL de prendre une belle option en vue des quarts de finale de la Ligue Europa.

« Ici vous attend Bérézina. » C’est avec cette immense banderole écrite en français et un portrait de Napoléon que les ultras du CSKA Moscou ont accueilli les Lyonnais ce jeudi. Mais hormis un terrain infâme, les Russes n’avaient pas beaucoup d’arguments à faire valoir pour imposer une véritable bataille à l’OL.

Vainqueurs à l’aller (0-1) grâce à un coup de tête de Marcelo sur un corner de Memphis Depay (68e), les hommes de Bruno Genesio sont donc bien partis pour retrouver les quarts de finale de la Ligue Europa.

>> A lire aussi : CSKA Moscou-OL. Un déplacement glacial (et crucial) pour les Lyonnais... Vivez la Ligue Europa en live

A l’instar de son trident défensif clé Tousart-Marcelo-Lopes, cet OL s’est montré très solide et discipliné, dans une configuration européenne proche du 16e de finale retour à Villarreal (0-1). Une cohérence et une efficacité assez lointaines de la dynamique actuelle en Ligue 1, illustrée par le bilan de trois points sur les six dernières journées. « Nous avons été très costauds défensivement, apprécie Anthony Lopes. On a subi par moments mais l’équipe a mis tous les ingrédients pour éviter de prendre un but. Il faudra terminer le travail de la meilleure manière possible la semaine prochaine. »

Toujours aussi peu de complicité pour le trio d’attaque

L’international portugais a tout de même dû s’employer avec sept arrêts réalisés, dont le dernier, aussi surprenant que chanceux… du menton, après une tentative de Fedor Chalov, qui a symbolisé la réussite retrouvée de l’OL (89e). « C’est un match assez abouti et on aurait même dû marquer un deuxième voire un troisième but, indique Bruno Genesio. Il faudra rester très concernés au retour (le 15 mars à 21h05) mais cette rencontre doit aussi nous permettre de nous rassurer en vue du championnat. » L’entraîneur lyonnais, qui avait opté pour le même onze qu’à Montpellier, hormis Fernando Marçal préféré à Ferland Mendy, a surtout souligné « une discipline tactique et une performance athlétique ».

>> A lire aussi : VIDEO. CSKA-OL: «On jouait sur de la terre avec des copeaux de bois»… Sidney Govou revient sur son raté de 2001 à Moscou

Car pour l’animation offensive, il faudra sans surprise repasser, surtout sans Nabil Fekir pas suffisamment remis de sa blessure au genou. Entre les difficultés chroniques de Mariano Diaz, Memphis Depay et Bertrand Traoré à combiner et le bourbier moscovite rappelant « la terre avec des copeaux de bois » décrite par Sidney Govou pour le Spartak-OL de 2001, Lyon n’a pas montré grand-chose. C’est tout sauf un hasard si son éclaircie européenne est venue d’un coup de pied arrêté. Au vu de la tenace période de doute actuel, l’OL s’en contentera aisément.