VIDEO. PSG-Real: «Dès qu’ils se font rentrer dedans, ils sont défaillants», lâche Daniel Riolo

INTERVIEW Le journaliste Daniel Riolo publie son nouveau livre « Autopsie du sport français »…

Propos recueillis par Aymeric Le Gall

— 

Daniel Riolo, auteur de «Autopsie du sport français».
Daniel Riolo, auteur de «Autopsie du sport français». — D.R.

Invité dans les locaux de 20 Minutes pour présenter son nouveau livre Autopsie du sport français à paraître le 8 mars (aux éditions Hugo Sport), le journaliste sportif Daniel Riolo a réagi à l’après-match entre le PSG et le Real, et les conséquences pour l’avenir du club parisien.

Que vous inspire ce piteux match du PSG face au Real ?

Je ne pensais pas qu’ils allaient se qualifier, mais je n’imaginais pas que ça se passe comme ça. Je pensais qu’au moins ils donneraient l’impression de pouvoir le faire. Ça n’a pas du tout été le cas, ils n’ont pas répondu aux attentes, c’est une énorme déception. Et puis il y a eu tout un pataquès de fait par le club autour de ce match. C’était un 8e de finale et on a eu l’impression qu’ils allaient jouer une finale. Et mentalement, comme l’année dernière, je pense que cette équipe n’est pas prête. C’est éternellement le même problème, dès qu’ils se font rentrer dedans, ils sont défaillants.

Quelle est la part de responsabilité d’Unai Emery dans ce qu’il s’est passé hier soir ?

Elle est importante, évidemment. C’est lui le coach, c’est lui qui prépare l’équipe, si elle n’est pas prête il est en partie responsable. Après il ne l’est pas à 100 %, il ne faut pas se voiler la face. Depuis des années, la direction donne les pleins pouvoirs aux joueurs, ça c’est un vrai souci. Est-ce que le coach est mis dans les bonnes conditions ? Blanc ne l’était pas, Emery ne l’est pas non plus. Pour Blanc, à partir du moment où un mec comme Aurier lui chie dessus et qu’il n’est pas soutenu, c’est foutu, il est mort. Emery c’est pareil. A partir du moment où Alves va dans son bureau et lui dit « je veux jouer tous les matchs, Neymar il fait ce qu’il veut »… au revoir tout le monde, c’est terminé.

Après le match aller, on a madame Di Maria et madame Thiago Silva qui chialent sur les réseaux sociaux, bon ben voilà, le club n’est pas tenu. Et un mec comme Arrigo Sacchi (pardon de me référer à un des plus grands coachs de l’histoire), disait qu’Emery était un grand coach. Mais il ajoute qu’un coach ne travaillera jamais comme il faut si l’institution n’est pas forte derrière. Et au PSG, c’est ça le problème. L’un des problèmes majeurs depuis des années, c’est la direction. Ils ont pris aussi pris Antero Henrique pour ça, pour serrer les boulons quand il y a un problème.

Le mec, on ne l’a pas entendu pendant des mois et là il sort du bois dans une interview pour dire « il nous faut un arbitrage à la hauteur ». Ferme-la putain ! Hier il était à la hauteur et t’as quand même pris une claque. C’est encore plus ridicule.

Puisqu’on sait que c’est terminé pour Emery, quels sont les profils de coach qui pourraient correspondre au PSG, et qui accepteraient de venir ?

Il y a un coach qui est libre et qui serait content de revenir, c’est Ancelotti. Ancelotti qui n’aurait jamais dû parti d’ailleurs. Ce départ est une énorme boulette de la part du club puisque derrière il n’a plus progressé. Après, à part envoyer une malle de billets à Guardiola, je ne vois pas trop. Aller chercher Simeone, avec le jeu qu’il fait pratiquer à ses équipes je ne sais pas si ça plaira beaucoup aux dirigeants qui veulent du plus flamboyant. Après, t’es obligé d’aller chercher des coachs dans des clubs que tu peux déloger. On parle de Pochettino, mais là ce n’est pas un entraîneur qui a gagné beaucoup de choses. Il n’a rien gagné du tout, en fait. Je l’aime beaucoup, mais il arriverait avec un palmarès inférieur à celui d’Emery.

La fin de saison risque d’être longue…

Emery c’est fini, la Ligue des champions c’est fini, bref, la saison est finie. Il va y avoir deux questions désormais : qui va prendre l’équipe l’année prochaine et est-ce que Neymar va rester ? On commence déjà à entendre Marquinhos qui dit qu’il faut qu’il reste. Si pendant trois mois, la stratégie du PSG va être de chialer pour savoir si Neymar va rester autant dire que c’est mort. Et si vraiment il faut pleurer pour le faire rester, il faut le vendre. Soit il reste soit il part, mais faut arrêter de chouiner. Il est sous contrat quand même, ils vont devoir fait quoi ? Le menacer pour qu’il reste ? C’est ridicule.