Football féminin: «Agréablement surprises» par le Vélodrome, les Bleues un peu désolées pour le spectacle

FOOTBALL Dans une belle ambiance, elles ont concédé un match nul 1-1 face aux modestes Italiennes, ce samedi...

J.S.-M.

— 

L'équipe de France après le but d'Amandine Henry.
L'équipe de France après le but d'Amandine Henry. — B. Horvat / AFP
  • Le public était jeune, et (donc ?) plutôt indulgent : les Françaises ont quitté le Vélodrome de Marseille sous une belle ovation, ce samedi soir.
  • Elles ont pourtant livré une prestation très terne contre l'Italie (1-1), à un an et demi du Mondial, organisé en France.

Une respiration dans une saison galère. L’attaquante olympienne Viviane Asseyi a touché du crampon son « rêve d’enfant ». Elle a joué un match de foot au Vélodrome. Enfin un bout. Entrée à la 76e minute d’un très moyen France-Italie (1-1), samedi, elle racontait en zone mixte sa « joie immense » : « C’est vraiment impressionnant, ça résonnait avec le monde… C’est quand même beau, ce qui m’arrive. La vie, ça va vite, alors il faut profiter. »

Elle est à deux doigts de décrocher son téléphone : « Je vais appeler le président Eyraud pour lui dire (rires). Je plaisante, mais c’est sûr que ça donne envie d’y revenir avec l’équipe féminine de l’OM ! »

« C’est déjà super qu’on ait autant de spectateurs pour nous »

Ce n’est absolument pas à l’ordre du jour, et c’est dans le champêtre (pour ne pas dire autre chose) stade Lebert que les Marseillaises vont devoir se battre pour arracher leur maintien dans l’élite – elles sont dernières avec une seule victoire.

>> A lire aussi : Football féminin: Face au PSG, un effondrement classique... Mais qu'est-ce qui cloche à l'OM?

Mais malgré le nul au tableau d’affichage, le foot féminin marseillais en tient déjà une (de victoire) : 15 690 spectateurs ont assisté au match. Ce n’est pas le record (23 180, à Rennes) mais c’est honnête. « Tout s’est bien passé, il n’y a pas eu de couac », glissaient après le match deux cadres de la FFF.

Amandine Henry aurait rêvé d'offrir la victoire au public marseillais.
Amandine Henry aurait rêvé d'offrir la victoire au public marseillais. - B. Horvat / AFP

« Aux armes » version juniors

« On a été agréablement surprises, il y avait pas mal de monde, c’était une belle ambiance », sourit la gardienne Sarah Bouhaddi, désolée d’avoir gâché l’ambiance avec une boulette, en tout début de match (7e) : « Mon erreur nous fait faire un nul, c’est dommage pour le public de ne pas apporter la victoire. » Amandine Henry, la capitaine, « aurait vraiment aimé leur faire ce cadeau ». Elle a montré le chemin, avec un joli but lointain (17e).

>> A lire aussi : Equipe de France: Au milieu des hommes, Corinne Diacre a tout changé pour les femmes dans le foot

Si la coach Corinne Diacre râle un petit peu (« on aurait aimé qu’ils poussent encore plus »), Henry préfère positiver : « C’est déjà super qu’on ait autant de spectateurs pour nous. Ils étaient au top ! » Les voix étaient plus jeunes que d’habitude (de nombreux clubs garnissaient les tribunes), mais les « aux armes » ont tout de même percé. Tout ce petit monde était prêt à chavirer, sur un coup franc d’Asseyi, à la 85e : « Je suis dégoûtée de l’avoir mis dans le mur ! »