Metz-OM: Marseille éteint un peu plus la lanterne rouge (3-0) et se retrouve dauphin en Ligue 1

FOOTBALL En déplacement à Metz pour le compte d’une sombre 15e journée de Ligue 1 en semaine, les Marseillais se les sont probablement caillées, mais ils n’ont pas manqué le coche contre la lanterne, sans flamboyance toutefois…

Bruno Poussard

— 

Thauvin ouvre le score avant de délivrer une passe décisive pour l'OM à Metz, le 29 novembre 2017.
Thauvin ouvre le score avant de délivrer une passe décisive pour l'OM à Metz, le 29 novembre 2017. — AFP
  • Pour le compte de la 15e journée de Ligue 1, Marseille l'emporte aisément au FC Metz (3-0), toujours largement dernier.
  • Avec cette victoire, les hommes de Rudi Garcia montent même à la deuxième place du classement en championnat.
  • Les Messins de Frédéric Hantz, arrivé voilà un an, ont eux perdu les huit matches joués à domicile depuis la reprise.

Il n’a finalement manqué que la neige. En déplacement à Metz pour le compte d’une sombre 15e journée de Ligue 1 en plein milieu de semaine, l’OM a finalement dû se limiter à la pluie glaciale lorraine. Mais, heureusement pour elle, la formation olympienne en plein marathon n’a pas fini congelée, et elle a réussi à éteindre un peu plus la lanterne rouge (3-0).

>> A lire aussi : EN DIRECT. Ligue 1: Revivez la soirée de mercredi soir en live et en multiplex par ici

Heureusement qu’il y a Thauvin, Thauvin. Entre le manque de réussite de Kostas Mitroglou (14e, 30e), la cagade d’André Zambo Anguissa en contre (35e) et la reprise manquée de Clinton Njie (65e), les hommes de Rudi Garcia ont encore une fois connu quelques ratés mercredi soir. Mais, comme contre Guingamp trois jours plus tôt, Florian Thauvin les a encore libérés : un but sur lequel il a tout fait seul (18e), puis un caviar pour Luiz Gustavo (36e). Avant de s’illustrer de nouveau d’un petit pont sur le but Lucas Ocampos (71e) devant le parcage de 800 supporters marseillais.

La série continue toutefois pour l’OM, deuxième. Grâce à cette victoire pourtant pas vraiment brillante pour autant en Moselle, Marseille a néanmoins enchaîné sa dixième rencontre de Ligue 1 sans défaite. Un très bon plan et même mieux. Car, pour son troisième match en sept jours, l’OM prend la deuxième place du championnat, avec les défaites de Monaco (1-0, à Nantes) et de Lyon (1-2, contre Lille), mercredi soir.

Malgré la bonne opération, l’entraîneur Rudi Garcia, néanmoins content du résultat, nuance :

« Ce n’est pas le moment de s’enflammer. Le championnat est très long. Et notre marathon du moment continue. Notre objectif ne change pas – à savoir finir dans les quatre premiers – mais on a tellement de matchs à jouer qu’on garde les pieds sur terre. Enfin, pour le moment, ça se passe bien. »

>> A lire aussi : OM-Guingamp: Invaincus (en Ligue 1) depuis neuf matchs, les Marseillais sont aussi très maladroits

Un faible FC Metz pas sorti du doute. Après un but refusé d’entrée à Emmanuel Rivière, le club mosellan a progressivement sombré, à l’exception de quelques tentatives lointaines, comme celle de Mathieu Dossevi avant la pause. Rentré en deuxième période, le milieu Florent Mollet complète justement :

« Ça aurait pu nous libérer. Parce qu’ensuite, on prend ce but. Et quand on encaisse en ce moment, on a du mal à se remettre dedans. »

C’est la huitième défaite des Lorrains de la saison au stade Saint-Symphorien. Avec quatre petits points depuis la reprise, le FC Metz de Frédéric Hantz, désormais, pourrait battre de tristes records en Ligue 1.